Affaire Vijaya Sumputh… Luchmyparsad Aujayeb, Assistant Solicitor General , enquêtera



C’est Luchmyparsad Aujayeb, Assistant Solicitor General suppléant qui a été nommé pour enquêter sur le renouvellement du contrat de l’ex directrice exécutive du Trust Fund pour les soins médicaux spécialisés. Le conseil des ministres a, lors de la réunion aujourd’hui, présidée par le PM, Pravind Jugnauth pris note de cette décision. L’enquête se penchera sur les nouveaux termes et conditions du contrat renouvelé pour également faire des recommandations appropriées à la lumière des conclusions.

VIJAYA SUMPUTH : Sa seule faute c’est d’avoir fait voler en éclat le mythe Bhagwan et l’alliance PTR-MMM en décembre 2014

 Alors que d’autres n’y croyaient pas, Vijaya Sumputh s’est jeté corps et âme dans la  bataille électorale de 2014 pour permettre à Anil Gayan, Alain Aliphon et même Guito Lepoigneur de faire leurs entrées au Parlement. Au grand dam de Rajesh Bhagwan et de ses acolytes. Elle n’a jamais fléchit durant le combat. Ni avant, ni après en ramenant la cerise sur le gâteau lors de la raclée infligée aux mauves aux élections municipales de 2015. Ce courage d’homme suscite notre admiration. Aujourd’hui elle paie les pots cassés car depuis 2014, elle est la femme à abattre. C’est pourquoi Rajeh Bhagwan cible également Vishwamita Ramjee,  Chairman du Cardiac Centre. Même l’Express reconnaît qu’elle a mis de l’ordre dans l’écurie d’Augias qu’était à l’époque le centre cardiaque. Avec elle finit les passe-droits, les appels des ministres ou députés. Chacun à sa place!

En deux ans à la tête du Trust Fund for Specialised Medical Care, Vijaya Sumputh a restructuré l’organisme. Avec le nouveau mode de fonctionnement, il n’y a plus de liste d’attente pour les interventions. Avec la signature d’accords avec des spécialistes étrangers, moins de patients sont envoyés à l’étranger. De plus, avec la venue de ces cardiologues, les chirurgiens mauriciens ont été formés pour des opérations à cœur battant. Ces opérations nécessitent moins de sang et la convalescence est moins longue. Une seconde unité du Cardiac Centre a aussi été ouverte à l’hôpital Victoria. Actuellement,  le centre de santé traite 100 patients par jour et procède à 20 opérations par semaine.

Aujourd’hui, elle devient l’agneau sacrifié et paie un prix politique très lourd. Fort d’un Masters et d’un Postgraduate in Legal Practice, elle ne chômera pas. Il est plus que logique que sa compétence soit de nouveau remise à contribution. Le temps fera le reste. N’en déplaise à Baobab!

Mendelssohn

Au Parlement Trust Fund for Specialised Medical Care

Le salaire mensuel de Vijaya Sumputh est passé de Rs 200 200  à Rs 323 200

Lors d’une interpellation du député du MMM, Rajesh Bhagwan, le ministre de la Santé, Anwar Husnoo, a affirmé que le salaire mensuel de la directrice du Trust Fund for Specialised Medical Care, Vijaya Sumputh, est passé de Rs 200 200  à Rs 323 200. Tout en soutenant que le prédécesseur de Vijaya Sumputh touchait Rs 117 000, le ministre a laissé entendre qu’après cette augmentation de salaire, il a reçu deux nouvelles demandes d’extra allowance de Rs 100 000,  mais il les a rejetées. Le ministre de la Santé a, par ailleurs laissé entendre que Vijaya Sumputh a reçu un nouveau contrat avec de nouvelles clauses, même si le Premier ministre avait déjà tranché sur ce sujet.

