Trafic de drogue: Lutchigadoo en liberté conditionnelle…



Lutchigadoo en liberté conditionnelle si l’acte d’accusation formelle n’est pas encore logé avant le 30 septembre prochain

Kusraj Lutchigadoo reste en prison. Décision de la cour Suprême rejetant ainsi l’appel de l’accusé qui contestait la décision d’une cour inférieure qui lui refusait la liberté conditionnelle. Lutchigadoo est accusé d’avoir tenté de prendre possession de deux colis de drogue synthétique dans l’enceinte de l’entrepôt de l’aéroport. La valeur de la drogue se trouvant dans les deux colis, l’un pesait 1,2 kg et l’autre 1,3 kg, est estimée à Rs 33 millions. L’affaire remonte en février 2018. L’accuse estime qu’il a droit a la liberté conditionnelle après 15 mois passe en détention. « Ma femme et mon fils dépendent de moi. Ma mère qui souffre de problèmes cardiaques dépend également de moi » avait-il expliqué dans un affidavit.

Le Directeur des Poursuites Publiques et le Commissaire de Police ont formellement objecté à ce que Lutchigadoo retourne en liberté conditionnelle. Et pour cause, cette fameuse escapade qui avait fait l’actualité et cela a été confirmé en cour par le sergent Conhyedoss, de l’Adsu, qui a rappelé que Kusraj Lutchigadoo avait réussi, avec la complicité de policiers, à quitter le centre de détention de Vacoas. Le policier a soutenu les craintes de la police en soulignant que Lutchigadoo a des proches à l’étranger et pourrait être tenté de prendre la fuite. Il a ajouté que plusieurs personnes sont impliquées dans cette affaire et que des individus ont tenté de manipuler Frédérick Ania en tentant de le convaincre de retirer ses accusations contre Kusraj Lutchigadoo.

Pour les juges Rita Teelock et Johanna Moutou-Leckning, il n’y a pas de risque que l’accuse disparaisse et fuit son procès. Néanmoins, elles comprennent que l’enquête a eu du retard à cause du confinement dans le pays pendant quelques mois et invitent donc la police à boucler l’affaire et demande au DPP de loger l’acte d’accusation formelle avant le 30 septembre prochain.

Dans le cas contraire la liberté sous caution sera accordée a Lutchigadoo, soit deux cautions de Rs 500,000 car Lutchigadoo fait face a une accusation de trafic de drogue mais aussi de menaces physiques sur son dénonciateur allégué.

Kusraj Lutchigadoo devra aussi fournir une reconnaissance de dettes de Rs 5 millions. Il devra se rendre au poste de sa localité tous les jours et son passeport confisquer et n’aura pas droit de changer de domicile.

Posted by on Aug 4 2020. Filed under Faits Divers. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.