COMMUNITY SHIELD // ARSENAL-CHELSEA (1-1, 4-1 TAB) ARSENAL, TOUJOURS ROI DE WEMBLEY



Quelques semaines après avoir battu Chelsea en finale de FA Cup à Wembley, les Gunners ont récidivé et se sont adjugés le Community Shield. Les Blues ont pourtant mené jusqu’à la 82e minute.

Buts : Kolašinac (82e) pour Arsenal // Moses (46e) pour Chelsea

Faire tirer son gardien lors d’une séance de tirs au but reste quelque chose de risqué. Très risqué. Non seulement la qualité technique du portier n’est pas forcément adaptée à l’exercice, mais cela peut en plus faire perdre toute confiance au dernier rempart si ce dernier échoue. Chose qui est arrivée à Thibaut Courtois ce samedi. Auteur jusque-là d’une partie impeccable, le Belge a envoyé son tir dans l’espace, et fait vriller son équipe qui avait la moitié du trophée du Community Shield dans les mains jusqu’à la 82e minute, moment de l’égalisation rouge. Moins de trois mois après la finale de FA Cup perdue face à ce même Arsenal, les Blues avaient des envies de vengeance. Perdue. Sans jamais lâcher, les Gunners ont gagné pour la huitième fois de suite à Wembley. En partie grâce à Giroud, dernier à faire trembler les filets.

Le premier de Lacazette attendra

Plusieurs absents de marque sont à noter : Hazard et Bakayoko pour Chelsea, Sánchez et Koscielny pour Arsenal. Et ce sont les Blues qui en souffrent le plus : face à une équipe qui défend bien avec une ligne de trois calquée sur la sienne, le champion en titre laisse l’adversaire gambader sur le pré et compte davantage sur les arrêts de Courtois que sur sa rigueur pour garder sa cage inviolée. Lorsque le portier belge est battu sur une tentative du remuant Lacazette – premier match officiel pour lui avec ses nouvelles couleurs -, le poteau prend la relève. S’il a moins de boulot que son confrère, Čech n’est pas en reste, ses sorties étant aussi décisives que ses parades. Sinon, la recrue Kolašinac doit remplacer au pied levé un Mertesacker qui agonise dans son sang, les cartons jaunes pour simulation (Willian) ou faute plus classique (Azpilicueta, Alonso, Monreal, Bellerín) pleuvent et Luiz s’offre un magnifique enchaînement sombrero-tête renversée en retrait devant Welbeck. Suffisant pour ne pas zapper sur Lille-Nantes, où les filets ne tremblent pas non plus.

Première réussie pour… Kolašinac

Au retour des vestiaires, et peut-être après une petite gueulante d’Antonio Conte, les Blues profitent de leur expérience de gagneurs et de la naïveté d’Arsenal pour ouvrir le score, Moses se retrouvant seul dans la surface pour tromper Čech. Pas très esthétique, mais efficace. Dès lors, Chelsea sait parfaitement ce qui lui reste à faire pour décrocher la coupe : défendre convenablement. Comme la saison dernière. Courtois répondant toujours présent (notamment sur une superbe frappe de Xhaka, et le talent de Sánchez n’étant pas disponible, l’odeur de la victoire commence à emplir les narines de Batshuayi, titulaire en pointe. Les entrant Giroud et Walcott peuvent-ils faire la différence ? Non, répond le Chelsea de Morata et de Rüdiger, auteurs de leur première apparition en Angleterre. Sauf qu’il oublie l’inattendu Kolašinac, qui déboule pour égaliser de la tête juste après le carton rouge mérité du Pedro masqué. Ce qui donne lieu à une séance de tirs au but, avec le nouveau système ABBA. Qui donne le trophée aux Gunners. Pas de revanche pour les Blues.

PAR FLORIAN CADU

Posted by on Aug 7 2017. Filed under Featured, Sports. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.