Interview de Sandya Boygah…Bla-bla-bla sur l’égalité du genre et l’empowerment des femmes « Pourquoi Mme Bappoo n’avait pas réuni les femmes du PTR quand j’ai été destituée comme présidente du conseil du district du nord?»



« En tant que femme, j’ai été victime d’une noyade politique de la part du PTR… Je ne souhaite pas que mon pire ennemi subisse le même sort que moi »  

 « Pourquoi tant d’attention vers une certaine Nandanee Soornack et rien pour ces femmes qui meurent à cause des fléaux grandissants? »

« J’arrive à m’identifier avec l’agenda de Sir Aneerood Jugnauth  et Paul Bérenger pour redresser le pays »

« Si je continue, je vais vous révéler beaucoup de choses. Le moment viendra ou je déballerai tout »

C’est l’entretien-vérité. Mme Sandya Boygah restera dans l’histoire comme celle qui a été trahie par son parti après avoir été démocratiquement élu comme première femme présidente du conseil de district du nord. Après un long silence, elle s’est de nouveau fait remarquer dans la victoire du MSM à Rivière du Rempart pour les élections villageoises. Un événement qui selon elle sonne le glas pour l’alliance au pouvoir.   

Jimmy Jean-Louis

Vous avez récemment tenu une conférence de presse pour expliquer votre adhésion au MSM. Pourquoi ce choix?

Vu que je suis très active dans le domaine social et j’ai à cœur l’intérêt social du pays, j’ai voulu apporter mon soutien à une équipe qui a une vision claire et propre et qui œuvrera dans l’intérêt du pays, surtout dans l’intérêt de la population. Pour moi cette vision est sans doute liée au Remake de 2000. J’arrive à m’identifier avec l’agenda de Sir Aneerood Jugnauth et de Paul Bérenger. Leur objectif principale reste le redressement du pays; chose que j’apprécie énormément, évidemment.   Mon but est de participer dans cette démarche avec beaucoup de dévouement.  Je tiens à être un exemple dans ce domaine. Le Remake de 2000, surtout le parti MSM et Sir Aneerood Jugnauth qui est le père de l’économie apporte un soutien infaillible au pays; c’est la raison pour laquelle j’ai décidé de rejoindre le MSM.

Quel regard portez-vous sur la considération qu’accorde votre ex-parti envers les femmes et l’égalité des genres ?

Il y a un énorme écart entre le discours du Parti Travailliste et ses actions sur la question de l’égalité des genres. Sur papier, tout semble être parfait mais en réalité il n’y a rien de concret. C’est très facile de parler de la New Local Government Act qui prévoit au moins 30% de femmes dans les conseils des villes et villages, l’empowerement des femmes, l’égalité des chances, entres autres mais l’expérience que j’ai vécu a été vraiment cauchemardesque.

Racontez-nous cette expérience pénible d’avoir été destitué comme présidente du conseil de district du nord ?

Après avoir été élue en 2010 par une majorité démocratique, le titre de président aurait dû me revenir mais parce que je suis une femme, j’ai été forcé à démissionner. Je ne vais pas passer par quatre chemins pour venir vous expliquer que j’ai été victime d’une noyade politique de la part du PTR. Je ne souhaite pas que mon pire ennemi subisse le même sort que moi.  J’ai honte de le dire mais j’ai vraiment perdu confiance en les institutions du pays. Si je continue, je vais vous révéler beaucoup de choses. Le moment viendra ou je déballerai tout.

Mme Sheila Bappoo a été prompt pour critiquer la PNQ du leader de l’Opposition lors d’une conférence de presse. Quel regard portez-vous sur cet évènement ?

Pour être franche et parlant en mon nom personnel, Sheila Bappoo est la personne la plus inappropriée pour venir défendre  la cause des femmes. Elle n’a jamais donné de signal positif dans ce domaine. Les droits de la femme sont en train d’être piétinés. Les femmes subissent toujours en 2012 de grosses injustices. Aujourd’hui on apprend qu’une fille de 14 ans a été la proie de son instituteur dans une école polytechnique du gouvernement. Ou était Sheila Bappoo? Pourquoi n’a-t-elle pas réuni ses membres de l’aile féminine du PTR pour  trouver des solutions concrètes?  Tant de femmes sont aujourd’hui victimes de viols, d’agressions sexuelles et de la pauvreté mais Sheila Bappoo a-t-elle réuni ses membres ainsi que la presse pour parler de Madame Nandanee? Pourquoi tant de bruit derrière cette dame dont le nom était inconnu a la population quelques semaines de cela.   Pourquoi n’avait-elle pas réuni les femmes du PTR quand j’ai été destituee comme présidente du conseil du district du nord ?  Madame Bappoo qui a été le ministre de la Femme a toujours, lors de ses discours, évoqué l’égalité  des chances entre les hommes et les femmes. Mais je lui pose une seule question; est ce qu’il y a dans un genre différentes catégories de personnes? Pourquoi tant d’attention vers une certaine Nandanee Soornack et rien pour ces femmes qui meurent à cause des fléaux grandissants?

