Liverpool déroule contre Hoffenheim et se qualifie pour la Ligue des champions



En bonne posture après le match aller, Liverpool n’a pas flanché mercredi contre Hoffenheim à Anfield avec un large succès (4-2, 6-3 score cumulé). Les Reds retrouvent donc la C1, le club allemand est reversé en Ligue Europa.

Le match : 4-2 (6-3 score cumulé)

Trois ans après sa dernière participation, Liverpool va entendre de nouveau la musique emblématique de la Ligue des champions. Le club anglais s’est qualifié mercredi à la faveur d’une victoire contre Hoffenheim, quatrième surprise de la dernière édition de Bundesliga. Déjà vainqueur en terre allemande (2-1), les Reds ont rapidement pris le large car ils menaient déjà 3-0 à la 21e minute de jeu.

Hoffenheim a mal abordé cette rencontre (voir plus bas) et le trident offensif de Liverpool, composé de Sadio Mané, Mohamed Salah et Roberto Firmino en ont profité pour mettre d’emblée une grosse pression sur le camp allemand. La vitesse de l’ailier sénégalais a permis aux Reds de se procurer des occasions dans les premières minutes. Avec un peu de réussite, le milieu international allemand Emre Can a été le premier à faire trembler les filets d’Oliver Baumann sur une frappe déviée par un défenseur adverse.

Réussite toujours, la frappe sur le poteau de Georginio Wijnaldum a rebondi dans les pieds de Salah. L’Egyptien n’avait plus qu’à creuser l’écart à bout portant (18e). Groggy, Hoffenheim s’est retrouvé totalement débordé 143 secondes plus tard au moment où Emre Can, à la réception d’un centre de Firmino, a signé son doublé. A cet instant, les Reds avaient un pied et quatre orteils au tirage sort jeudi soir à Monaco, le club allemand n’arrivera jamais à les déloger.

 Mark Uth, entré en jeu afin de susciter une réaction, a réduit l’écart sur un de ses premiers ballons (28e), mais ce but est resté sans suite. Liverpool, en bons gestionnaires, a continué à inquiéter Baumann. Après quelques occasions mal négociées, les hommes de Jürgen Klopp ont alourdi le score à l’heure de jeu grâce à Roberto Firmino (63e). Sandro Wagner a marqué pour l’honneur dans le dernier quart d’heure (79e), mais il faudra attendre la Ligue Europa pour voir la première victoire européenne d’Hoffenheim.
 Le joueur : Sadio Mané

L’international sénégalais a dynamité la rencontre à lui tout seul. Dès la quatrième minute, Mané a obtenu un face-à-face contre Oliver Baumann, remporté par ce dernier. Quelques instants plus tard, il s’est retrouvé dans une position similaire, mais il a eu la bonne idée de feinter une course dans l’axe pour mieux servir Emre Can qui déboulait sur sa gauche. Sur le deuxième et le troisième but, il a été au départ de l’action, réalisant à deux reprises une belle talonnade pour Roberto Firmino. Il aurait pu marquer d’une reprise à la demi-heure de jeu mais sa frappe est encore contrée par le portier allemand.

 Le fait : défense à trois rime avec cata

Julian Nagelsmann a voulu mettre la pression sur la défense liverpuldienne avec deux latéraux très offensif, Kaderabek et Zuber. Sauf que ce plan n’a pas du tout fonctionné. Les couloirs libérés, Sadio Mané avait le champ libre pour trouver des espaces et mettre la pression sur Nordveit et dès qu’un autre joueur des Reds venait pour dédoubler, la défense se retrouvait complètement désorganisée. Après avoir pris trois buts, le jeune entraîneur n’a eu d’autre choix que de remplacer le malheureux défenseur norvégien et faire redescendre ses latéraux (24e). Un choix qui a eu le mérite de stopper l’hémorragie.

Posted by on Aug 24 2017. Filed under Sports. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.