Rencontres au sujet du“Groupe d’action financière (GAFI)”…



L’ambassadeur mauricien basé en Arabie Saoudite, Showataly Soodhun a eu des réunions avec Son Excelle Adel Al Jubeir, ministre d’État des Affaires étrangères de l’Arabie saoudite, à deux reprises à propos du GAFI. Il a également rencontré le gouverneur de l’Agence monétaire saoudienne (SAMA) qui était accompagné d’un très haut conseiller et représentant du Royaume auprès du GAFI. L’Arabie saoudite est membre du GAFI et a soutenu notre cause lors de la séance plénière du GAFI en février 2020 suite à l’intervention de M. Soodhun.

Le gouverneur de la SAMA a reconnu les progrès accomplis par Maurice, en particulier après février 2020, et s’est déclaré satisfait des actions et mesures prises par Maurice sur le plan d’action du GAFI. La réunion a été très ouverte, positive et fructueuse et les responsables saoudiens ont été très réceptifs au cas de Maurice. Ils ont posé de nombreuses questions sur les progrès accomplis sur les actions recommandées et ont reçu des réponses détaillées.

« Par ailleurs, j’ai rencontré l’Ambassadeur du Maroc, qui est membre du GAFI-MENA, et mes collaborateurs ont également rencontré le Chargé d’Affaires de l’Ambassade de Tunisie, qui est membre du Groupe conjoint pour l’Afrique et le Moyen-Orient », explique M. Soodhun

Rencontre avec le secrétaire général du CCG

Le 3 septembre 2020, Showkatally Soodhun a eu une réunion cruciale avec le secrétaire général du Conseil de coopération du Golfe (CCG), le Dr Nayef Falah M. Al-Hajraf. Il est originaire du Koweït et a été nommé le 1er février 2020. Étaient également présents à la réunion le secrétaire général adjoint aux affaires économiques et au développement et le secrétaire général adjoint aux affaires politiques et aux négociations. Une réunion préparatoire a eu lieu la semaine dernière entre mon personnel et un haut fonctionnaire du CCG.

« J’ai rappelé qu’en février 2020, j’avais eu une réunion similaire avec l’ancien secrétaire général du CCG, le Dr Abdullah bin Rashid Alzayani, qui est actuellement le ministre des Affaires étrangères de Bahreïn. Suite à cette réunion, le CCG était intervenu en faveur de Maurice lors de la Plénière suivante du GAFI », rappelle notre ambassadeur.

Poursuivant, il a remercié  « le CCG et les pays arabes pour leur soutien à Maurice et j’ai donné un aperçu complet des multiples chocs auxquels Maurice est confrontée et de leurs conséquences sur notre économie et nos emplois. »

Le Dr Al Hajraf a mentionné que «le CCG n’a pas soutenu Maurice aveuglément mais plutôt à cause de notre bonne réputation et de notre bonne volonté, ainsi que de nos efforts pour être diligents et transparents. Il a informé que le CCG a fait le point sur les progrès accomplis par Maurice et continuera à soutenir Maurice. Il estime que Maurice mérite une chance équitable de sortir de la liste grise du GAFI et a exprimé sa gratitude pour notre ouverture et notre approche transparente en contactant les États membres du GAFI et en clarifiant notre position.  Sur ma suggestion, nous avons également convenu d’explorer la possibilité d’établir une coopération formelle entre le CCG et Maurice dans des domaines d’intérêt. »

Posted by on Sep 7 2020. Filed under Actualités, Featured, Société. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.