LILLE ET PARIS REPORTENT LEURS EXPLICATIONS À PLUS TARD



Face à un PSG entreprenant même sans Neymar et Mbappé, remplaçant au coup d’envoi, le LOSC a tenu le choc (0-0), mais a déçu dans le jeu. Un résultat nul qui permet néanmoins aux Nordistes de siéger sur le trône de la Ligue 1 à l’issue de cette seizième journée de Ligue 1.

On nous avait promis un choc, mais ce Lille-PSG n’en a pas vraiment été un. On attendait une rencontre animée, riche en buts, mais il n’en a rien été. Totalement brimée par un PSG bien organisé et qui a su retrouver une solidité défensive ainsi qu’une organisation bien huilée au milieu de terrain, l’équipe de Christophe Galtier n’a que trop rarement réussi à inquiéter le club de la capitale et reste donc muette pour la première fois de la saison. À l’inverse, si Paris a affiché une maîtrise que trop rarement entrevue cette saison, il n’a pas réussi à faire sauter le verrou des Dogues.

Paris prend le contrôle



Dès les premières minutes de la rencontre, Paris réussit à contrôler les rares incursions lilloises et profite des mauvais choix de Jonathan Bamba ou encore de Yusuf Yazıcı pour passer un premier acte plutôt tranquille. Le 5-3-2 de Thomas Tuchel fonctionne, Marquinhos n’hésite pas à venir aider le trio Gueye-Verratti-Rafinha dès la perte du ballon pour enfermer Lille dans sa moitié de terrain. Les hommes de Galtier peinent à trouver la profondeur, mais restent plutôt solides derrière, du moins jusqu’à la toute fin de la première période. Car dans les cinq dernières minutes, le PSG commence à se montrer menaçant : l’aile de pigeon de Moise Kean est bien jugée par Mike Maignan et sur un ultime coup franc d’Ángel Di María, et le gardien, aidé par José Fonte, sauve la patrie devant Presnel Kimpembe. Score vierge à la pause, mais sur le pré, Paris tient les rênes.



Statu quo

Dès la reprise, le club de la capitale reprend sa marche en avant. Bien trouvé par Layvin Kurzawa, Moise Kean devance Sven Botman, mais attrape le mauvais côté du filet lillois. Dans la foulée, Ángel Di María continue de donner le tournis aux Lillois, mais son centre rasant ne trouve finalement ni Kean, ni Marquinhos. Le club nordiste est inoffensif, mais sur un contre Burak Yılmaz réussit à filer au but. Kimpembe se claque, mais sur quelques pas, parvient finalement à empêcher le Turc de réussir le hold-up grâce à un retour défensif exceptionnel. Kimpembe blessé, Paris verra également dans la foulée Kurzawa puis Florenzi sortir également sur blessure. Pas de vainqueur entre ces deux colosses de la Ligue 1 2020-2021, mais un enseignement : cette année, Paris n’aura définitivement plus aucune marge sur ses concurrents directs.


 Lille (4-4-2) : Maignan – Çelik, Fonte, Botman, Reinildo – Ikoné (Weah, 60e), André (Xeka, 79e), Soumaré, Bamba – Yılmaz, Yazıcı (David, 60e). Entraîneur : Christophe Galtier.
 PSG (5-3-2) : Navas – Florenzi (Dagba, 87e), Kehrer, Marquinhos, Kimpembe (Bakker, 81e), Kurzawa (Herrera, 87e) – Verratti, Gueye, Rafinha (Draxler, 77e) – Kean, Di María (Mbappé, 77e). Entraîneur : Thomas Tuchel.

Posted by on Dec 21 2020. Filed under Sports. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.