Nomination Day à Belle/Rose-Quatre Bornes…L’Opposition sur le gril…40 candidats pour un siège



Les formations politiques et les candidats indépendants se sont mobilisés en fonction de la partielle du 17 décembre pour le No 18 à Belle-Rose/Quatre-Bornes. Ce samedi a marqué l’enregistrement des candidats lors du nomination. Folklores, délires et sérieux étaient au rendez-vous. Irfan Rahman, commissaire électoral: « Une ambiance bon enfant» Aucun incident à déplorer. C’est ce qu’a déclaré le commissaire électoral Irfan Rahman lors d’un de presse à midi. Tout se passe dans une ambiance bon enfant, a-t-il assuré.

Le leader du Reform Party s’est lui fait enregistrer peu avant 11 heures aujourd’hui. Un peu plus tôt, un défilé des partisans du Reform Party a quitté Quatre Bornes pour se rendre au Nomination Centre au Sodnac SSS. C’est en compagnie des membres de sa famille que Roshi Bhadain s’y est rendu. Après le dépôt de sa candidature, Roshi Bhadain s’est entretenu avec la presse. Pour rappel, c’est Roshi Bhadain qui a provoqué cette partielle prévue pour le 17 décembre prochain. Roshi Bhadain est d’avis que les Quatrebornais pourront dire que même le gouvernement ne peut pas venir détruire la ville. En ce qui concerne les autres candidats, le leader du Reform Party avancent qu’ils ne participent à cette partielle que pour montrer leur force afin de nouer des alliances. « Il y a des candidats qui sortent d’autres régions de l’île mais cette élection n’est pas leur combat. Nou pa pe ‘compete’ ek personn, nou ena pou defann lavil de Belle-Rose/Quatre-Bornes. Avec sa platform bann zenn kinn leve, les gens auront une alternative après 50 ans. Nous allons mener une campagne sincère et équitable et dans le respect des autres », a-t-il lancé.

Nita Juddoo a enregistré sa candidature peu après Roshi Bhadain. Elle était accompagnée de Paul Bérenger et d’autres dirigeants du parti ainsi que des partisans. A sa sortie de la salle d’enregistrement, elle a lancé un appel pour que la campagne se poursuive sans dérapage. C’est une Nita Juddoo très émue qui s’est confiée à la presse. Elle se dit être heureuse de la confiance que les militants ont placée en elle. « J’ai le soutien de mon leader. C’est avec beaucoup d’émotions que je suis ici. J’espère que la campagne se passera dans la sérénité comme cela a été le cas jusqu’à présent. Notre équipe est en forme. Nous sommes arrivés dans la dernière ligne droite », a confié Nita Juddoo. Tandis que le leader du MMM, Paul Bérenger, affirme être « fier » de la campagne que mène la candidate des mauves, Nita Juddoo. « Avec des personnes comme elle, l’avenir est prometteur. Aujourd’hui, c’est un départ avec beaucoup de gaieté. Nous sommes confiants de la victoire et je dis cela sans aucune arrogance », a-t-il déclaré.

Tania Diolle, candidate du Mouvement Patriotique : « C’est avec beaucoup de confiance que nous entamons cette étape». Tania Diolle est accompagnée par les membres de son parti ainsi que plusieurs partisans. « Zeness ! Zordi Tania, dimé toi ! Ansam nu kapav !» C’est le slogan qu’a choisi le Mouvement patriotique (MP) pour accompagner sa candidate Tania Diolle. La jeune universitaire s’est rendue au collège d’État de Sodnac pour officialiser sa candidature à l’élection partielle du nº18. L’ambiance semble bon enfant dans le camp des roses, avec le drapeau de l’île Maurice qui trône parmi ceux du MP. La candidate s’est réjouie de l’impact de sa candidature auprès de la masse silencieuse de l’électorat. Sa campagne va s’accentuer. Tandis que Alan Ganoo parle d’une élection ‘sous-marin’ qui réserve beaucoup de surprises. Seul lui, Tania Diolle est le symbole de l’Ile Maurice nouvelle et du renouveau politique.

C’est au tour du Parti mauricien social démocrate (PMSD) de faire son apparition au collège d’État de Sodnac. Le candidat bleu, Dhanesh Maraye, est venu s’inscrire pour la partielle du no18, Belle-Rose – Quatre-Bornes. A leur arrivée devant le collège, les partisans bleus scandaient le nom de Xavier-Luc Duval. Plusieurs membres du PMSD sont également présents à cette occasion en soutien au jeune politicien. Le Nomination Day intervient à quelques jours à peine du dérapage verbal de Mahmad Kodabaccus à l’encontre de la Speaker.

 

Pramod Jaddoo, ancien enseignant, dit vouloir contribuer au développement social à travers la politique. « Je suis candidat indépendant car le parti viendra après les élections, que ce soit en cas de victoire ou de défaite. Ce sera le Parti Action Mauricienne. Je ne crois pas en ces partis traditionnels et dans les leaders qui font leur cinéma à faire des alliances. On a des candidats que personne ne connaît à Quatre-Bornes, alors que moi j’y habite depuis plus de 45 ans », a-t-il affirmé.

Quant à la participation de sa nièce Nita Juddoo à cette élection sous la bannière du MMM, Pramod Jaddoo estime que « c’est un bon exemple de démocratie ».

