Pravind Jugnauth: « Mo fine demane Ivan Collendavelloo pou step down mais li fine refusé… »



  • “L’appel d’offres de 2014 est entaché d’irrégularités et il y a des remarques sérieuses par rapport à l’appel d’offres de 2015”
  • Cela n’a pas été plaisant pour moi par rapport à Collendavelloo. Il est un partenaire que je respecte. On a bien travaillé ensemble
  • « Vous connaissez mes principes, je ne fais pas de concession. Cela ne changera pas », souligne-t-il.

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a tenu un point de presse au bâtiment du Trésor, jeudi après-midi pour apporter des éclaircissements sur la révocation d’Ivan Collendavelloo en tant que Deputy Prime minister et ministre des Énergies et Utilités Publics. Le chef du gouvernement a fait ressortir que la compagnie danoise a émis un communiqué pour faire part de certaines irrégularités concernant l’affaire Saint Louis.

« Ivan Collendavelloo finn vinn guet mwa pou evoque ek moi en ce qui concerne le communiqué de presse et li finn informe moi ki CEB pas ti au courant que l’enquête BAD ti pe fer. Mardi le 9 juin CEB fine ecrir à l’ICAC pou demann ouvert enn lenket. Le jeudi 11 juin, le leader de l’opposition dan enn PNQ dir mwa ki li ena information accablante lors sa contrat la et kuma zot tout konné mo fine invite li donn bann  noms là. Kuma zot konné ena bann valeur ki guide mo action. Et zot kapav kont lor mwa. Depi le 8 juin mo finn fer mo travay kuma PM ek mo finn rassemblé bann information lors ça communiqué là. L’Attorney General finn rentre en contact ek BAD. Mo finn aussi demande revoque le board de CEB et meme temps mo fine multiplier bann demarche pou gagne informations de BAD, » a fait ressortir le Premier ministre.

Suite au communiqué du 8 juin, le ministère des Finances et le bureau de l’Attorney General ont contacté la BAD pour avoir plus de précisions sur l’affaire. «J’ai reçu un résumé du rapport de la section anti-corruption de la BAD. Les appels d’offre de 2014 et e 2015 comportaient des irrégularités», a affirmé le Premier ministre lors de sa conférence de presse.

Quant à la révocation d’Ivan Collendavelloo, Pravind Jugnauth a affirmé que sa décision est motivée par les «valeurs et principes» qui l’ont toujours animés et qu’un document de la BAD ne peut pas être traité à la légère. Ce matin, il a eu une rencontre avec le leader du ML et suite au refus de ce dernier de démissionner, il a pris la décision de le révoquer. «Mais je n’ai aucun problème avec le ML» ,a-t-il précisé.

De ce fait, Pravind Jugnauth avance qu’il a reçu un document du département d’Integrity and Anti-Corruption de la Banque Africaine de Développement. « Rapport là dire ki ena premier irregularité dans tender 2014 et ki dans deuxième tender ena bann findings ki bien grave. Et parti le nom ki fine cité ena le nom d’Ivan Collendavelloo et suite à cela mo fine koze ek li et mo fine demande li step dopwn le temps noui fer ennb enquete. Zot konne mo principe mo pas juge dimoune avant l’heure et bann institution bizin kapave fer zot travay dans transparance. Ivan Collendavelloo pas fine d’accord pou step down et zordi mo fine revoque li. Zordi fine soumettre ça document de BAD à ICAC, » avance  le chef du gouvernement.

Répondant à une autre question de la presse de savoir s’il n’était pas pressé pour révoquer son Deputy Prime Minister, Ivan Collendavelloo, le Chef du gouvernement s’est défendu: “Certainement, je n’ai pas été pressé pour aller dans ce sens. L’enquête sera déterminante. Nous parlons, ici, d’une institution qu’est l’Office de l’Integrity and Anti-Corruption de la BAD qui a soumis un rapport contenant les noms de certaines personnes. Cela est grave et sérieux. Ils assumeront leurs responsabilités, cela dans la mesure qu’ils ont fait mention de other officials’” 

Poursuivant sa réponse, le Premier ministre a soutenu: “Mo pa la pou juge personne. Mo pa capav garde enn minis pou pena okenn perception. Mo kone Collendavelloo très bien.”

En réponse à une question par rapport au leader du MMM, Paul Bérenger, dont le nom a été cité dans le rapport l’Office de l’Integrity and Anti-Corruption de la BAD , Pravind Jugnauth a soutenu: “Bizin ale dimann li”

Revenant sur Ivan Collendavelloo, le Chef du Government a affirmé : “Cela n’a pas été plaisant pour moi par rapport à Collendavelloo. Il est un partenaire que je respecte. On a bien travaillé ensemble. Nous pouvons être de bons amis, mais au-delà de l’amitié, je dois assumer mes responsabilités en tant que Premier ministre. Cela n’a pas été plaisant pour moi”, a-t-il expliqué.  « Vous connaissez mes principes, je ne fais pas de concession. Cela ne changera pas », souligne-t-il.

Pravind Jugnauth n’a pas voulu dévoiler les noms des autres personnes qui sont cités dans les conclusions de l’Office of Integrity and Anti-Corruption de la BAD et les montants qui sont impliqués dans cette affaire de corruption alléguée.

Le chef du gouvernement affirme aussi que le CEB est impliqué dans cette affaire. Pravind Jugnauth dit avoir transmis le résumé du rapport de la BAD à l’Icac. Il a refusé l’option d’une Commission d’enquête.

Suite à la révocation d’Ivan Collendavelloo, c’est Joe Lesjongard qui assumera le rôle de ministre des Énergies et Utilités Publics alors que Steven Obeegadoo aura à sa charge les ministères de Terre et du Logement et celui du Tourisme. Il est également promu Deputy Prime Minister.

Posted by on Jun 26 2020. Filed under Actualités, Politique. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.