Interrogé sur les révélations du ministre Husnoo concernant les salaires de Vijaya Samputh, le Ministre de la Bonne gouvernance affirme que c’est Roshi Bhadain qui assumait ce poste à l’époque. Sudhir Sesungkur déclare avoir hérité de certaines situations. Demain il prendra connaissances d’autres détails avant de se prononcer à cet effet.  Mais il estime qu’en général pour avoir des personnes qualifiées dans des postes de responsabilité il faut une motivation.

Dans le camp du Muvman Liberater, l’on semble faire comprendre que « la page de cette affaire est tournée avec la démission de l’Executive Director ». On ajoute également à la décharge du ministre Husnoo que quand il avait été pris à partie par des marchands ambulants à Port-Louis l’année dernière « bann MSM pa ti defann li dan sa zafer-la. Se ML ki’nn defann li ». Une façon de faire comprendre subtilement au ministre de la Santé que « sa démarche dans l’affaire Sumputh n’est pas appréciée ». Les instances dirigeantes du Muvman Liberater pourraient se réunir en fin de semaine en vue de procéder à une évaluation de la situation et mettre en place une stratégie de Damage Control au plan politique.

Beaucoup affirment également que c’est le High Powered Committee qui a remis la décision au Board. Le contrat de Vijaya Sumputh et son augmentation ont été de pairs avec une hausse du volume de son travail avec l’extension du centre Cardiac au niveau de l’hôpital Victoria. D’autant plus que Mme Sumputh n’est pas la seule à avoir bénéficié des augmentations mais également de nombreux praticiens dont le Dr Sunil Gunness. Ainsi on avait appris, au Parlement en 2015, que le chirurgien cardiologue Sunil Gunness a reçu plus de Rs 19 millions pour les interventions chirurgicales qu’il a pratiquées hors de ses heures normales de travail durant les cinq dernières années.

Anwar Husnoo :”Vijaya Sumputh et Anil Gayan étaient au courant que je n’étais pas d’accord”

Vijaya Sumputh et Anil Gayan étaient au courant que je n’étais pas d’accord. Le ministre de la santé répond à cette dernière. Anwar Husnoo affirme que dès qu’il a été nommé au mois de janvier et qu’il a remplacé Anil Gayan, il a tout de suite fait savoir que le salaire de Vijaya Sumputh était trop élevé. L’affaire Sumputh ne va pas faire éclater le gouvernement. C’est ce qu’affirme Anwar Husnoo qui dit ne pas être au courant des menaces du Mouvement Liberater de démissionner. «C’était vers le 23 janvier. Je lui avais fait comprendre qu’une augmentation de Rs 100 000 par mois était exagérée. J’en avais fait part à Anil Gayan aussi à l’époque. J’ai fait parvenir le message au Trust Fund, à travers le SCE de mon ministère. Mes instructions étaient de renouveler le contrat de Vijaya Sumputh pour un an, avec le salaire recommandé par le Pay Research Bureau. Pa vinn rakont mwa zistoir 

Allocations de Sumputh : Pravind Jugnauth affirme que ses directives n’ont pas été respectées

Pravind Jugnauth déclare que ses directives n’ont pas été respectées. Le Premier ministre commentait la controverse entourant Vijaya Sumputh. Il n’a toutefois pas précisé qui n’a pas respecté ses ordres. Est-ce que Pravind Jugnauth a indirectement montré du doigt l’ex-ministre de la Santé, Anil Gayan? Le chef du gouvernement était au Lunch Room de l’Assemblée nationale, aujourd’hui, pour la cérémonie de Cash Awards sous le School Premium Scheme. C’est après la fonction qu’il s’est exprimé sur cette affaire. Il avance qu’une enquête est en cours pour déterminer le fautif dans l’affaire Vijaya Sumputh. Concernant la démission de Vijaya Sumputh, Pravind Jugnauth estime qu’elle a pris une bonne décision.

Retrouver le dossier complet dans Le Xournal

 

Posted by on Apr 1 2017. Filed under Actualités, En Direct, Featured. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.