Plus de 7 000 postes dans la fonction publique seront remplis au cours des prochains mois



Le GM doit privilégier les petites publications pour les appels à candidature

Le gouvernement de l’Alliance MSM-ML ne s’épargne aucun effort pour remplir plus de 7 000 postes vacants, qui existent dans différents ministères et départements publics.  Le plus gros pourvoyeur d’emploi est le secteur de la santé avec 2 180 postes vacants. 338 postes de Medical Officers et Senior Medical Officers, 338 infirmiers et 312 Health Care Assistants seront recrutés. 20 nouveaux postes de ‘Specialised Nurses’ sont aussi disponibles.

Au sein du ministère de l’Education, 1 700 postes devraient être remplis. Ainsi 24 nouveaux adjoints aux maîtres d’école et 150 enseignants stagiaires au primaire, 158 enseignants en Holistic Education, 191 Support Teachers, 236 enseignants dans le cycle secondaire et 44 postes pour les enfants handicapés seront remplis. Aussi,  313 travailleurs manuels et 80 autres additionnels sont disponibles dans ce secteur.

En ce qui concerne la police 1 000 candidats seront sollicités pour remplir différents postes. Parmi, 400 constables, hommes et femmes seront recrutés.

De son côté, le Bureau du Premier ministre remplira 470 postes. Les autres  ministères seront aussi appelés à remplir des postes vacants.

Or, beaucoup de demandeurs d’emplois ne sont pas au courants des postes vacants qui existent dans le service civil, car les annonces existent que dans les ‘gros journaux’ et cela au détriment d’autres publications, voire ceux qui émergent ou essayent de se frayer un chemin tant bien que mal dans ce monde compétitif. Il faut aussi souligner que les titres, qui sont ‘on line’, sont également pénalisés en termes de publicités.

Dans ce contexte, Le XOURNAL a jugé utile de solliciter les impressions de certains syndicalistes, travailleurs sociaux et un chercheur universitaire :

Vinod Seegum, président de la Government Teachers’ Union :

« Les annonces des postes vacants méritent aussi d’être publiées dans les petits journaux également »

Le président de la Government Teachers’ Union ( GTU), Vinod Seegum, a affirmé que cette bonne nouvelle circule depuis quelques semaines dans de « grands » journaux. Jusqu’à ce que le ministre de la Fonction publique, Eddy Boissézon, vienne l’annoncer à la télévision. « Par ces temps de chômage surtout parmi les diplômés, l’annonce de la création de nouveaux postes et de remplissage de postes vacants vient comme une bouffée d’air frais. Toujours est-il que de telles annonces méritent aussi d’être transmises aux « petit journaux » également. Il faut qu’il y ait une certaine  équité dans la diffusion des nouvelles », dit-il.

L’enseignant-syndicaliste a aussi soutenu que des milliers de petites gens lisent les petits journaux ceux qui sont ‘on line’. « On ne peut pratiquer une politique de deux poids, deux mesures, surtout quand on subit le stress du non-emploi. Le GIS devrait revoir sa copie et faire de sorte à ce qu’il y ait équité et égalité à tous les niveaux. Le chômage bat son plein et il est important que les informations sur des postes vacants soient diffusées dans tous les médias, sans distinction aucune », a-t-il ajouté.

Vinod Seegum a également laissé entendre que les bureaux de l’emploi doivent en permanence diffuser les infos sur tous les médias, incluant les « petit » journaux. «Tout cela permettra de soulager la population en générale, surtout ceux qui sont en quête d’emploi »,estime-t-il.

Dewan Quedou, président de la Mauritius Trade Union Congress :

«  Le ‘petits journaux’ doivent être traités sur un même pied d’égalité »

Le président de la Mauritius Trade Union Congress  (MTUC), Dewan Quedou accueille favorablement la décision du gouvernement et des autorités concernées de remplir les postes vacants. Toutefois, le syndicaliste s’est prononcé contre le fait que seuls les ‘grands journaux’ bénéficient des publicités concernant les postes qui seront remplis au sein des différents ministères et départements publics.« Pour moi, les ‘petits journaux’ et les medias ‘on line’ doivent être traités sur un même pied d’égalité concernant la distribution des publicités. Cela permettra à un grand nombre de Mauriciens d’être au courant des postes qui sont disponibles dans des ministères ou autres », a-t-il soutenu.

Dewan Quedou a poursuivi en disant que le gouvernement, dirigé par Pravind Jugnauth, a l’ambition et la vision de mener le pays vers le plein emploi. A quel point cela pourrait s’avérer vrai, se situe dans les promesses du régime en décembre 2014 et les mesures budgétaires qui ont été prises dans les différents budgets présentés.

Il a fait comprendre que l’un des piliers sur lequel l’alliance  Lepep avait été élue, était d’augmenter la pension de vieillesse à Rs 5 000 : une promesse qui a été concrétisée en janvier 2015.  Un deuxième point qui avait séduit les électeurs était de créer 20 000 emplois chaque année et enfin d’anticiper 100 000 emplois d’ici 2020.

