Intimidations et représailles contre Le Xournal…qui est une publication neutre et indépendante



 

  • Amnésie sélective de Mohamed et Bhadain contre la publication des ti-dimounes et des zenfants mizères.
  • A ce jour, nous n’avons reçu aucune roupie de «Government Paid Publicity » contrairement aux Rs 10 millions de l’ex Le Matinal, et aux Rs 5 millions de Le Socialiste annuellement…
  • Si le Xournal existe, c’est grâce au support d’Imran Hosany et de Starprint, notre imprimeur
  • «Aucun député, ministre ou membre du gouvernement ne nous finance. D’ailleurs, pour être franc, plusieurs d’entre eux ne nous disent même pas bonjour»
  • Le Xournal alerte les instances internationales
  • A Roche Bois, une famille dont une fille est diabétique vit sans électricité, elle n’a jamais vu son député se soucier d’elle…Pourquoi ?

Au Parlement, mardi dernier, profitant d’une interpellation sur G-News, les députés Shakeel Mohamed et Roshi Bhadain ont questionné le financement de votre publication favorite, Le Xournal. Ces deux desperados ont voulu faire croire que nous sommes à la solde du gouvernement MSM-ML. Rien de plus faux. Le Xournal est une publication neutre. A notre lancement, nous avons affirmé que nous ne voulons : ni plaire, ni déplaire, encore moins complaire. Tout en évoquant l’éternelle attente de l’égalité des chances.  A titre d’exemple, nous avons octroyé le titre de Personnalité de l’année 2016 à Son Eminence, le cardinal Maurice E. Piat.

Sur le plan politique, nous avons souhaité un prompt rétablissement à Paul Bérenger en décembre dernier. En janvier, nous rapportions des propos de Navin Ramgoolam, «On ne peut acheter la conscience des gens». Et couvert la marche du PTR et du PMSD dans la capitale et leur demande pour des élections générales anticipées. Il est vrai que nous avons démontré que Shakeel Mohamed est d’une lignée dynastique en politique.

Nous avons également couvert les manœuvres politiques de Roshi Bhadain et les commentaires qui ont fusé à cet effet. Dans l’affaire Christiana Chery «c’est totalement inacceptable la manière dont sa dignité a été traitée», estime le Dr Navin Ramgoolam.

Pour la journée de la femme, nous avons offert notre couverture à Zabeen Mooraby du MMM. L’interview de Jean Claude Barbier du Mouvement Patriotique, solidement ancré dans l’opposition, sans compter la question de discipline au Parlement, les allocations de Vijaya Sumputh, Youshreen Choomka et Gérard Sanspeur. Nous nous sommes demandé si Maurice est prête à accueillir une nouvelle force menée par des jeunes.

Il y a eu l’interview de Mes Siddhartha Hawoldar, Steven Sauhoboa et la déclaration de Me Akil Bissessur, tous connus pour leur proximité avec les rouges, notamment sur les propositions de Xavier Duval pour la nomination de cinq ministres non-élus.

Nous avons supplié Serge Clair et les Rodriguais de ne pas toucher à la mémoire de feu sir Gaëtan Duval. De plus, Le Xournal a été la seule publication à rendre un vibrant hommage au Dr James Burty David et au Pr Basdeo Bissoondoyal. Sans compter que nous avons fidèlement rapporté la conférence de presse des partis de l’opposition dont Shakeel Mohamed qui a parlé d’un «budget sans vision et sans clarté d’esprit» Aurait-on publié tout cela dans une publication travailliste ? Nous en doutons fort. Maintenant venir dire qu’on est pro-MSM ou pro-gouvernement avec de tels articles relèvent du délire.

Nous sommes inquiets de la détérioration sociale depuis une quinzaine d’années avec des human stories que personne ne peut lire ailleurs, comme : (i) les douze crimes atroces de 2016, (ii) Jean Christophe Patrick Anjeline alias Torti -l’histoire d’un jeune prometteur devenu Bad Boy, (iii) les bagarres infernales à Grand Gaube, (iv) le calvaire d’Anastasia et son bébé retrouvé sur l’asphalte, (v) les destins tragiques, Christina Chéry, Maltraitance envers les enfants – les 464 cas rapportés en janvier 2017, (vi) Sextorsion, chantage, une vache à lait numérique

 

, (vii) 20 ans avec une femme, deux enfants et sans logement décent, (viii) Violence – Ces bourreaux qui maltraitent et tuent leurs enfants, (ix) Jean Brandon Christie Cangy – une histoire d’amour qui lui coûte  10 ans de prison.

