BM Covid-19 Solidarity Committee…



Pour surmonter la crise humaine, une volonté de collaboration renforcée entre la communauté des affaires, l’état, les ONGs et la société civile

Ebène, 17 avril 2020 – Business Mauritius a mis sur pied le Comité de Solidarité BM Covid-19, présidé par Harold Mayer, une quinzaine de jours avec pour objectif prioritaire d’aider à l’accompagnement de quelques 55 000 familles vulnérables ainsi que soutenir, dans le moyen terme, les ONGs qui sont sur le terrain autour de ces familles. Cet accompagnement se fera pendant la durée du confinement, mais sera surtout axé sur les mois qui vont suivre le confinement, dans un contexte social et économique qui, on le sait, sera des plus compliqués.
“L’État joue, plus que jamais, un rôle vital en veillant à ce que qu’un soutien soit fourni à ceux qui en ont le plus besoin. Mais devant l’ampleur de cette crise sanitaire, mais aussi sociale et économique, toutes les bonnes volontés sont nécessaires pour mener à bien des actions communes et complémentaires sans lesquelles une partie de la société Mauricienne risque de sombrer”, indique Harold Mayer.
Il explique que dans ce contexte où une collaboration accrue est une nécessité absolue, le comité de Solidarité BM Covid-19 est composé essentiellement des dirigeants des ONGs actuellement sur le terrain ans les quatre coins du pays. Une invitation de collaboration a aussi été lancée au National Social Inclusion Fondation (NSIF), au Ministère de l’intégration Sociale ainsi qu’à plusieurs autres membres du gouvernement déjà impliqués dans le développement inclusif. Bien entendu, ce comité regroupe aussi des membres de la communauté des affaires siégeant notamment sur la commission “Sustainaibility and Inclusive Growth » de Business Mauritius, qui est un des trois axes d’action depuis le lancement de l’association.
Ce comité a été sur le terrain dès que les premiers besoins de secours d’urgence se sont fait sentir, La tâche principale du comité des dernières semaines a donc été la coordination, avec les ONGs, du secours d’urgence pour l’alimentation. Plus de 4700 packs de vivres ont été remis principalement aux familles vulnérables absents du registre social.

Mais le but principal de regrouper ces ONGs qui couvrent l’ensemble de notre territoire, est d’obtenir des remontées d’informations, maintenant et plus tard, sur les familles ayant le plus besoin de soutien pour aider à mieux cibler les actions.
Pour cette deuxième tâche, un système de collecte d’informations a été mis en place. Cela se fera grâce à un questionnaire qui sera administré par les travailleurs sociaux des ONGs associées, afin d’obtenir des informations pertinentes sur l’évolution de situation financière des familles ciblées, sur une période donnée. Cette étude rapide permettre d’avoir des indications sur le manque à gagner au niveau de leurs revenus post-confinement, ainsi que l’impact du Covid-19 principalement sur quatre des six piliers qui sont à la base de l’empowerment. Ces quatre piliers sont l’emploi, l’alimentation, la santé, mais surtout l’accompagnement psycho-social des familles.
Les autorités publiques déploient déjà des efforts considérables pour lutter contre l’impact dramatique du Covid-19 sur les plus Mauriciens les plus démunis. “Avec ces informations en main, nous pourrons faire des recommandations supplémentaires aux autorités et à Business Mauritius pour le développement d’un écosystème dans lequel les familles les plus touchées pourraient se remettre debout, dans le moyen terme”, ajoute Harold Mayer.
Il est primordial aussi d’aider les ONGs à trouver non seulement des solutions pour assurer la pérennité de leurs actions, mais pour augmenter leur capacité d’action. En effet, la crise économique globale causée par le Covid-19 qui se fait déjà sentir va avoir un impact désastreux sur le CSR et la capacité des ONGs à obtenir des fonds pour le maintien de leurs actions sur le terrain. Et cela à un moment ou un plus grand nombre de familles aura besoin du soutien des ONGs.
Aujourd’hui, notre pays et l’humanité entière sont confrontés au défi d’arrêter la propagation de Covid19, ce qui doit être fait de manière unifiée et coordonnée. Devant l’impact social et économique actuel et futur du Covid-19, nous devons aux plus démunis de travailler ensemble, dans un effort d’actions communes entre État, la communauté des affaires et la société civile. La lutte n’est pas seulement contre la pandémie, mais pour une île Maurice plus humaine, dans laquelle la solidarité est la base des relations entre Mauriciens.

Posted by on Apr 17 2020. Filed under Actualités, Economie, En Direct, Featured, Société. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.