Opinion… Après les radios privées, la Parliamentary TV sera-t-elle le cercueil politique du MMM ?



Opinion

Après les radios privées, la Parliamentary TV sera-t-elle le cercueil politique du MMM ? 

  • Democracy does not mean simply shouting loudly and persistently

La galerie de la presse s’est  vidée après l’expulsion de Paul Bérenger à l’exception de deux ou trois confrères qui ont suivi les travaux parlementaires. Cela n’avait pas d’importance à priori. C’est une scène habituelle, un secret que le MMM et l’opposition ont jalousement affectionné depuis 1976.

Que dire de la performance du jeune Deputy Speaker, Sanjeev Teeluckdharry ? Il a démarré sa deuxième séance au perchoir dans une situation extrêmement délicate. L’éminent avocat, qui a sauvé un mauricien d’une accusation injuste aux Assises, a été un candidat de la dernière minute aux élections générales. Il s’est toutefois permis le luxe de battre un Premier ministre invaincu jusqu’à décembre 2014 et toujours élu en pôle position dans son fief de  Pamplemousses-Triolet.

Deux semaines ne suffisent pas pour en faire un forgeron. Toutefois, on aura noté que sa première entreprise durant cette délicate journée aura été de recadrer un débat que l’opposition avait choisi, comme l’auteur de la motion, de vagues envolées. Si Shakeel Mohamed a su retenir l’attention durant ses deux heures d’interventions, en donnant même un air très  sérieux à sa démarche, les autres interventions dans le camp de l’opposition ont été de profondes déceptions. Celui de Dan Baboo a été un évènement quelconque avec un cinglant démenti du Premier ministre.

Que se passe-t-il au Parlement? Un terrorisme mauve…

Tout au long de la séance, il fallait chercher un faux-fuyant pour sortir de cette situation. Etienne Sinatambou ou encore Leela Devi Dookhun-Luchoomun ont certainement dit des choses pas facile à écouter dans les travées de l’Opposition. Depuis longtemps, le leader du MMM adopte une position à géométrie variable, dans l’hémicycle dépendant de la position qu’il occupe. Ses ‘points of orders’ soulevés dans l’Opposition seront exactement le contraire de ce qu’il a fait au gouvernement.

Donnez-nous le nom d’un Speaker ou d’un Deputy Speaker qui n’a pas subi les foudres de Paul Bérenger souvent pour avoir contesté la position adoptée par ce dernier. A ce sujet, même Dev Ramnah avait subi des remarques désobligeantes de Paul Bérenger quelques heures après son élection au perchoir, notamment quand il a voulu interrompre celui qui était alors le No 2 du gouvernement dans ses envolées.  J’étais au Parlement et je me souviens de cette scène. Sir Ramesh Jeewoolall, Ajay Daby et d’autres doivent avoir d’autres souvenirs à ce sujet.

Que se passe-t-il au Parlement? Un terrorisme mauve. Incapable de séduire l’électorat par certaines décisions graves comme le fait d’aligner à trois reprises un candidat condamné pour corruption électorale, ce qui est tout à fait acceptable aux yeux du MMM, ce parti essaie d’assurer sa survie en usant de la force des mots, des insultes, de la vulgarité avec une section de la presse vouée à sa cause.

L’intervention de l’ancien mauve, le Dr Zoubber Joomaye, qui n’a pas été qu’un simple membre du MMM, mais quelqu’un de très proche du leader, témoigne de ce que les mauves sont devenus. Il l’a dit lui-même : « « la provocation est devenue un jeu, une habitude, notamment des anciens députés qui sont devenus des monuments de l’insulte et de la vulgarité au lieu d’être des exemples pour la jeune génération…Les ‘walk-out’ sont devenus une discipline dans laquelle mon ancien parti s’est spécialisé. Dans un temps ancien, cela aurait pu apporter du political mileage mais pas dans un ‘no non-sense era’ ».

La démocratie pour le MMM se résume à « think their way »

La presse ne vous dira pas qu’à plusieurs reprises, le Deputy-Speaker a rappelé à l’ordre le leader du MMM avant l’incident. La réaction a été un « qui toi » en direction de l’enfant misère devenu député du No 5 en signe de défiance. Personne ne vous dira non plus les « g… » et autres gros mots lancés vers le perchoir par les députés qui avaient reçu leurs « marching orders », ignorant allègrement Mme Safina Lotun, et sa collègue femme.

Paul Bérenger a affirmé dans une tentative de noyer le poisson « hier, c’était un jour très triste pour la démocratie parlementaire ». Et il a raison. Car c’était triste de voir des seniors dans leurs interventions parler de « Premier ministre l’imposte ». Triste de voir les menaces du ‘front bench’ du MMM envers la présidence de ce temple de la démocratie. Triste de voir les insultes sur le Sergeant-at-Arms, qui est accessoirement celui qui est responsable de la sécurité au parlement. Triste également de voir que le leader du MMM et celui de l’opposition n’étaient sur la liste des orateurs pour soutenir Shakeel Mohamed.