Au chapitre syndical, nous avons milité contre la persécution à la Cargo Handling Corporation Ltd et la suspension de Rama Valaydon mais aussi en faveur de la réunification de la grande famille des travailleurs.

Dans un autre registre nous avons couvert : (a) le problème du cannabis vu par les femmes avec l’intervention de parlementaires de divers bords politiques. (b) HSC 2016 – Roche-Bois dévoile ses potentiels. Rony Busviah et Damon Duchenne, lauréat et après-lauréat qui deviennent des héros et symboles de leur génération. (c) Mûri en prison avec un BSc en Business Management, Jerry Lai Cheong King veut apporter sa contribution à la société. (d) Leçons particulières – une mine d’or pour certains enseignants. (e) Les employés des Casinons se plaignent d’un bon non payé. (f) Education – cinq «credits» pour le Lower VI : les avis divergent et appel de Le Xournal pour le paiement des fees 2016.

Sur le plan économique, nous nous sommes inquiété du Business Facilitation Act et avons fait un vibrant plaidoyer pour diminuer les fardeaux des PMEs. Notre publication a proposé l’abolition des returns pour les PMEs ayant moins de Rs 10 millions de revenus annuellement.

Le Xournal est la seule publication à avoir mené un combat pour les artistes et les sportifs : (1) Ivan Dorasamy : la désillusion à Tottenham, (2) Sportifs mauriciens – Quelle vie après les heures de gloire ? (3) Jean Yann Degrâce : «J’irais là où on veut de moi»

Nous sommes contre l’abolition du Best Loser System et la réintroduction de la peine de mort.

Voici ce que nous avons à dire : Avec une variété de sujets, il est normal que Le Xournal ait conquis le cœur des Mauriciens. N’en déplaise à Shakeel Mohamed et à Roshi Bhadain, la liberté de la presse et l’indépendance de la presse ne sont pas applicables que si une publication est anti-gouvernement. Nous ne partageons pas toutes les idées du gouvernement actuelles ni toutes les idées de l’opposition, encore moins toutes celles des syndicalistes et de la société civile. Nous sommes une publication neutre qui n’est ni attachée au MSM, ni au MMM, ni au PTR, ni au PMSD, ni au MP, ni au Reform Party, ni au Parti Malin, à Lalit et encore moins aux autres formations politiques comme Rezistans ek Alternativ, etc.

Nous avons une approche pédagogique tant sur le plan politique, social, culturel qu’économique. Que ce soit pour l’actualité locale et internationale.

Rien de comparable avec Advance, L’ex Le Matinal  et Le Socialiste

Cela étant dit, nous n’avons aucune leçon à recevoir de qui que ce soit en matière d’indépendance. Surtout pas de Shakeel Mohamed et du Parti Travailliste. La décence veut qu’on traite tous les partis politiques avec égard. Cependant M. Mohamed gagnerait à nous expliquer ce qu’il pense de la bassesse dans laquelle Advance avait traité Jimmy Jean-Louis. Allant jusqu’à dire qu’il était trop créole pour être journaliste. Il n’y a rien de comparable entre ce que nous faisons aujourd’hui avec ce que faisaient Advance, l’ex Le Matinal et Le Socialiste. Nous ne sommes jamais tombés dans la bassesse.

Publicité gouvernementale

Au Parlement, Shakeel Mohamed et Roshi Bhadain se sont interrogés sur le financement de Le Xournal. Nous n’avons à ce jour, mardi dernier, pas touché le moindre sou de «government paid publicity». Ce budget de Rs 25 millions est réparti à d’autres journaux. Dans le passé, Le Matinal et Le Socialiste se sont taillé la part du lion avec respectivement Rs 10 millions et Rs 5 millions en 2009. Nous ne sommes pas contre cela. Mais pourquoi cette amnésie sélective de Mohamed et de Bhadain ? Actuellement, il y a une publication qui est totalement anti-gouvernement. C’est son droit. Et elle reçoit la «government paid publicity». Ce qui, à notre sens, est tout à fait logique. Pourquoi donc Le Xournal ne devrait pas en bénéficier selon ces deux compères ?

Serait-ce parce que Joël Marianne et Jimmy Jean-Louis sont deux «zanfan mizèr» et deux élites de la communauté créole ? L’un habite Cité Vallijee et l’autre viendra vivre à Cité Roche-Bois dans quelques mois. Pourquoi Shakeel Mohamed ne s’attaque-t-il pas aux publications dirigées par des personnes d’autres communautés ? Nous les laissons à leurs réflexions. Nous continuons notre route.