Le syndicaliste est d’avis que tout gouvernement élu consiste de politiciens qui promettent, mais qui ne tiennent pas parole.  Mais dans ce présent cas, un effort considérable a été fait chaque année afin de remplir les postes vacants dans le secteur public et paraétatique. Par exemple en 2016, 7200 emplois auraient été créés, soit :

  • 930 recrues dans la force policière ;
  • Ministère de la Santé – 570 supporting personnel, 310 médecins, 255 staff paramédicaux ;
  • Ministère de l’Education : 600 enseignants dans le primaire et le secondaire, 240 trainee educators, 75 support teachers ; 100 pompiers;
  • Environ 4000 d’autres emplois concernaient ceux qui partaient à la retraite, recrutement de « manual grades » à travers les ministères eux-mêmes ;
  • Il était entendu que le secteur privé devait recruter quelques 17 000 emplois.

Il a aussi mis l’accent sur le budget 2017-2018, qui comprend de nombreuses mesures intéressantes :

Dans le secteur de l’éducation, 250 nouveaux enseignants dans le secondaire, 308 trainee educators , 184 support teachers, soit un total de 1700 postes pourraient être créés. Les autres mesures concernent :

  • Le recrutement de 583 policiers et une centaine de prison officers ;
  • Le service civil  qui remplirait environ 400 postes additionnels ;
  • 624 nouveaux personnel dans le secteur de la santé.
  • 2500 nouveaux jeunes qui vont bénéficier du NSDP (National Skills Development Programme) et ainsi compléter une formation dans certains secteurs spécifiques et
  • De nombreux postes dans le secteur privé à la lumière des mesures incitatives et encourageantes en leur faveur.

Dr Rajah Madhewoo et Eddy Sadien :

« La diffusion des publicités dans tous les journaux sera très bénéfique à tous les demandeurs d’emploi »

Les principaux dirigeants du Regrupma Travayer Sosyal (RTS), dont Dr Rajah Madhewoo et Eddy Sadien, estiment que tous les journaux et les medias, qui sont ‘on line’, doivent aussi bénéficier des publicités, plus particulièrement en ce qui concernent les postes vacants dans les ministères et départements publics. «  Cela permettra à un grand nombre de demandeurs d’emploi de soumettre une application pour pouvoir trouver un emploi », disent-ils.

Les travailleurs sociaux ont aussi soutenu que si nous croyons que nous vivons dans une société qui croit aux mérites, alors tout le monde devrait avoir accès aux informations sur les postes disponibles. « Nous croyons que tout le monde a le droit de vivre, un droit au travail, un droit au logement et un droit à l’alimentation –  « Roti Kapra aur Makan ».

Dr Rajah Madhewoo et Eddy Sadien ont affirmé que les annonces des publicités pour les emplois devraient être publiés dans tous les journaux et autres médias publicitaires et certainement pas à des groupes sélectifs. « Si tous les journaux sont traités sur le même pied d’égalité, les demandeurs d’emploi sortiront gagnants », disent-ils. ‘Mao Tse Tung said’  : «  Allow all flowers to bloom and those that will give out wonderful perfumes will be recognised for its quality”. Hence allowing all press media equal chances to develop, is to allow diversity of goodness. This will create a platform for positive criticism. The current practices are nothing but egocentric and protection of simply their own cocoon. They cannot think out of the Box.  Creating platforms in all social media, is to allow analysis, debates in a democratic society “, maintiennent-ils.

Boopen Doobah, chercheur universitaire

« Les ‘petits journaux’ méritent aussi les publicités concernant l’emploi dans le secteur public »

Le chercheur universitaire, Boopen  Doobah, a vivement réagi concernant la creation de plus de 7 700 postes à pourvoir dans la fonction publique. « Cette decision nous interpelle à plusieurs niveaux. Le recrutement sera bénéfique, d’abord, dans le processus de renforcement de l’efficacité des services publics, mais aussi en termes de réduction du chômage qui plombe notre économie de façon  critique », a-t-il dit. Or,  dira Boopen Doobah, de nombreux jeunes qui sont en quête d’un emploi ne sont pas au courant des ‘jobs’ offerts par le gouvernement à travers les ministères ou départements publics.  Pour justifier ses dires, il a laissé entendre que les annonces d’emploi, qui paraissent uniquement dans les ‘grands journaux passent inaperçu. « Pourquoi les publicités seulement dans les grands titres ? », s’interroge-t-il.

Selon le chercheur universitaire, les autorités concernées doivent impérativement donner des publicités à tous les journaux, (grands et petits) plus particulièrement ceux qui concernent l’emploi dans le secteur public. « Cela permettra aux jeunes d’être au courant et donnera l’occasion à ceux-ci  de soumettre une demande d’emploi dans le secteur public », a-t-il soutenu.

source: Le Xournal

Posted by on Aug 2 2017. Filed under Actualités, En Direct, Faits Divers, Featured. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.