Pravind Jugnauth donne un discours d’envergure nationale



C’est sous la pluie que s’est déroulé le meeting de l’alliance MSL-ML à Vacoas ce lundi 1er mai.  Des partisans de ces deux partis ont bravé le froid et le mauvais temps pour écouter les discours des dirigeants de l’alliance gouvernementale.

 

“Pas zette laboue lor moi ek mo fami” avertit Pravind Jugnauth à ses opposants politiques

Pravind Jugnauth a brossé un bilan économique plus que positif depuis la prise de pouvoir en décembre 2014. Chiffres à l’appui, le Premier ministre a démontré comment le pays a fait de gros progrès économiques. Le leader du MSM a tenu à mettre en garde ses adversaires politiques qui, selon lui, ne font que raconter des histoires.

Pravind Jugnauth a ainsi a invité le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, à lui poser une Private Notice Question (PNQ) sur la drogue. Il promet de donner des détails. « Je ne peux en dire plus maintenant mais il y a des choses graves », a lancé Pravind Jugnauth. Il a révélé qu’il existe un « réseau » qui dépasse nos frontières. Il a toutefois déclaré que la population peut compter sur son gouvernement pour mater les caïds et démanteler les réseaux de la drogue.

Pravind Jugnauth a évoqué sa contribution et celle de ses collègues ministres dans l’arrestation de Navind Kistnah, le suspect dans l’affaire d’importation de 135 kilos d’héroïne. Il a aussi égratigné le leader du MMM, Paul Bérenger, qu’il a accusé de faire de la démagogie : « Paul Bérenger disait que je ne savais rien à ce sujet et que je bluffais. Pendant qu’il faisait de la démagogie, j’ai eu le temps de faire en sorte que Navind Kistnah soit arrêté, mis dans un avion et ramené à Maurice. C’est pour cela que je dis que Paul Bérenger est un antipatriote. Qu’il ferme sa bouche et arrête de déblatérer des insanités. »

Pravind Jugnauth a aussi tiré à boulets rouges sur le gouvernement travailliste : « Mo gagn sok ek trafikan so network. Mo gagn sok. Sertin inn akumul bann fortunn. Navin Ramgoolam n’a jamais voulu mettre sur pied une commission d’enquête sur la drogue. »

Pravind Jugnauth a promis que nul ne sera épargné : « Qu’il s’agisse d’étrangers ou de proches, nul ne sera épargné.»

Politique économique

Le Premier ministre a dressé le bilan de son gouvernement tout en étalant les grandes lignes de sa politique économique et sociale, donnant ainsi un aperçu de son prochain grand oral en tant que ministre des Finances. Pravind Jugnauth a indiqué que le contexte international est difficile avec le Brexit, la politique internationale des États-Unis, le terrorisme et la menace de la Corée du Nord. Il a affirmé que la priorité de son gouvernement demeure le peuple.

D’ailleurs, dit-il, le bilan du gouvernement en est la preuve. Il a donné quelques exemples : une hausse de la croissance économique qui devrait être de 3,8 % à 4 % cette année ; une augmentation de la richesse, une baisse du taux chômage à 7,3 % contre 7,8 % en 2014, un taux d’inflation à 1 %, des revenus en hausses dans les secteurs traditionnels tels que le tourisme, les technologies de l’information et de la communication, les services financiers et la construction.

« La construction va connaître une croissance de 7 % pour l’année financière 2016-2017 alors que ce secteur a connu une récession pendant les six dernières années », a indiqué Pravind Jugnauth.

Confiance retrouvée

Selon Pravind Jugnauth, ces indicateurs montrent que l’économie se porte mieux. Et il ajoute à cette liste un « retour en force des investisseurs étrangers » prouvant ainsi que ces derniers font confiance à notre économie. Sans compter, dit-il, que le pays a atteint un record historique depuis l’indépendance avec des réserves équivalent à neuf mois d’importations. Un progrès que Pravind Jugnauth attribue à un nouveau dynamisme. Il affirme qu’il compte sur la démocratisation de l’économie pour davantage de progrès et de justice sociale. C’est pour cette raison, affirme le Premier ministre, que son gouvernement a installé 350 bornes WiFi à travers le pays. « On ne veut pas deux catégories de citoyens. L’accès à la technologie est un outil contre l’exclusion », a-t-il lancé.

