Le ticket offert à Boolell, trop beau pour être vrai Navin Ramgoolam envoie-t-il son plus sérieux rival pour le leadership rouge à l’abattoir au No 18 ?



La stratégie du leader rouge intrigue…Ce n’est pas dans ses habitudes ?

A-t-il oublié Dogberry ?

Une fois n’est pas coutume. Nous reproduisons fidèlement la caricature du respecté Deven T. de Le Mauricien ! Une image parlante qui dit tout haut ce que beaucoup de personnes pensent tout bas. L’on sait tous que Navin Ramgoolam n’aime pas se lancer dans les élections avant ses concurrents. Il avait laissé Madan Dulloo et sir Anerood Jugnauth respectivement du MMM et du MSM goûter à cela en 1998 pour la partielle de Flacq/Bon-Accueil. Idem pour celui du No 20, un an après ou encore en 2003 pour l’élection de Rajesh Jeetah au No 7.

Il a souvent reproché à ses adversaires d’agir comme Dogberry, un cheval qui avait la fâcheuse habitude de prendre son départ avant ses concurrents pour ensuite être laminé dans la ligne droite finale. On se souvient de ce reportage du Mauricien par exemple, le 6 décembre 2014 : «Il (Navin Ramgoolam) a rappelé qu’il était un amateur de courses dans le passé et qu’il était même propriétaire de chevaux, ajoutant savoir monter à cheval. Ce qui explique, selon lui, pourquoi il est en mesure de parler de Prodigal et de Dogberry. Il a fait état de ceux «kine galoupe avan le», ajoutant : «Zotte pou kone ki appel machinerie PTr !».

Or qu’est-ce qui a changé aujourd’hui ? A-t-il perdu son flair politique ? Ou fait-il miroiter une oasis dans le désert à Arvin Boolell ? Certes, nous avons beaucoup d’estime pour ce dernier. Mais toute sa carrière s’est faîte dans une circonscription rurale, au No 11, Vieux-Grand-Port/Rose-Belle. Ne serait- ce donc pas risqué pour lui de se ruer au No 18, même si sa caste joue en sa faveur ? Mais attention, Arvin Boolell a déjà payé pour sa mutation au poste de ministre des Affaires étrangères, ce qui a pesé lourd dans sa défaite aux élections générales. Son absence, pour être au petit soin de la diplomatie mauricienne, ne lui a pas été bénéfique.

On se souvient du tour de force de la bande à Ramgoolam pour reprendre le contrôle du Square Guy Rozemont à Arvin Boolell. Voudrait-il aujourd’hui voir un Arvin Boolell reprendre le contrôle de l’Opposition avec un Shakeel Mohamed qui ne décolle pas ? Ce qui donnerait à coup sûr une grosse légitimité aux ambitions de leadership ou premier-ministérielles du fils de sir Satcam, dont la belle-sœur a publiquement réclamé son intronisation.

Va-t-il revendiquer une éventuelle victoire d’Arvin Boolell comme étant la sienne ? Ou serait-ce un autre poulain plus ramgoolamiste, comme Rama Sithanen, qui briguerait finalement les suffrages à sa place ?

Autant de questions qui nous ramènent à la caricature de Deven T, et qui méritent des explications. Verra-t-on une armada rouge comme au No 7 ? Qui sera la cible Pravind Jugnauth ou Roshi Bhadain ? D’autant plus qu’on sait que Navin Ramgoolam ne porte pas l’ancien ministre des Services financiers dans son cœur. Que fera Xavier-Luc Duval, Paul Bérenger, Alan Ganoo et autres ?

Pour nous, que le spectacle continue… Nous aviserons en temps et lieu !

Jimmy Jean-Louis

 

 

Posted by on Jul 1 2017. Filed under Actualités, En Direct, Featured, Politique. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17


Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.