Le Premier ministre se réjouit que la New Local Government Act permettrera l’émancipation de la femme dans la politique. Mais c’est triste de noter que le conseil de district de Rivière du Rempart a seulement 2 femmes-conseillers  sur 19. Navin Ramgoolam a toujours parlé de l’émancipation des femmes mais je lui pose la question: combien de municipalités ou conseil des districts sous la bannière rouge sont dirigés par des femmes?  Il y a seulement  une femme vice présidente du conseil à Rivière Noire . C’est déplorable.  Par contre, le MMM-MSM a mis une femme en la personne de Damyantee Meetoo à la tête à de la municipalité de Quatre-Bornes.  C’est l’opposition en réalité qui œuvre pour les femmes. Passer une loi au parlement est une chose et le mettre en pratique en est une autre. C’est ce que le gouvernement ne fait pas .

 Votre contribution a été indéniable dans la victoire de l’Opposition MSM/MMM à Rivière du Rempart. Est-ce une revanche sur le sort?

 Je ne parlerai pas de revanche mais plutôt d’une haine. Je trouve inacceptable qu’il y a tant de personnes qui vivent aujourd’hui dans la misère noire. C’est vraiment injuste que les députés ont été envoyés au Parlement pour servir la population mais ils ne font rien. Je veux venir en aide a ces personnes et je sais il y a tant d’autres personnes comme moi qui veulent venir en aide aux démunis mais ils craignent la répression. Je n’ai pas peur de cette répression et je vais continuer mon travail comme travailleur social. En ce qui concerne la victoire du MMM-MSM à Rivière du Rempart, c’est une correction surprise pour l’équipe gouvernementale. La population avait déjà pris sa décision depuis très longtemps.

 Que pensez-vous du Premier ministre qui affirme qu’il obtenu plus de 100 villages dans le camp travailliste lors des élections villageoises ?

 C’est trop facile de venir dire que le PTR a gagné plus de 100 villages lors des dernières élections villageoises. Mais comme le dit si bien Sir Aneerood Jugnauth, le Premier ministre est lui-même venu demander à l’électorat urbain avant les municipales de ne pas faire la même erreur que les villageoises. Je condamne le langage contradictoire de Navin Ramgoolam. A Rivière du Rempart par exemple, on a pu faire élire six candidats MMM-MSM  sur neuf alors que la machinerie PTR était en marche. Le leader des Rouges ne s’attendait pas a ce résultat. Il a eu une correction pour les villageoises qui s’est ensuite enchainée pour les municipales et qui va continuer de plus belle pour les élections générales.

Quelle différence voyez vous entre Navin Ramgoolam et Pravind Jugnauth ou encore Sir Anerood Jugnauth ?

 Sir Aneerood Jugnauth est un exemple à suivre. Il ne parle pas seulement mais il agit dans l’intérêt du pays. Le travail qu’il a abattu en 2000 porte ses fruits aujourd’hui. Il est la pour redonner confiance à la population et améliorer la vie des citoyens. La vision et l’enthousiaste de SAJ aidera à surmonter les problèmes que le pays fait face. Sa haine pour ceux qui dirigent le pays mal montre sa détermination pour sauver le pays. Je dois dire c’est une vraie honte qu’une personne de 82 ans doit venir en aide pour sauver un pays à la dérive. Pourquoi les  jeunes, moins jeunes et chômeurs ne viennent pas de l’avant pour sauver le pays ensemble avec le père de l’économie? Il est clair que SAJ peut gouverner ce pays car il n’est pas beau parleur. Mais il croit en ses actions. La vibration qui est émise quand il parle en dit beaucoup. SAJ est un vrai intellectuel et il ne représente pas seulement le symbole du soleil mais il est le soleil qui brille pour venir en aide au peuple, ensemble avec Paul Bérenger et Pravind Jugnauth. Ils seront les dirigeants qui vont redresser le pays pour un meilleur lendemain pour nos jeunes.

Que va-t-il se passer aux prochaines élections générales ?

 Il n’y a ni secret ni formule magique pour les prochaines élections générales. La population a déjà décidé de ce que va devenir l’alliance gouvernementale actuelle. C’est un verdict qui sera sans appel. Le peuple a connu beaucoup d’injustice et de misère noire durant ces dernières années.  Mais je crois fermement que nos citoyens ne sont pas dupes mais intelligents. La masse qui semble être si tranquille s’explosera dans un avenir proche comme un volcan. Je suis confiante d’une victoire écrasante pour l’équipe du Remake. Le PTR-PMSD aura une bonne correction. Bye Bye Navin Ramgoolam. Pack Your Bag and Back to London. 

 

 

Posted by on Feb 25 2013. Filed under Actualités, En Direct, Faits Divers, Featured. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.