Les directeurs informatiques de Maurice doivent adopter l’expérimentation et l’innovation pour réussir à l’ère numérique



Le rôle des directeurs informatiques à Maurice n’a jamais été aussi important au succès des entreprises. Ils doivent être à l’avant-garde de l’innovation, stimuler le retour sur investissement, et trouver les bonnes compétences en informatique, tout en faisant davantage avec le moins de ressources possibles ; obtenant l’aval de la direction et assurant la continuité du service. C’est le tableau dressé la semaine dernière lors du sommet de l’IDC sur le rôle des directeurs informatiques qui s’est tenu à Maurice.

Les études de l’IDC démontrent que les directeurs informatiques sont en train d’utiliser l’évolution numérique pour améliorer l’expérience client et pour répondre aux besoins d’un service plus efficace, plus rapide et plus personnalisé. Ils ont aussi la possibilité de s’appuyer sur l’évolution numérique pour développer de nouvelles sources de revenus. Comme l’ont souligné les principaux intervenants lors du Sommet, ils doivent surmonter plusieurs défis pour y arriver.

Où est le talent ?

Le principal défi pour les directeurs informatiques de Maurice et de la région SADC est le même qui affecte leurs homologues ailleurs dans le monde : trouver la compétence idéale, a déclaré Jyoti Lalchandani, vice-présidente du groupe IDC et directrice générale pour le Moyen-Orient, l’Afrique et la Turquie lors de ce sommet.

« Les directeurs informatiques doivent rééquilibrer leurs produits informatiques, prévoir les compétences qui seront requises pour la plateforme tierce et celles qui seront caduques, et s’y préparer », a ajouté Mme Lalchandani. Ils doivent aussi tenir compte des compétences qu’ils peuvent externaliser, celles qu’ils peuvent développer en interne et apprendre comment gérer les problématiques comme le transfert des compétences aux commerciaux externes.

La vitesse du changement implique que l’amélioration constante des compétences est vitale. « Le changement et l’apprentissage ne peuvent se limiter aux ateliers de travail théoriques », a déclaré Wesley Ekman, directeur des ventes Sage X3 BMS & HCM chez Sage Enterprise. « Les directeurs informatiques doivent inculquer une culture d’expérimentation et d’apprentissage continus. Le plus gros risque pour eux est de ne pas essayer les nouveautés. Les chefs d’entreprise doivent accepter l’échec éventuel, avec un recouvrement rapide. »

Trouver le temps d’innover

Les intervenants au Sommet ont aussi relevé que les directeurs informatiques peinent à trouver le temps d’innover et d’amener le changement tout en assurant la continuité du service et l’efficacité opérationnelle. Leurs équipes se retrouvent dans la même situation, devant trouver le temps d’innover et d’apprendre sur le tas tout en satisfaisant les attentes existantes.

Le problème ne date pas d’hier et s’est exacerbé en raison du besoin de s’adapter et de changer plus rapidement que jamais – et il n’y pas de solution simple, a dit M. Ekman. L’optimisation et l’automatisation des processus informatiques peuvent aider les plus grandes entreprises à récupérer une partie du temps nécessaire à la continuité des opérations pour la consacrer à l’innovation.

L’approbation à tous les niveaux

Pour que les directeurs informatiques puissent réaliser leurs projets de transformation numérique, ils doivent avoir le feu vert de toute l’entreprise. Auparavant, les décisions et les investissements en matière de technologie informatique étaient l’apanage du département informatique, mais nous assistons actuellement à l’émergence d’une nouvelle catégorie d’acheteurs pour les équipements technologiques, a fait ressortir Mme Lalchandani.

Le marketing, les ressources humaines et les ventes ont désormais tous des intérêts particuliers dans la technologie qui les assiste dans leur rôle. Les directeurs informatiques se retrouvent face au défi de répondre aux demandes en respectant le budget, et en assurant une intégration parfaite de ces technologies dans l’entreprise pour éviter de créer des parcs de technologies disparates.

Sécuriser les données de l’entreprise

Les études menées par l’IDC démontrent que l’absence d’un budget adéquat et le respect des politiques de sécurité par les employés dominent la liste des risques sécuritaires. Outre la gestion du changement et des contrôles réguliers des politiques de sécurité, les entreprises devraient mener leurs propres études sur les nouvelles menaces pour s’assurer qu’elles sont suffisamment prêtes à les affronter.

L’adoption des services en ligne (‘cloud’) sur le continent africain gagne du terrain, et les directeurs informatiques devraient saisir les opportunités qu’offrent les technologies SMAC (réseaux sociaux, mobiles, analytiques et cloud) pour développer de nouvelles sources de revenus, améliorer la productivité et transformer leurs modèles d’entreprise. Au final, les directeurs informatiques devraient, de nos jours, être moins des techniciens, mais plus des pionniers pour surfer sur cette vague d’innovation, a déclaré M. Ekman.

« En tant que pays favorable aux investisseurs avec une excellente infrastructure, une démocratie vivante et une fiscalité compétitive, l’île Maurice est bien placée pour entraîner la révolution numérique en Afrique. Les directeurs informatiques devraient se pencher sur la manière dont ils peuvent transformer leur entreprise pour profiter de cette opportunité », a-t-il déclaré.

A propos de Sage

Sage est le leader du marché et de la technologie pour la comptabilité intégrée, le registre du personnel et les systèmes de paiement, soutenant ainsi l’ambition des entrepreneurs et des créateurs d’entreprises. Aujourd’hui, les chefs d’entreprises mesurent le succès dans des relations solides, des partenariats et des communautés. C’est pourquoi Sage aide les créateurs d’entreprise actuels avec les logiciels cloud les plus adaptés et flexibles, le support et le conseil pour tout gérer, de l’argent aux personnes. Chaque jour, plus de 13 000 collaborateurs Sage dans 23 pays travaillent avec une communauté mondiale florissante de plus de 3 millions d’entrepreneurs, propriétaires d’entreprises, commerçants, comptables, partenaires et développeurs pour pérenniser le succès des créateurs d’entreprises partout dans le monde. Et en tant qu’entreprise cotée à la Bourse de Londres, notre passion est de conduire les affaires de la bonne manière en soutenant les communautés où nous sommes présentes par le biais de la Fondation Sage.

Sage – le leader du marché et de la technologie pour la comptabilité intégrée, le registre du personnel et les systèmes de paiement, alimentés par le cloud, soutenant ainsi l’ambition des entrepreneurs et des créateurs d’entreprises du monde. Car lorsque les créateurs d’entreprises se portent bien, nous nous portons bien aussi.

 

Pour plus d’informations, visitez www.sage.com

Posted by on Aug 23 2017. Filed under En Direct, Sci-Tech. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.