Pravind Jugnauth: ” dans l’affaire BAI, on a dupé les gens”



Le Premier ministre Pravind Jugnauth persiste et signe. Il maintient que le groupe BAI avait mis sur pied un Ponzi Scheme et que son gouvernement a empêché plusieurs milliers de personnes de perdre leur argent. « Je le dis une fois de plus. L’affaire BAI était un Ponzi Scheme. Nous avons tout fait empêcher cela, afin de protéger notre économie et plusieurs milliers d’emplois », a affirmé le chef du gouvernement. Pravind Jugnauth. Le Premier ministre a à nouveau déclaré qu’il n’y a pas assez d’argent pour honorer les engagements du gouvernement envers les clients de l’ex-BAI. « Comme vous le savez, il y avait un ministre qui s’occupait de ce dossier. Mais lui-même s’est enfui après avoir fait plusieurs promesses. Aujourd’hui, nous savons qu’il n’y a pas suffisamment d’argent. Le gouvernement a besoin de temps additionnel pour trouver une solution. » Pravind Jugnauth fait appel au bon sens des grévistes du Super Cash Back Gold, et leur demande de mettre fin à leur grève de la faim. La grève n’est pas une solution affirme le Premier Ministre. Il affirme qu’il comprend la situation de ces personnes, mais le gouvernement travaille pour trouver une solution. Cette déclaration a débouchée sur un mouvement de manifestation dans la capitale,jeudi, supervisé de très près par l’ancien ministre et dirigeant du Parti travailliste, Arvin Boolell.

Il était au chevet des grévistes depuis très tôt jeudi matin. Lors de ce rassemblement, le Dr Boolell a fait ressortir qu’il n’engageait pas son parti dans ce mouvement de protestation. Mais qu’il y participait en tant que simple citoyen. « Je soutiens tous ceux qui sont victimes. Il faut que le gouvernement honore ses obligations. » Par ailleurs, prenant la parole un peu plus tôt, Arvin Boolell a soutenu que le gouvernement n’a pas d’autre choix que de tenir ses promesses. « Nous sommes en train de faire face à un drame humain. Les moyens sont là. Si le gouvernement fait les efforts qu’il faut, il pourra payer ceux qui ont investi toutes leurs économies dans Super Cash Back Gold et Bramer Asset Management. »

Tandis que Salim Muthy campe sur sa position. La grève de la faim se poursuivra tant qu’un dénouement positif ne sera pas trouvé. Le travailleur social met en garde le Premier ministre. Il affirme que si une solution n’est pas trouvée d’ici demain, des mots d’ordre seront donnés pour une plus grande manifestation.Il maintient qu’il y a de l’argent pour payer les souscripteurs du Super Cash Back Gold et du Bramer Asset Management« C’est ène réclame ce ki fine arrivé zordi. Si dimé pa gagne ène réponse ek Premié minis pou truv ène solution, nou pou donne mot d’ordre pou ène manifestation monstre. Et zot pran zot responsabilité. » Salim Muthy dira aussi que « nou pé ouvert nou lébras ek Premié minis pou paye sa bane dimun-là. La grève pou continué tant ki zot pa gagne zot cash. » Rappelons que les grévistes de la faim au jardin de la Compagnie seront, demain, à leur douzième jour d’abstinence, ayant démarré ce mouvement de grève le lundi 7 mai.

Posted by on May 19 2017. Filed under Actualités, En Direct, Featured. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17


Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.