Fin du 16eme Sommet de la Francophonie, une déclaration adoptée, 64 points traduisant l’engagement de la francophonie



Le 17eme Sommet de la Francophonie se tiendra en Arménie en 2018 et le 18eme en Tunisie en 2020. L’annonce a été faite à la fin de la 16eme édition dans la capitale malgache ce dimanche. Lors d’une conférence de presse finale, le Président malgache et la Secrétaire générale de la Francophonie ont fait le bilan de cette semaine de manifestions de la famille francophone à Ivate à Antananarive. La famille francophone s’est aussi élargie avec 4 nouveaux membres soit La Nouvelle Calédonie, le Canada Ontario, l’Argentine et la République de Corée.

L’Arménie et la Tunisie se sont porté candidats pour l’organisation du prochain Sommet de la Francophonie. L’OIF n’a pu les départager et a ainsi confié l’organisation du 17eme sommet à l’Arménie et celle du 18eme à la Tunisie en 2020.

Lors de cette dernière journée de travaux ce dimanche, la Déclaration d’Antananarive a été adoptée. Elle contient 64 points qui traduisent les engagements de la communauté francophone en faveur de la paix, de la stabilité, de la sécurité, des droits humains, de la coopération mais aussi dans la lutte contre la violence envers les enfants et les femmes. La Déclaration d’Antananarive concerne aussi deux volets importants sur les stratégies Jeunesse et Economie.

Clôture du 16eme Sommet de la Francophonie, Sir Anerood Jugnauth met l’emphase sur l’économie océanique et condamne le gouvernement britannique sur les Chagos
Fin du 16eme Sommet de la Francophonie, ce dimanche, deux séances plénières étaient au programme. Elles étaient à huis clos. Le premier ministre, Sir Anerood Jugnauth est intervenu à la mi-journée lors de la 2eme séance plénière.

Le Premier ministre a d’abord parlé des principes fondamentaux de la Francophonie qui sont entre autres les valeurs: l’humanisme, la démocratie, l’égalité et la solidarité. Sir Anerood Jugnauth a salué l’intervention efficace de la Francophonie pour maintenir le respect de la démocratie et pour venir en aide aux peuples en situation de catastrophes naturelles ou de crise politique.

Et justement lors de son intervention, le Premier ministre a principalement parle de l’économie océanique un secteur essentiel au développement des peuples des états insulaires comme Maurice mais aussi à la durabilité de l’écosystème mondial. Sir Anerood Jugnauth a aussi insisté sur le fait que le développement de l’économie bleue était indissociable du respect de la souveraineté des Etats sur leurs territoires et sur leurs ressources océaniques. Le Premier ministre condamne ici la démarche du gouvernement britannique par rapport aux Chagos.

Le Premier ministre, Sir Anerood Jugnauth a remercié les pays membres de la Francophonie et de la communauté internationale en général pour le soutien apportée à Maurice surtout concernant l’adoption d’une résolution aux Nations Unies pour un avis consultatif de la Cour Internationale de Justice sur le dossier Chagos.

Posted by on Nov 27 2016. Filed under Economie, En Direct, Featured. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.