La Californie légalise le cannabis récréatif



  • Autorisé jusqu’à présent sous forme thérapeutique, le cannabis récréatif est devenu légal en Californie ce 1er janvier 2018.

Depuis ce lundi 1er janvier, l’usage récréatif du cannabis est devenu légal en Californie. Après avoir été pionnier de la marijuana médicale en 1996, cet État américain, le plus peuplé des Etats-Unis, va ainsi devenir le plus gros marché mondial de l’herbe planante.

Huit États américains, dont le Colorado et l’État de Washington, en plus de la capitale fédérale, ont déjà légalisé la drogue douce, qui reste illégale au niveau fédéral. La Californie est désormais le neuvième, et cette légalisation devrait y connaître un franc succès auprès des amateurs de marijuana. En témoignent les longues queues qui se sont formées dès lundi devant les dispensaires habilités à vendre cette drogue douce.

Une flambée du secteur à venir

Cette légalisation dans un État-clé devrait en effet changer la donne dans tout le secteur de la drogue douce. Le cabinet d’études spécialisé Arcview s’attend en effet à ce que les ventes de cannabis atteignent 5,8 milliards de dollars d’ici 2021 dans le “Golden State”, où les ventes illégales de cannabis y pèsent encore 5,1 milliards de dollars. D’après Jerred Kiloh, propriétaire d’un magasin et président de l’association United Cannabis Association, 80% des commerçants à Los Angeles sont encore illégaux.

Avec la pleine légalisation en Californie, Arcview anticipe une flambée des revenus du secteur aux Etats-Unis: de 6,7 milliards de dollars en 2016 à 22,6 milliards dès 2021.

Par ailleurs, les enjeux financiers sont énormes: la Californie prélèvera 15%, plus une taxe sur les ventes de 10%, et la plupart des villes imposeront également une taxe municipale de 2 à 10%.

28,3 grammes autorisés par personne

Le grand État de l’Ouest américain avait déjà été pionnier de la marijuana à usage médical aux Etats-Unis, l’autorisant dès 1996. A Los Angeles, on trouve des dispensaires à tous les coins de rue ou presque.

Pour acheter du cannabis dorénavant, il faut juste avoir plus de 21 ans, comme pour l’alcool et le tabac. Il suffira de montrer un permis de conduire ou des papiers d’identité, même si on est originaire d’un État où cette drogue reste interdite. Les clients repartiront avec un sac blanc opaque scellé.

La loi californienne autorise une possession de 28,3 grammes de cannabis par personne, ou six plants maximum. On ne peut en consommer en public, au volant, et à moins de 300 mètres d’une école ou d’un établissement pour enfants.

Lenteurs administratives

Des villes comme San Francisco, San Diego et San José, pour ne pas perdre une minute, ont déjà émis les permis pour que les commerçants concernés puissent démarrer les ventes d’herbe récréative dès les premières heures de 2018. Los Angeles, en revanche, est à la traîne et n’a pas encore attribué les licences: les premières demandes ne seront traitées qu’à partir du 3 janvier et il faudra encore plusieurs semaines pour que les autorisations soient effectives.

A ces lenteurs administratives s’ajoutent de nombreuses complications: comme le gouvernement fédéral n’a toujours pas légalisé la marijuana –et l’administration Trump, ouvertement hostile, pourrait même revenir sur la position plus conciliante du gouvernement Obama– les commerçants ou cultivateurs sont toujours en proie à un casse-tête pour ouvrir des comptes bancaires ou pour gérer leurs liquidités.

Quant à la police, elle est accommodante dans des villes très à gauche comme Oakland, mais nettement moins dans d’autres, notamment dans les régions rurales et républicaines du “Golden State”. La police de Los Angeles a par exemple autorité pour couper le courant et l’eau aux établissements qui ne sont pas en règle.

Posted by on Jan 8 2018. Filed under Featured, Monde. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.