Pêche : Hausse de la Bad Weather Allowance à Rs 500/jour parmi les propositions…



Hausse de la Bad Weather Allowance à Rs 500/jour; rétablissement des facilités hors-taxes (moteurs hors-bord et autres équipements); indemnités de Rs 300 000 à chaque pêcheur retraité; “write-off” des emprunts auprès de la DBM; gel de l’octroi de permis de pêche aux bateaux étrangers, surveillance des eaux territoriales de Maurice; redéfinir du rôle et des objectifs du Fishermen Investment Trust (FIT): telles sont entre autres les propositions de la  Federation of Sea Fishermen Associations (FSFA), regroupant l’Asosiasyo Peser Lakot et l’Asosiasyo Peser Profesionel e Artizanal, ainsi des pêcheurs retraités dans un mémoire, adressé au ministre de la Pêche, Sudhir Maudhoo en marge du Budget 2020-2021.

S’agissant de la Bad Weather Allowance, le conseiller technique de la FSFA, Atma Shanto, il soutient que les pêcheurs sont éligibles à une allocation de mauvais temps (Bad Weather Allowance), payable mensuellement. Affirmant que cette mesure est tributaire des conditions météorologiques prévalant dans le pays, lesquelles sont connues par voie de communiqué des services météorologiques. “Il est incroyable que les pêcheurs ne soient pas légalement autorisés à bénéficier de cette allocation pendant les jours fériés, samedi, dimanche et cyclone. La Bad Weather Allowance doit être augmentée à Rs 500 / jour et son paiement doit être effectué à une date fixe chaque mois”, écrit Atma Shanto dans son mémoire.

Pour ce qui est du rétablissement des facilités hors-taxes, Atma Shanto souligne qu’auparavant, les pêcheurs pouvaient bénéficier d’une des facilités de duty free sur les moteurs hors-bords, mais que celles-ci “ont été révoqués pour des raisons inconnues”. Il fait un plaidoyer pour le rétablissement de telles facilités, destinées aux pêcheurs.

“Leurs précieuses contributions ne peuvent être ignorées (…) La fédération réclame une somme de Rs 300 000 à chaque pêcheur retraité représentant une indemnité à vie”, suggère Atma Shanto.

Abordant la situation de vieux pêcheurs, le conseiller technique de la FSFA révèle qu’il y a plusieurs pêcheurs à la retraite dans le pays avec 30 à 40 ans de service continu en mer. “Leurs précieuses contributions ne peuvent être ignorées (…) La fédération réclame une somme de Rs 300 000 à chaque pêcheur retraité représentant une indemnité à vie”, suggère Atma Shanto.

Dans la même optique, il demande le “write-off” des emprunts, contractés par des pêcheurs auprès de la DBM pour l’achat de matériel de pêche.

“En raison du changement climatique et d’autres facteurs qui les affectent sérieusement, ils ne sont pas en mesure de rembourser la banque. Il est un fait que, depuis plusieurs années, les pêcheurs gagnent leur vie grâce à une allocation mensuelle de mauvais temps, équivalant à un salaire minimum prescrit par le gouvernement”, dit-il.

Rappelant que le gouvernement avait précédemment envisagé d’annuler le prêt contracté par de petits planteurs de légumes, la fédération est d’avis que le même droit devrait être appliqué aux pêcheurs.

Plus loin, Atma Shanto fait état de plusieurs permis de pêche accordés par le ministère de la Pêche aux opérateurs de pêche étrangers pour opérer dans la ZEE de Maurice. “L’octroi de permis supplémentaires nuit à l’intérêt des pêcheurs. La fédération demande au gouvernement de geler cette décision”, demande le conseiller technique de la FSFA.

Pour ce qui est de la pêche illégale dans la ZEE de Maurice, Atma Shanto maintient que suite à une enquête de nuit dans la région ouest, les pêcheurs ont remarqué des activités de pêche illégale par des navires étrangers.

“Ce problème a été confirmé par l’Union européenne dans la presse. Aucune surveillance marine n’existe au large du lagon la nuit. Une action urgente soit initiée par le gouvernment”, insiste Atma Shanto.

Rappelant que les pêcheurs sont actionnaires du  FIT, il déplore certaines lacunes quant au rôle et aux objectifs de cet organisme. Il maintient que le gouvernement est tenu de prendre des mesures correctives.

Les autres points du mémoire de la FSFA portent sur les obstructions des accès à la mer, les effets néfastes du changement climatique, la pollution marine.

Posted by on Jun 2 2020. Filed under Actualités, Economie, Société. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.