Pravind Jugnauth a annoncé la mise en place d’un nouveau service sur une base pilote qui permettrait aux citoyens d’avoir accès à des informations ou à faire des plaintes auprès des organismes publics et parapublics par Internet. « Il vous suffira de faire une plainte de chez vous. Vous recevrez alors un numéro de référence qui vous permettra par la suivre de suivre l’évolution de votre plainte. »

La modernisation de l’économie est en marche, dit-il. Le Premier ministre a évoqué d’autres projets réalisés ou à venir, comme la construction d’un National Wholesale Market pour venir en aide aux petits planteurs et aux consommateurs, l’ouverture d’une ferme organique à Britannia et la relance du laboratoire de technologie alimentaire. Pravind Jugnauth a invité les Mauriciens à prendre soin de leur santé en pratiquant une activité physique. Il a affirmé qu’il y participera pour donner d’exemple comme il l’a fait pour la campagne de nettoyage.

Selon Pravind Jugnauth, le plafond des salaires pour permettre à ceux qui n’ont pas un toit de bénéficier de logements sociaux a été élargi, passant de Rs 10 000 à Rs 20 000. De même que l’aide accordée aux enfants handicapés de moins de 15 ans qui bénéficient aujourd’hui de leur pension d’invalidité.

Metro Express

Il a été fait mention du Metro Express lors de ce meeting du 1er Mai. Pour Pravind Jugnauth, ce projet va transformer Maurice et agir comme catalyseur pour le développement économique. « A chaque station, il y aura des pôles économiques. Navin Ramgoolam allait signer l’accord avec l’Inde en 2014 et Paul Bérenger trouvait que le projet était bon. Aujourd’hui il dit le contraire. Aret fer demagozi », a lancé Pravind Jugnauth.

Contestation de sa nomination comme PM

Pravind Jugnauth estime qu’il n’a aucune leçon à recevoir de Paul Bérenger sur la question de l’éthique. Il dit accepter les critiques mais n’admet pas que des gens viennent attaquer son intégrité ou celle de sa famille. Il invite ceux qui souhaitent le critiquer à le faire en dehors du Parlement afin de lui permettre de riposter.

MedPoint

Pravind Jugnauth affirme avoir la conscience claire, même en ce qu’il s’agit de l’affaire Medpoint. « Je peux faire preuve d’une grande patience. Je les attends de pied ferme. Mais que Xavier-Luc Duval et son allié cessent de se cacher derrière l’immunité parlementaire. »

« Vre solda lalit militan »

Le Premier ministre a félicité son adjoint Ivan Collendavelloo et se flatte d’avoir un tel partenaire au sein du gouvernement. Il dit voir en Ivan Collendavelloo le vrai soldat « lalit militan » : « Leker kontan. Leker la isi. Sa leker la ki kontan. »

« Nous terminerons notre mandat »

Si certains pensent qu’il y aura des élections anticipées, ce n’est pas Pravind Jugnauth qui leur donnera raison. Le Premier ministre a affirmé que son gouvernement terminera son mandat de cinq ans avec le soutien de la population pour mener à bien son projet de réforme économique et de justice sociale.

Chagos

En ce qui concerne le dossier Chagos, Pravind Jugnauth a dénoncé le comportement des Américains et des Britanniques : « Ils se prennent pour des champions des droits humains mais nous menacent pour nous décourager de faire avancer notre cause. On va rétablir la dignité du peuple des Chagos un jour. »

 

Posted by on May 2 2017. Filed under Actualités, En Direct, Featured. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.