Réactions

Joël Marianne : «Shakeel Mohamed s’attaque à ma publication parce que je suis enn zanfan sité»

Notre rédacteur-en-chef, Joël Marianne, nous a fait la déclaration suivante : « Je ne crois pas que Shakeel Mohamed ait eu le temps de lire Le Xournal en profondeur. Sinon il aurait dû apprécier la qualité de nos réflexions. J’estime qu’il s’attaque à ma publication parce que je suis enn zanfan sité, enn zanfan mizèr qui veut faire une percée dans le domaine journalistique. Je ne suis pas né avec une cuillère en or à la bouche mais je sais que je suis sincère. Grâce à Le Xournal, des artistes et d’anciens sportifs obtiennent une reconnaissance. Nous n’allons pas nous laisser distraire par les élucubrations de Mohamed et de Bhadain.»

Jimmy Jean-Louis, CEO Le Xournal : «Inacceptable»

«Feu Mario Flore Modliar a dévoué sa vie au Parti Travailliste. Ils n’ont pas été capables de lui payer le centre qu’il voulait tant pour sa communauté. Il recevait de maigres contributions pour sa publication La Voix Kréol pendant que d’autres se remplissaient les poches avec les millions de «government paid publicity». Serait-ce parce qu’il était kréol ? Où étaient Shakeel Mohamed et Roshi Bhadain, les champions de l’injustice ? Aujourd’hui, ils s’attaquent à deux zanfan mizèr qui ont ouvert un journal dans lequel James Burty David est traité avec dignité. Shakeel Mohamed, je l’ai rencontré pour la première fois au premier étage du Sun Trust Building, en 1996, lors de la présentation du budget de Manou Bheenick. J’y étais alors comme jeune reporteur du Défi-Plus. Il avait ce jour-là mangé du briani de Rechad Soyfoo et avait bu quelques verres de je ne sais quoi. Je me rappelle les mots qu’il avait eus contre les travaillistes à l’époque.

Par la suite, nous nous sommes croisés à plusieurs reprises, même après 2014, chez un ami commun. En décembre 2014, il avait offert un dîner à mon église. Auparavant en 2010 pour les élections générales, je l’avais aidé avec La Voix Kréol. Sans doute j’étais pour lui correct à cette époque. Roshi Bhadain m’avait souvent appelé du temps où il était au gouvernement. Moi, je suis resté le même. Dans quelques mois j’irai vivre à Cité Roche-Bois. Déjà Le Xournal, couvre certaines activités de ce faubourg.

Notre publication fait de la pédagogie. C’est son but ultime. Je continuerai à soutenir Joël Marianne car comme lui, je suis une élite de la communauté créole. Mais jusqu’ici nous n’avons rien reçu comme «government paid publicity».  Nous venons de commencer à obtenir des communiqués de certaines institutions mais cela ne compte pas comme government paid publicity puisque nous les obtenons des agences de pub.

Par ailleurs, si Le Xournal existe, c’est grâce au support d’Imran Hosany et de Starprint, notre imprimeur, sans lesquels nous aurions déjà mis la clé sous le paillasson en raison de nos difficultés financières. Nous n’obtenons pas la manne publicitaire comme ailleurs, mais juste de quoi survivre par le privé. Et grâce à l’aide de bien-pensants. Aucun député, ministre ou membre du gouvernement ne nous aide. D’ailleurs, pour être franc, plusieurs d’entre eux ne nous disent même pas bonjour. Mais ça, c’est la vie.

Au No 3 à Roche Bois, où j’irais vivre bientôt, il y a une famille, composée d’une mère et de ses deux filles, dont une est diabétique, qui vivent sans électricité depuis deux ans. Leur député ne se soucie pas d’elles. Allez savoir de quelle communauté elles sont ? Certains gagneraient à faire leur travail de député au lieu de s’attaquer à le Xournal.

J’ai vu la souffrance de Me Yousouf Mohamed SC quand à deux reprises Shakeel Mohamed a été inquiété dans l’affaire Gorah Issaac. Vos proches souffrent toujours quand on vous accuse faussement. En passant, quand ma mère, qui est malade et alitée, m’a dit de dire à Shakeel Mohamed et à Roshi Bhadain, qu’elle prie pour leur avenir politique, j’en suis resté bouche bée.

A Le Xournal, nous avons déjà alerté les instances internationales de ces intimidations contre notre liberté et notre droit d’exister y compris celle de ne pas nous enliser dans la pensée unique ou la démagogie. Nous y reviendrons. »

Posted by on Jun 19 2017. Filed under Actualités, En Direct, Featured, Politique, Santé. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.