Arsenal bloque sur Sunderland



Dans ce match en retard de la 33e journée, Arsenal et Sunderland ne sont pas parvenus à se départager, 0-0. Un résultat qui satisfait finalement tout le monde.Les matchs de football ne sont pas toujours des parties de plaisir. Face à Arsenal, ce mercredi soir, les joueurs de Sunderland n’ont sûrement pas passé la meilleure soirée de leur vie. Dominés, privés de ballon, les Black Cats se sont contentés de subir, de se tordre, de résister, de chanceler même, quand Pantilimon voit une tête de son propre défenseur toucher le montant juste avant le dernier quart d’heure. Faut croire que le chat n’est pas si noir.
Domination stérile

Car si Sunderland n’a pas encore acquis son maintien de façon officielle au coup d’envoi, les Gunners ont un seul objectif, ce mercredi soir : gagner, pour enfin assurer cette troisième place directement qualificative pour la Ligue des champions. Beaucoup plus entreprenants que les Black Cats, les hommes d’Arsène Wenger privent littéralement leurs adversaires de ballon, sans pour autant se créer une multitude d’occasions. Il faut d’ailleurs attendre la demi-heure de jeu pour voir enfin un frisson parcourir les travées de l’Emirates lorsque Mesut Özil, parfaitement servi par Wilshere, envoie une superbe reprise de volée du droit qui ne trouve toutefois pas le cadre. Dans la minute qui suit, Olivier Giroud tente lui aussi de se mettre en évidence, mais sa frappe du gauche file devant les cages de Pantilimon, pas réellement inquiété. Larsson tente bien de sonner la révolte des siens, mais la frappe du Suédois file au-dessus des bois gardés par Ospina (42e). À l’issue d’un premier acte maîtrisé dans l’ensemble, les Canonniers rentrent pourtant tête basse aux vestiaires, conscients d’avoir manqué la cible.

Domination toujours stérile

Très solides en défense lors des 45 premières minutes, les joueurs de Sunderland tentent de jouer leur carte offensive dès le début de cette seconde période : Fletcher, puis Van Aanholt obligent tous les deux Ospina à dégainer, coup sur coup, deux parades de grande classe (50e), empêchant ainsi les Chats noirs de se diriger vers un beau braquo. Derrière, la riposte londonienne est immédiate, et Giroud n’est pas loin de tromper la vigilance de Pantilimon d’une bonne vieille déviation de renard, mais le portier de Sunderland parvient à repousser le danger (56e).

Et l’homme est visiblement en forme, puisqu’il s’envole encore, deux minutes plus tard, pour claquer un beau coup de casque de Kieran Gibbs. La domination des Gunners se fait de plus en plus intense, et Billy Jones n’est pas loin de la concrétiser de manière très maladroite en envoyant une tête sur son propre montant (74e). Cette fin de match est fidèle à la rencontre avec une équipe d’Arsenal qui pousse, toujours, sans parvenir à trouver la faille. Pantilimon et sa défense tiennent le coup, au courage, à la hargne, à la détermination.

À l’image de leur maintien qu’ils ont validé ce soir, en fait. Arsenal s’assure également sa troisième place. Enfin presque. À trois points devant Manchester United et 7 buts d’avance au goal average, à une journée de la fin…

Posted by on May 21 2015. Filed under Sports. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.