Kugan Parapen de Rezistans ek Alternativ compte sur les votes des Quatrebornais pour « pa soutir pouritir politik ». « Ce sera un vote intelligent. Maurice est au bord du précipice et d’une crise sociale. L’inégalité a augmenté de façon dangereuse ces dernières années. La population a été trahie, et surtout la jeunesse. C’est à cette jeunesse qu’on lance un appel aujourd’hui à aider pour un meilleur avenir, pour Belle-Rose/Quatre-Bornes et le pays.”

Jack Bizlall du Muvman 1er Mai se demande que pourront faire de plus ces candidats en tant que parlementaires alors que leurs partis ont déjà des députés à l’Assemblée nationale. « Alors que si nous, nous sommes élus, nous pourrons exprimer ce que nous exprimons sur le terrain. Que les personnes prennent leurs responsabilités et viennent voter au lieu de dire que tous les candidats sont pareils. Je refuse d’entendre cela. Mon parcours démontre que pendant 45 ans, il y a eu une constance dans notre lutte sur le terrain et ailleurs. Je demande aux gens de voter en se basant sur cet élément », a indiqué Jack Bizlall.

Le candidat du Parti travailliste (PTr), Arvin Boolell, a tenu à remercier son équipe, son leader Navin Ramgoolam et les sympathisants. Pour lui, c’est une marche vers la victoire. « Cette victoire ne sera pas la nôtre mais celle de toute l’île Maurice. On ne prend pas les choses pour acquises mais nous avons nos convictions et nos arguments, nous avons l’humilité de dire à nos adversaires que tout doit se dérouler dans le calme pour qu’il n’y ait pas de dérapages », a-t-il affirmé.  Arvin Boolell soutient que cette partielle est un avant-goût du travail du prochain gouvernement. Il a rappelé que selon le politologue Jocelyn Chan Low, une victoire du PTr serait un tsunami sur la scène politique. « Il y aura beaucoup de réalignements. Nous irons seuls aux prochaines élections et nous allons créer de l’espace pour les jeunes, pour les femmes et les autrement capables. Nous sommes victimes des circonstances mais le public veut la sérénité et la paix. Nous avons toujours ‘put people first’ et c’est cela nos valeurs », a-t-il souligné.


Giridhari Seetohul, du Republican Labour Party, affirme qu’il compte travailler au développement de Maurice et travailler selon les aspirations de la population mauricienne. « C’est la première participation de notre parti qui vient d’être créé. Nous avons une équipe très solide avec des membres intègres et qui connaissent bien la justice sociale. Nous allons faire du bon travail », a-t-il affirmé.

Cindy Antonio affirme que les Verts Fraternels sont très motivés pour travailler pour les descendants d’esclaves. « Nous avons confiance en notre programme, surtout en ce qui concerne le combat contre la pauvreté et le projet Metro Express. Je suis très à l’aise pour faire campagne, nous faisons du porte-à-porte », a-t-elle indiqué.

Vivek Pursun, candidat du Mauritian National Congress, estime qu’il est temps d’éliminer les partis traditionnels. Il est d’avis que ce sont les Quatrebornais qui doivent apporter ce changement. « Nous allons faire de la politique comme Roshi Bhadain. Nous soutenons les personnes de son calibre.”, a-t-il affirmé.

Nitish Joganah, candidat indépendant, estime que le gouvernement est en train de sous-estimer l’intelligence des habitants de Quatre-Bornes. Il affirme qu’il est temps de donner une claque à la classe politique. « C’est impensable, la façon dont ils agissent, et nous sommes dégoûtés. Les banderoles ne font pas les élections et nous sommes là pour faire passer notre message. A partir de demain, nous serons sur le terrain pour di porte-à-porte et il y aura également un grand concert durant la campagne », a indiqué Nitish Joganah.

Au final, ils seront 40 à se battre pour un poste de député…

Le returning officer a confirmé ce chiffre en soulignant que la journée s’est passée dans le calme.

Parmi les 40 candidats, on retrouve 32 hommes et 8 femmes.

Ils sont

Ashvin Dillum

Gheereedharry Seetohul

Pramod Jadoo

Cindy Antonio des Verts Fraternels

Prasam Lutchman

Kevin Payen

Roshi Bhadain

Hemraj Ramkissoon

Nita Judoo

Vivek Pursun

Vidyanand Ranchurn

Dhanesh Maraye

Ismael Nazir

Sonalia Ria Bhunjun

Kugan Parapen

Dhanrajsing Aubeeluck

Jack Bizlall

Arvin Boolell

Yuvan Beejadhur

Yenkana Yasana

Alexandre Pougnet

Basdeo Rajmohun

Gunoory Dewanand

Nitish Jogannah

Sarati Jayraj

Tania Diolle

Subiraj Gorahoo

Vanen Tajoo

Nathalia Vadamotoo

Mario Kanthasami

Cehl Meeah

KArandoo Persand

Reshma Sumputh Ramchurn

Jason Louis Eddy

Tahidj Khan Chady

Rodgers Desiré Antonio Johnson

Eric Desiré Grand Prix

Aman Ramchurn

Maharajah Mahadewoo

Ravindrasingh Rughoomath

Posted by on Nov 4 2017. Filed under Actualités, En Direct, Featured. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.