Récupération politique et démagogie…aucune dividende pour l’Opposition…Rs 314 déboursés pour le relogement et les compensations



Y-a-t-il eu une tentative de soulever le chaos et la haine communale dans les récents évènements survenus vendredi à La Butte et à Barkly. Oui certains ont cru pouvoir obtenir des élections générales. Mais les explications du gouvernement sont claires et limpides. On a ainsi pu voir à quel point on peut avoir affaire à des politiciens dangereux prêts à  tout pour prendre le pouvoir.

Or la vérité c’est que parmi les squatters de la rue Monseigneur Leen à Port-Louis, 23 familles ont obtenu un terrain du gouvernement à Pamplemousses. Trois autres n’ont rien reçu jusqu’ici.  Elles avancent que les autorités leur avaient pourtant promis de leur trouver un logement. Ces familles lancent, par ailleurs, un appel au gouvernement. Elles souhaitent bénéficier d’un transport pour déplacer leurs effets personnels et réclament une aide financière pour construire leur nouvelle maison. Le fameux Mr Rujabali a lui obtenu une proposition de Rs 1.8 millions de compensation alors qu’il est un squatter mais aimerait bien en avoir Rs 4.2 millions.

Dans un communiqué spécial émis vendredi par le ministère des Infrastructures publics et du Transport, des précisions sont apportées par rapport aux agissements des habitants de La Butte et cité Barkly, le même jour.

Ainsi, selon le ministère, tout a été fait selon les règles. Dans 32 cas de démolition de maisons, il y a eu une acquisition obligatoire, indique-t-on. Et, toujours selon ce communiqué, cette acquisition avait été faite en 2014. Des notices ont même été servies à plusieurs reprises, aux résidants pour évacuer les lieux.

De plus, le communiqué fait comprendre que depuis le début de l’année, plusieurs fois les habitants concernés ont été avisés des prendre des diposition pour quitter leurs maisons. A en croire le ministère, il y aurait eu des discussions, pour que tout se passe dans des meilleures conditions possibles. La somme déboursée pour les compensations : Rs 371 millions. On fait savoir que dans certains cas, qui sont actuellement en étude, les procédures ne tarderont pas, affirme-t-on du côté du ministère des Infrastructures publics.

Par contre, ceux qui contestent les montants proposés comme dédommagement, ont soumis leurs dossiers à l’Evaluation Office, segment du ministère des Finances, pour une ré-évaluation des propriétés.

Ces démolitions, explique le communiqué, est en ligne avec le contrat signé avec la firme indienne Larsen & Tourbo, pour que les travaux puissent débuter le mois prochain. C’est la raison, souligne-t-on, pour laquelle la date butoire pour quitter les maisons avait été fixée au 31 août.

Mais la population n’est pas dupe. A l’instar de Arvind Chand Bagan., un habitant du No 5 qui a écrit sur sa page Facebook :

« For those asking about La Butte and using it for political leverage. I have inquired. Here are the facts neither politicians nor lexpress or other tabloids are putting forward.

1.) The tram route through La Butte is the same as the route of the Metro-Leger. This hasnt changed since the time THOSE politicians(S.M & A.B) standing there today declaring “they are supporting the people”, were in govt.

2.) The houses, including those of squatters, were always meant to be destroyed, even by the politicians standing there today.

3.) The legal owners of the plots of land WERE COMPENSATED A LONG TIME AGO, the exact value of their properties, for some in Millions of rupees. Even a squatter who built on state land illegally was compensated!!! (314 Millions in all)

4.) The people who were legal owners of their plots of land were well aware of the fact that they would have to move a long time ago. They had already been paid for the land and are basically living in houses that no longer belong to them. ( Govt assigned social cells to accompany them all the way)

5.) The squatters that never owned any land had also been notified to leave state land they are occupying illegally.

6.) The authorities followed all legal requirements and were forced to send new notices for the people not leaving the lands purchased by govt, to remind them they have been duly compensated and they are delaying. Anyone that knows law can confirm this is the due process.

7.) The authorities tried to do their work despite resistance from inhabitants goaded on by anti-patriots trying to gain political leverage.

8.) In the absence of any injunctions the authorities proceeded as planned.

9.) 1 inhabitant obtained an injunction from the court around 2pm for his house, where the judge would like to hear the govt before deciding to allow or not the demolition of that particular house.

I wish to know how some politicians can be so shameless as to goad gullible members of the public to go against the law and get into problems, just so that they can cause trouble and gain political advantage. Are you Mauritian Patriots or Political mercenaries????

Addendum: Because of continued delays in the evacuation, the govt gave additional time for those people to leave. So why didnt they?? »

 

Eviction à la Butte et Barkly: “Tout a été fait selon les dispositions légales”

Etienne Sinatambou a commenté les incidents qui ont eu lieu hier à la Butte par rapport au Metro Express. C’était lors de sa conférence de presse hebdomadaire ce samedi 2 septembre.

Le ministre a fait savoir que cela fait plus de trois ans, soit depuis avril 2014 que les personnes concernées savaient déjà qu’ils devaient évacuer les lieux. De plus, cela fait plus de trois mois que les autorités communiquent avec ces personnes. Le ministre n’oublie aussi pas de préciser que cette affaire date de longtemps, soit depuis que l’ancien régime était au pouvoir. Toutes ces familles savaient déjà qu’elles devaient partir.

Maintenant, l’état mauricien a un engagement avec le contracteur. Les sites doivent être nettement libérés. « L’Etat était à tout moment respectueux de la loi, » fait savoir Etienne Sinatambou.

Le porte-parole du gouvernement revient aussi sur les familles qui sont concernées par cette affaire. Il y a 21 cas à Barkly et 15 cas à La Butte. Parmi les 21 familles à Barkly, il y a 17 dont seulement le mur ou le portail cause problème. Par contre, il y a quatre maisons qui sont directement concernées. Toutefois, selon la cour suprême, ces familles devront venir prouver qu’elles ont tout le droit sur ces terrains. Il ajoute qu’une fois que ces familles montreront leur contrat de bail, il serait clair qu’ils n’ont aucun droit d’être là.

Par ailleurs, à la Butte, il y a une seule famille qui pose probleme, soit la famille Rujubali. Le porte-parole du gouvernement fait savoir que cette famille occupe deux propriétés. Une dont la baille a déjà expiré mais que le gouvernement a refusé le renouvellement dû au projet du Metro Express.

Par ailleurs, le ministre affirme que l’ancien régime avait proposé une compensation de Rs 1,8 millions à la famille, somme qui avait été refusée. Cette dernière éxigeait une somme de Rs 4,2 millions. « Rujubuli pe ress lor terin ki pa pu li. » De plus, cette famille n’a aucun building permit et n’a jamais payé de loyer.

Le ministre dénonce égalemement l’irresponsabilité de certains membres de l’opposition. « Sertain memb lopozition pe al met dife. »  Pour Etienne Sinatambou, c’est une tentative de récupération politique indigne de l’opposition qui est prête à tout pour faire en sorte à ce que le pays ne progresse pas.

Il souligne que le gouvernement a été concilient à tout moment. Au moins Rs 371 millions ont été déboursées en tant que compensation à ces familles. Il trouve ainsi cea normal que la police passe à l’action une fois le délai expiré.

Posted by on Sep 3 2017. Filed under Actualités, En Direct, Featured. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17


Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.