 Car la démocratie pour le MMM se résume à « think their way », pense comme eux et surtout ne pas leur dire des choses qui ne leur font pas plaisir. Hier, Bhagwan parlait de la « Bhadain Broadcasting Corporation » et avait traité Xavier Duval de tous les noms. Aujourd’hui il dira que c’est ‘coco miel’. J’en connais plusieurs qui ont fait cette expérience amère.

« Do you expect apprentice to ride horses like Lanfranco Dettori ? »

C’est pourquoi je dirais ceci à Sanjeev Teeluckdharry : j’ai été agréablement surpris tout comme une partie de la population, par sa performance au Parlement. Les amateurs du monde hippique se souviennent de l’incident impliquant le cheval Homing Pigeon, piloté par un apprenti jockey, un jour de la Coupe d’Or. Le cheval avait été rétrogradé pour avoir légèrement versé sur un autre concurrent en ligne droit. Ce qui avait provoqué une colère verte des dirigeants de l’écurie Gujadhur et ces mots lâchés à ce moment-là : « Do you expect apprentice to ride horses like Lanfranco Dettori ? ». Phrase qui s’applique dans toute sa force dans le contexte actuel.

 L’histoire retiendra que Stormy Kestrel avait par la suite gagné la course principale et qu’aucun membre de la casaque bleue électrique n’était descendu en piste pour le ramener au paddock. C’est après d’âpres négociations que le regretté Mica Gujadhur alla récupérer le trophée au moment de la remise des prix.

Certains estiment que le Deputy Speaker aurait dû ignorer Paul Bérenger. Bénéficie-t-il d’un privilège spécial ou d’une convention en tant que ‘long standing member’, ancien Premier ministre et ancien leader de l’opposition. On a également parlé de tact et de sens de l’humour. Mais où place-t-on la dignité du Deputy speaker ?  Un être fait de chair et de sang. Un digne représentant des ‘Ravived’ au parlement, qui s’est vu être insulté sur le plan professionnel. L’histoire sera là pour juger.  

La population a eu la grande chance de vivre la séance en direct. Une initiative que l’on doit à Maya Hanoomanjee tout comme le Parliamentary Gender Caucus. Le MMM et son leader doivent se rendre à l’évidence qu’ils n’ont pas remporté d’élections générales depuis très longtemps. Pour être juste et précis, les mauves doivent réviser leurs stratégies politiques et électorales. Ils ne doivent plus voir du mal dans tout et n’importe quoi.   

Beaucoup de personnes dans le camp de l’Opposition estiment que la population est de leur côté après les évènements de mardi soir…Nous leurs souhaitons bonne chance. Simple petit rappel, hormis les municipales de 2012 en alliance avec le MSM où ils avaient raflé Port-Louis, Rose-Hill et Quatre Bornes, le MMM a tout perdu sur le plan électoral depuis…l’arrivée des radios privées en 2001.

(i) Il y a eu la partielle de 2003 au No 7 avec des énormes gaffes de Paul Bérenger comme Premier ministre et l’arrogance de Rajesh Bhagwan ; (ii) les élections générales de 2005 ; (iii) les municipales de 2005 ; (iv) la partielle de 2009 au No 8 ; (v) les élections générales de 2010 ; (vi) les élections générales de 2014 ; et (viii) les municipales de 2015. Aujourd’hui leurs jardins préférés c’est le parlement et l’hémicycle pour afficher leur présence existentielle sur l’échiquier politique.

Mais un danger se dresse sur leurs routes. C’est cette caméra qui relaye des images en direct à une population intelligente capable de faire son propre jugement. La Parliamentary TV sera-t-elle le cercueil politique du MMM ? A moins que les mauves en prennent conscience et rectifient leurs tirs. L’opération « fann la boue » ne paie pas à tous les coups.

Le Xournal publie en page 14, 15 et 16 d’importants discours, notamment du Pandit Nehru. Nous avons retenu une phrase en particulier :

Pandit Nehru, an epitome of parliamentary decorum, once observed : « Democracy does not mean simply shouting loudly and persistently, though that might have occasionally some value. Freedom and democracy require responsibility and certain standards of behaviour and self-discipline ».

Quant à la protestation silencieuse du PMSD et du Parti Travailliste, il faut se rappeler de l’appel du président Cassam Uteem pour respecter l’institution au temps où le MMM avait entrepris une pareille démarche…L’Opposition doit penser au respect qu’Adrien Duval a eu à ce poste.

L’on ne peut que regretter d’avoir été à coup sûr d’un landmark speech d’Alan Ganoo qui aurait articulé son intervention sur le Speakership. Une fonction où il a excellé. Ce qui aurait mis à mal la démarche de Shakeel Mohamed et de l’Opposition. Le leader du Mouvement Patriotique a choisi un walk-out pour éviter d’être taxer pro-gouvernement alors qu’il ne fait que son travail de député.

En conclusion, je me souviens comment je m’étais élevé contre la suspension de Paul Bérenger de l’hémicycle suite à présentation d’un « Spurrious report » par le Speaker Jeewoolall, qui pourtant a été l’un des meilleurs de tous les temps. C’est contre ce genre d’injustice que je me bats encore et toujours aujourd’hui…

Jimmy Jean-Louis

CEO

LE XOURNAL

 

Posted by on Apr 9 2017. Filed under Actualités, En Direct, Featured, Opinion. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.