Défiguré par de l’acide …Défiguré par de l’acide



Son oncle : « Li pas possible ki mo neveu so la vie in fini marquer, bane criminel  pe encore amize zotte la vie…»

C’est l’épilogue  d’un jeune adolescent qui avait des rêves plein la tête. Il se voyait gardien de la paix mais le destin en a voulu autrement. Sa vie s’est transformée en cauchemar quand quatre individus l’ont attaqué par erreur  avec de l’acide. Malgré plusieurs interventions chirurgicales, le jeune homme peine à retrouver le chemin de la guérison. Le 15 janvier 2018, il fera une énième intervention  au coût de Rs 2,5 millions. Cet habitant de Boulet Rouge, Flacq,  fait appel à votre générosité pour  compléter son traitement.

Le 15 janvier  prochain, cela fera bientôt trois ans que la vie de Venkatesh Camdoo a basculé.  En vacances scolaires, le jeune  homme  17 ans s’adonnait à de petits boulots dans une usine à Cottage pour se faire un peu d’argent. Ce jour-là  vers 8h30, il était dans une voiture en compagnie de trois amis. Le véhicule devait s’arrêter momentanément à l’usine pour récupérer des vêtements pour une livraison à Goodlands. Une fois descendus, trois hommes masqués se sont rués vers lui pour l’agresser à coups de barre de fer et lui ont  lancé de l’acide en plein visage. Par la suite, les malfrats se sont enfuis dans une  voiture en location.

« Mo senti mo la peau ti commence couler… »

«  Li pas ti facile ditout. Mo in trouve la mort devant moi. Mo in bisin lutter are zot  pendant ene minute. Mo ti pe demande zot ki mo fine faire pou zot pe batte moi. Mo in nek senti ene zaffaire chaud lor mo figure, mo la peau ti commence couler. Mo banne camarade zot in sauver kan banne la ti commence attaque moi », se remémore tristement le jeune homme. Transporté d’urgence à l’hôpital, il est immédiatement admis aux soins intensifs. Il  a dû passer plus d’un mois à l’hôpital Victoria, Candos, dont une semaine aux soins intensifs à la Burns Unit.

Pendant ce temps, la CID de Piton a arrêté quatre  habitants de Grand- Baie après avoir visionné les images des caméras de surveillance.  Ils sont passés aux aveux et ont affirmé qu’ils avaient été embauchés pour agresser le propriétaire de l’usine et qu’ils se sont trompés de cible (voir hors texte.)

Même si les malfrats se sont trompés de cible, la vie de Venkatesh est anéantie à jamais. Il a  un côté du visage complètement ravagé par l’acide. Un visage qui suscite des regards et de la curiosité. « Au commencement li pas ti facile pour faire face a public. Mo ti ene grand merci mo fami et camarade ki fine soutenir moi. Mo ne pli casse la tete are dimoune ki dire. Mo concentrer lor mo guerison astere. Mo sure ki mo pou reussi refaire mo la vie. Bon Dieu pour toujours soutenir moi. Sa accident la, li in change mo perception lor la vie meme », affirme notre interlocuteur. Ce dernier  passe désormais ses journées à la maison, ou à la clinique Fortis-Darné.

« Li pas possible ki mo neveu so la vie in fini marquer, bane criminel  pe encore amize zotte la vie »

Depuis son agression, Venkatesh a déjà subi plus de cinq  importantes interventions chirurgicales. Ses parents, Madhvi et Sunil, employés d’hôtel ont dû contracter un prêt de Rs 1 million pour financer les soins de leur fils jusqu’ici. Son oncle Anbend qui travaille également dans le secteur de l’hôtellerie  nous parle d’un jeune homme généreux, et qui avait un avenir des plus prometteurs. Toutefois, la vie en a décidé autrement. « Sa accident ti capav arrive n’importe ki fami. Li pas vraiment facile pour mo neveu, mo sœur et mo beau frere pour zotte trouve ene gros somme pour faire Venkatesh operer encore. Operation la pe coute dans 2.5 millions ek mo sure mo neveu pou ameliorer nette ek sa. Nou fini yrouve presque avant sa operation plis ki Rs 1 million. Nou faire appel a la generosite de bane mauriciens pou aide mo neveu », se confie-t-il. Ce dernier déplore que la peine infligée aux malfrats soit loin d’être sévère.  « Li pas possible ki mo neveu so la vie in fini marquer a vie, banne criminel  pe encore amize zotte la vie dans prison ek en dehors. Nou pe encore souffert tous les jours. La justice bisin revise zotte la loi dans sa bane cas specifique. »

5 ans de prison pour l’agresseur alors que le témoin clé est décédé 

L’un des quatre accusés, Manoj Boodhoo, a été condamné à cinq ans de prison en Cour intermédiaire. Agé de 33 ans, il avait plaidé coupable sous une accusation d’agression et de complicité. Les deux autres protagonistes ont plaidé non coupable alors que le témoin clé est décédé neuf mois après l’attaque à l’acide.

Lors de l’audience,  Manoj Boodhoo a avoué avoir participé à l’agression de Venkatesh Camdoo afin que ses complices puissent l’asperger d’acide. Toutefois, ils devaient concéder qu’ils se sont trompés de cible. Le jeune homme n’était pas visé. C’est l’employeur de ce dernier qui était la cible de cette attaque. Les agresseurs auraient exécuté un contrat de Rs 50 000 pour accomplir cette mission. Les agresseurs avaient eu des informations selon lesquelles le propriétaire d’usine s’asseyait tout le temps dans le siège passager. Or, ce jour-là, c’est Venkatesh Camdoo qui avait pris place sur le siège avant.

Appel à la générosité des Mauriciens

Si vous souhaitez venir en aide à Venkatesh Camdoo, le numéro de compte suivant est à votre disposition : Mauritius Commercial Bank – 062471260.

Posted by on Dec 23 2017. Filed under Faits Divers, Featured. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.