Destins tragiques pour des retrouvailles avec son ex…Vanessa Lajeune entre la vie et la mort



Elle est plongée dans un coma depuis le dimanche 27 août et son état de santé inspire de graves inquiétudes. Vanessa Lajeune, une habitante de Plaisance, à Rose-Hill, âgée de 21 ans, est désormais placée sous respiration artificielle au département des soins intensifs de l’hôpital Candos. Elle a eu une entaille profonde à la jambe droite et de multiples fractures à la jambe gauche. Son poumon a été endommagé et des caillots de sang se sont formés dans sa tête. Elle devra subir une opération très délicate mais les médecins ont remis son sort entre les mains de Dieu.

D’autre part, Jules Ludovic César, un jeune homme de 28 ans, a subi une fracture des côtes et du poignet, un traumatisme crânien et une lacération au genou. Il devra subir une intervention chirurgicale. L’habitant de Candos, Quatre-Bornes, dit ne se souvenir de rien, même pas qui est Vanessa. Pourtant ces deux jeunes avaient passé la nuit du samedi soir ensemble et avaient prévu de rentrer ensemble. Malheureusement, le destin en a décidé autrement.

Alertée par des amis de Vanessa, aux petites heures du matin, dimanche dernier, la police de Flic-en-Flac est arrivée en urgence sur la route menant à la plage de Wolmar. Les agents constatent un Honda gris qui s’est écrasé de plein fouet contre un arbre. L’impact a été d’une telle violence que la voiture s’est encastrée dans l’arbre.

A l’intérieur, ils découvrent les corps inanimés des deux jeunes, qui étaient auparavant en couple, dans une mare de sang, Vanessa était coincée. Les secours ont dû découper sa robe pour la sortir de la voiture. Ses talons étaient introuvables, mais son portable a été retrouvé dans la voiture. Les deux victimes ont dû être évacuées d’urgence à l’hôpital où ils ont été admis à l’Intensive Care Unit.

Ce jour-là Vanessa devait se rendre à un mariage mais, à la dernière minute, elle a dit qu’elle préférait aller en boîte à Flic-en-Flac. Elle était sortie de chez elle vers minuit avec deux autres copines. Sur place, elle a rencontré d’autres amis, dont Jules César, avec qui elle avait entretenu une relation particulière. Le jeune homme, âgé de 28 ans, était lui dans cette discothèque pour célébrer son anniversaire. Pendant la soirée, les deux ont renoué leur lien et ont passé presque toute la nuit ensemble à faire la fête.

 

Aux petites heures du matin, Vanessa, contre l’avis de ses amis, décide de monter en voiture avec le jeune homme pour rentrer. Les autres pensaient que le garçon avait bu et n’était pas en état de conduire. Mais malgré les tentatives pour l’en empêcher, la jeune fille est quand même partie dans le véhicule et projetait de se rendre à Wolmar. Ses amis ont aussi pris leur moyen de transport et ont suivi la voiture de près pour assurer sa sécurité. «Ils étaient sur la route et, en une seconde, la voiture a dérapé et a fait une sortie de route. Elle a percuté un arbre de plein fouet. Impuissants, on n’a pu que constater le drame. Tout s’est passé très vite», racontent les personnes qui ont été témoins de l’accident.

Depuis ce drame, Marie-Nöelle Lajeune, la mère de Vanessa, ne dort pas, elle  ne fait que pleurer. La femme de 53 ans a passé la matinée du dimanche à l’hôpital au chevet de sa fille. «Apar get li, pa kapav fer naryin», soupire-t-elle, impuissante. Mais malgré l’état critique de sa fille, cette mère refuse de perdre espoir. À plusieurs reprises, ses yeux se dirigent inconsciemment vers l’une des multiples images de la Vierge Marie accrochées au mur. Une sorte de supplique silencieuse qu’elle fait tout en poursuivant son récit.

Marie-Nöelle raconte que vers 5 heures du matin, dimanche, elle a reçu un coup de fil des amis de Vanessa qui lui ont annoncé la terrible nouvelle. «Ils m’ont dit que Vanessa a eu un accident très grave et qu’elle a été transportée à l’hôpital Candos.» Elle a voulu se rendre sur les lieux mais, faute d’un moyen de transport disponible, elle n’arrivera à destination que bien plus tard. C’est sur place que les amis de Vanessa lui ont raconté le déroulement de la soirée.

 

Jules Ludovic César, qui était au volant, a subi un alcotest qui s’est révélé positif, il n’a pas encore donné sa version des faits

 

Marie-Nöelle affirme qu’elle ne connaît pas le conducteur de la voiture. Elle ignore tout de lui. Elle pense que sa fille l’a rencontré en boîte ce soir-là. Mais la petite sœur de Vanessa, Melody, affirme le contraire et explique que c’est l’ex-petit ami de sa sœur. Ils se sont rencontrés par hasard ce soir-là, dit-elle. Cette dernière est aussi affilgée que sa mère. «Elle ne peut plus aller à l’école. Li né pli pé kapav dormi tousel. Li ti bien pros ek so ser», dit Marie-Nöelle.

La mère des deux filles explique qu’elle n’a pas eu de contact avec la famille de Jules César et qu’elle ne le souhaite pas non plus. Elle a appris à travers la police que l’homme avait été testé positif à l’alcotest. «Je n’ai pas le temps de penser à lui, de savoir si je lui en veux ou pas. Apré ava get sa. La sé lavi mo zanfan ki pli inportan

 

Par ailleurs, Rosemay Labonne, la mère de Jules, ne comprend pas pourquoi les secours ont mis autant de temps pour arriver sur les lieux. Elle croit savoir que c’est après plus de 30 minutes que les secours se seraient pointés. La sœur aînée du blessé, Christelle Rishi, est, pour sa part, chagrinée de voir son frère dans un tel état. «Mo’nn sagrin mo’nn trouv mo frer

JOEL MARIANNE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posted by on Sep 3 2017. Filed under Faits Divers, Featured. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.