La partielle Belle-Rose/Quatre-Bornes fixé au 17 décembre



La joute électorale tant attendue à Belle-Rose/Quatre-Bornes (No. 18) depuis la démission de Roshi Bhadain de l’Assemblée nationale le vendredi 23 juin dernier, aura finalement lieu de 17 décembre. Le Writ of Election a été publié vendredi en début d’après-midi. Le Nomination Day prévu pour le 4 novembre prochain sera donc une étape décisive de ce scrutin, car le dépôt des candidatures lèvera, enfin, le voile sur la participation de l’alliance Lepep ou pas à cette partielle.

Certes, nombre de candidats et partis politiques affichent déjà les couleurs quant à leur participation à cette partielle. Mais jusqu’ici, l’alliance au pouvoir, le MSM et le Muvman Liberater, n’ont laissé transparaître aucune intention d’y participer. A part des petites piques telles que « manz pistas » ou « laisse zot dechire zot entre zot », il n’y a eu aucune communication officielle en ce sens des deux partis au pouvoir à ce jour. Une situation qui laisse la porte ouverte à de nombreuses spéculations, pour le pas dire supputation, à l’intérieur comme en dehors de l’alliance gouvernementale.

Ce vendredi 15 septembre est tout de même venu annoncer que la pays sera en campagne électorale pendant ces trois prochains mois, car même si c’est une partielle en remplacement du siège laissé vacant par Roshi Bhadain, c’est une quasi certitude que cette partielle prendra des allures de législatives eu égard aux enjeux politiques qu’elle revêt, les passions qu’elle déchaînera et les coups et contre coups qui pleuvront dans tous les sens sur les « caisses camions » comme dans les médias ou sur les réseaux sociaux.

Cette annonce par la commission électorale intervient d’autant plus à moins de 48 heures de la décision du Premier ministre, Pravind Jugnauth, d’inviter le ministre de la Justice, Ravi Yerrigadoo, de démissionner suivant les allégations publiées à son encontre et l’enquête ouverte par les autorités dans cette affaire de blanchiment allégué. La décision du Premier ministre est venue couper de l’herbe sous les pieds de ses nombreux détracteurs qui pensaient qu’il n’en était pas capable. Le peuple a unanimement applaudi cette décision, tout comme certains membres de l’opposition qui, pour ne pas perdre le peu de crédibilité qu’il leur reste, ont fini par avouer que le « PM a pris la bonne décision ».

Ce développement, faut-il souligner, est intervenu après les délibérations du conseil des ministres de vendredi, soit à quelques heures du départ du Premier ministre, Pravind Jugnauth, pour l’assemblée générale annuelle des Nations unies à New York.

Même si c’est dans sept semaines que la liste officielle des candidats sera connue, les principaux partis de l’opposition ont déjà annoncé leurs candidats.

Le premier à avoir tiré n’est autre que Roshi Bhadain, leader du Reform Party, et celui qui a démissionné pour… récupérer son siège. Cela fait déjà un moment qu’il se positionne sur le terrain avec comme principal argument, le projet Metro Express.

Roshi Bhadain, qui avait pensé qu’il pourrait compter sur des membres de l’opposition, dont le leader du PMSD, Ravi Kamano ou encore Koomaren Chetty, sait désormais qu’il n’y a que lui et son Reform Party pour convaincre l’électorat de Belle-Rose/Quatre-Bornes de lui accorder sa confiance.

Les autres partis les plus en vues s’y présentent également seul, notamment le PMSD avec Danesh Maraye, le MMM avec Nita Juddoo et le Parti travailliste (PTr) avec Arvin Boolell. Selon les premières indications, le PTr semble être le seul parti, à ce jour, qui pourrait bénéficier du support d’un allié, à savoir le Mouvement patriotique d’Alan Ganoo.

Les «outsider » sont nombreux et les plus connus et également des habitués du paysage politique sont entre autres Jack Bizlal, qui représente le Muvman Premye Me, Kugan Parapen de Rezistans ek Alternativ ou encore l’avoué Kaviraj Bokhoree du parti En Marche Maurice.

 

Posted by on Sep 17 2017. Filed under Actualités, En Direct, Featured, Politique. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.