Pravind Jugnauth, leader du MSM : « C’est une longue conversation avec Ramgoolam qui a poussé XLD à démissionner du gouvernement »



«C’est une longue conversation avec l’ancien Premier ministre et leader du Parti Travailliste, le Dr Navin Ramgoolam, qui a convaincu le leader du PMSD, Xavier –Luc Duval, de ne pas aller de l’avant avec le Prosecution Commission Bill et de démissionner du gouvernement de l’alliance Lepep.» C’est ce qu’a affirmé, le mardi 27 décembre 2016, le leader du MSM, Pravind Jugnauth.

Lors d’une conférence de presse tenue au Sun Trust, il a sévèrement dénoncé l’attitude de XLD qui, dit-il, avait présidé le comité concernant le Prosecution Commission Bill. Il a ajouté que les parties concernées avaient sollicité l’avis de plusieurs légistes avant d’aller de l’avant avec ledit projet de loi. Pravind Jugnauth a soutenu que XLD avait même suggéré que la rétroactivité devait être de trois ans au lieu de deux ans. Il a déploré que c’est durant le week-end que le leader du PMSD a changé son idée. «XLD ne peut justifier sa démission», dira-t-il.

Pravind Jugnauth a, par ailleurs laissé entendre qu’il est faux de dire que c’est le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, qui doit choisir les membres de la Prosecution Commission. Or, dira-t-il, c’est a Judicial and Legal Commission qui devrait choisir les membres de la commission. Selon lui, «le moment où nous pensons pouvoir obtenir la majorité des ¾ à l’Assemblée nationale, nous reviendrons avec ce projet de loi».

Dans un autre ordre d’idées, le leader du MSM a fait comprendre que le gouvernement complétera son mandat dans trois ans.  Pour justifier ses dires, il a soutenu que plusieurs indicateurs économiques sont au vert. Il a également laissé entendre que le gouvernement a une majorité confortable pour gouverner le pays. Il a aussi dit que c’est le peuple qui doit juger le bilan du gouvernement ajoutant que l’an 2017 sera une bien meilleure année.

Aux questions des journalistes, Pravind Jugnauth a affirmé que le MSM ne prône pas une politique de débauchage. Il a, toutefois, soutenu que le MSM accueillera à bras ouverts ceux qui voudront se joindre ou à soutenir son parti et le gouvernement. Il a aussi maintenu que le MSM n’a «aucun contact politique» avec les autres partis politiques.

Posted by on Dec 30 2016. Filed under Actualités, En Direct, Featured, Politique. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.