Le poignet sectionné lors d’une altercation à Tamarin…Le destin tragique de l’officier Dickson Legaillarde



 

Il était promis à un bel avenir, mais l’avenir du constable Dickson Lagaillarde, membre des commandos de la National Coast Guard (NCG) et âgé de 25 ans, a été ruiné. Habitant de Beau Vallon, le constable a été victime d’une agression qui lui a couté l’usage de sa main droite,  samedi dernier, alors qu’il fêtait l’anniversaire de sa fiancée Laury, sur la plage de Tamarin. Le jeune homme, entouré de quelques amis de la même unité et de parents, avaient été pris à partie par une vingtaine personnes armés de sabre, habitant la localité tard dans la nuit.

Placé dans une clinique privée de Moka, le personnel soignant aurait tout tenté pour que la victime recouvre l’usage de son poignet, mais en vain. Ces derniers n’ont pu recoudre le membre pour des raisons médicales. Fort heureusement ils ont pu stopper l’hémorragie de la victime avant qu’il soit trop tard. Le constable se remet lentement de ses blessures, mais il ne pourra plus reprendre les activités physiques qui occupaient sa vie.

Dickson Lagaillarde comptait six ans de service au sein de la force policière. Il a ensuite intégré l’unité «  Marcos  » en tant que membre des commandos de la National Coast Guard. Il faisait aussi partie de l’équipe de volley-ball dans le prestigieux club de Curepipe Starlight, qui avait remporté à plusieurs reprises le titre de champion de Maurice. Trois ans de cela, l’officier s’était lié à sa bien-aimée et vivait une petite vie tranquille.

Tous ceux qui ont côtoyé le jeune homme parlent de lui en tant qu’une personne amicale et admirable. Selon ses proches, Dickson Lagaillarde était quelqu’un qui avait beaucoup d’objectifs et de projets. Il est quelqu’un de sérieux et un bosseur, disent t-il. Sans oublier de mentionner son courage et sa détermination. Pour eux, le membre de l’équipe « Marcos » était promis à un bel avenir avant que ce drame ne survienne.

De son côté, malgré ses blessures et son handicap, dans son lit d’hôpital, Dickson ne se montre point affaibli. Il a consigné sa version des faits dans le courant de la semaine en évoquant un coup monté. Selon lui, ses agresseurs avaient préparé cette attaque, car ils ont attendu qu’il fasse nuit pour s’en prendre à eux. Il est aussi revenu sur les faits ce jour-là.

Le policier a expliqué qu’il avait organisé une petite fête sur la plage publique de Tamarin afin de célébrer l’anniversaire de son épouse, le samedi 16 septembre. C’est vers 16h30 que le petit groupe, composé de proches et de collègues policiers sont arrivés sur le lieu. Ils ont alors commencé à monter leur tente pour y passer la nuit.

Dans la soirée, un groupe de jeunes, habitant la localité, a commencé à utiliser un « langage dégradant » envers les invités, surtout les femmes. Dans un premier temps, les officiers de la National Coast Guard n’ont pas porté attention à leurs provocations pour ne pas gâcher la fête. Mais les personnes ont persisté de plus belle en lançant des pétards, des pierres et des mangues sur les tentes. Les policiers les ont réprimandé et les ont menacé de les corriger s’ils continuaient.  Ces derniers se sont alors sauvés sans dire un mot.

Malheureusement ce n’était que partie remise, puisque vers 23h, alors que les policiers  s’amusaient, les jeunes sont revenus avec du renfort. Une quinzaine de personnes, armés de sabres, ont débarqué sur la plage et ont commencé à assener des coups à tous ceux qui bougeaient. Il faisait sombre et la situation a vite dégénéré. C’était la panique chez les campeurs, des femmes criant et les policiers tentaient de défendre leurs proches.

En essayant d’esquiver un coup de sabre que Dickson Lagaillarde a eu un poignet sectionné. Il a commencé à saigner abondamment. La bande s’est dispersée. Les malfrats en ont profité pour mettre le feu à leur tente et à tous leurs effets personnels avant de prendre la fuite. Les invités de la victime, eux, s’en sont sortis avec des blessures mineures, bien qu’étant traumatisés.

L’officier Lagaillarde a été transporté d’urgence à l’hôpital Victoria, à Candos avant d’être admis dans une clinique de Moka. Entretemps, des policiers de Rivière-Noire et de la Western Division se sont rendus sur la plage, où la main du policier a été retrouvée. Celle-ci a été remise aux médecins, mais sans succès. Un couteau et des sabres ont aussi été récupérés sur la plage.

Dimanche, la police de Rivière-Noire et la police criminelle ont procédé à l’arrestation de quatre suspects, dont deux frères très connus des services de police. Il s’agit de Jean Fabrice l’Enflé, un laboureur âgé de 19 ans et son frère Jean Patrice, pêcheur de 28 ans. Deux de leurs voisins ont également été épinglés : Johnsley Andrew Jouanna, électricien de 26 ans et un mineur de 17 ans.

Les quatre suspects ont été embarqués dans les locaux de la CID. Ils ont nié toute implication dans cette agression et ont donné leur emploi du temps de la soirée. Les quatre habitant de Tamarin ont comparu au tribunal de Bambous, le lundi 18 septembre et ont été reconduits en cellule policière, la police ayant objecté à leur remise en liberté sous caution. Ils font face à une charge provisoire de serious assault with aggravating circumstances.

Au cours de la semaine, la police a procédé à d’autres arrestations concernant cette agression. Plusieurs personnes ont été appréhendées et sont soupçonnées d’avoir participé à l’altercation. Ils ont aussi nié leur implication dans cette affaire. Une enquête a été ouverte.

De son coté, Jaylall Boojhawon, président de la Police Officers Solidarity Union, plaide pour des lois plus sévères pour punir les auteurs de telles violences. Quant à Siva Cooten, de la Police Press Officer, il condamne cette agression et indique qu’une enquête est en cours afin de déterminer les circonstances qui l’entourent.

Posted by on Sep 23 2017. Filed under Actualités, En Direct, Faits Divers, Featured. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.