MANCHESTER UNITED FUME WEST HAM



Emmenés par un grand Matić, les hommes de José Mourinho ont parfaitement lancé leur saison en découpant West Ham à Old Trafford (4-0). Paul Pogba et Anthony Martial ont marqué.

 Manchester United 4-0 West Ham

Buts : Lukaku (33e, 53e), Martial (87e) et Pogba (90e) pour Manchester United.
Non, Antonio Conte n’est pas fou. Au moment d’évoquer cette semaine le départ de Nemanja Matić à Manchester United, l’entraîneur italien de Chelsea avait été clair : « C’est une grosse perte pour moi, mais je n’ai pas d’autres choix que d’accepter ce départ. » Enfoncé dans son canapé dimanche, Conte a certainement dû couiner encore un peu plus dans son coin. Pour ses retrouvailles avec José Mourinho en Premier League face à West Ham, le milieu serbe a bien été le grand bonhomme de la première victoire de la saison de sa nouvelle équipe (4-0). Comment ? Simplement, comme à son habitude, mais avec l’autorité d’un vieux résident d’Old Trafford, capable d’équilibrer, de rythmer, de diriger. Suffisant pour entrer dans les cœurs en 90 minutes.

Gencive touchée et piège à collet

Bruce Springsteen est ce que José Mourinho appelle un bon artiste. Alors, au moment de lancer sa deuxième saison sur le banc de Manchester United et donc d’affronter son histoire personnelle – le Portugais a été invariablement champion lors de la deuxième année de ses différents mandats –, pas surprenant de le voir dégainer un « I’m on fire » autoritaire. Sa feuille de match offre d’ailleurs un écho parfait : plus que jamais, son équipe sera puissante, physique, à son image. Ça tombe bien, dimanche, contrairement à certains adversaires venus à Old Trafford la saison dernière, West Ham avait aussi envie de se battre et, mieux, de jouer. Tellement que Martin Atkinson n’a même pas le temps de s’arrêter lorsque Antonio Valencia lui montre l’état de sa gencive, les Hammers imposant un rythme d’enfer pour ouvrir le bal. Mais Manchester United sait aussi souffrir et compte cette saison un DJ exceptionnel. La première période de l’année des hommes de José Mourinho aura avant tout été celle de Nemanja Matić, exceptionnel dans son placement, son organisation et son impact. Bien emmenés par leur nouvelle recrue, les Red Devils ont donc rapidement relevé la tête, Mkhitaryan lâchant une première boulette dans le premier quart d’heure de jeu, avant de voir Juan Mata buter sur Joe Hart quelques minutes plus tard. Paul Pogba, lui, est aussi dans son élément, libéré grâce au travail de Matić, mais aussi secoué par un Angelo Ogbonnaversion piège à collet. Pour libérer Old Trafford, il fallait donc un petit exploit : Marcus Rashford s’est alors allumé à la demi-heure pour lancer un Romelu Lukaku clinique (1-0, 33e). Voilà le compteur débloqué, David de Gea, lui, n’a plus qu’à assurer avant la pause devant Edimilson Fernandes.

L’amour des vagues

Mourinho maîtrise son affaire, si bien qu’il préfère revenir plus tôt des vestiaires, histoire de raconter ses vacances à Slaven Bilić. La seconde période débute comme s’était terminée la première : Manchester United joue, accepte de laisser le ballon à West Ham et pique par vagues. Marcus Rashford prend alors sa planche, se la joue Rob Machado et navigue tranquillement dans une défense londonienne plus distendue, manquant d’abord une balle parfaite de 2-0 avant de pousser Zabaleta à une faute logique. Mkhitaryan, double passeur décisif dimanche, se saisit alors du ballon et n’a plus qu’à renvoyer Lukaku dans les bras de ses nouveaux supporters au bout d’une tête parfaite (2-0, 53e). Mis en échec, Bilić ne veut pas quitter la table et sort alors de son placard Diafra Sakho et le jeune Declan Rice, alors que Lukaku, Rashford, qui aura été jusqu’à toucher le poteau, et Mkhitaryan jouent avec Joe Hart, sans conséquences supplémentaires. À l’abri face à un West Ham timide, José Mourinho n’a plus qu’à injecter Marouane Fellaini pour tenir tranquillement le dernier quart d’heure et digérer avec sérénité les trois premiers points de sa saison. C’est aussi le moment choisi pour offrir dix minutes d’espoir à Anthony Martial avec un objectif simple : tester l’orgueil de l’ailier français. Sans sourire, il ne faut pas exagérer, l’international tricolore a donc ajouté le troisième but des siens (3-0, 87e) sur un enchaînement subtil, justifiant ainsi les barrières installées par son entraîneur devant l’hypothèse d’un départ, avant de voir Paul Pogba claquer un quatrième but pour boucler le festival (4-0, 90e). Si le tableau d’affichage retiendra que Manchester United a marché sur West Ham, le foot retiendra qu’avec cette équipe, mieux vaut attendre pour se prononcer. Pour le moment, il faut simplement déguster.

Posted by on Aug 14 2017. Filed under Sports. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17


Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.