Vice-présidente: Vidya Narayen dit non merci



La polémique enfle autour de l’attribution de cette fonction honorifique mais combien symbolique. Dans la circonscription nº 13, à Rivière-des-Anguilles-Souillac, des sympathisants du MSM avaient crié leur colère. Ils sont d’avis que c’est Menon Murday, candidat battu aux dernières élections générales, qui aurait dû occuper le siège de vice-président.

De plus, certains observateurs sont d’avis que les propos de Sir Anerood Jugnauth à l’égard de l’ancien président de la Fédération des Temples Tamoules n’ont pas particulièrement pas aidé à désamorcer la situation.

«J’ai été surpris d’apprendre qu’il était un attendant, qu’il était le président de la Fédération tamoule et qu’il faisait face à une motion de blâme. Est-ce que je peux faire de cette personne un vice-président ?» a-t-il déclaré dans son discours. La phrase de trop du Premier ministre : «La communauté internationale ti pou kritik mwa. Monn nomm enn attendant kom vice-président.» C’était lors de la célébration des 25 ans de la Murugan Foundation au Mahatma Gandhi Institute (MGI), le dimanche 6 décembre.

Mme Vidya Narayen est avocate de profession et qui a gravit les échelons du judiciaire pour devenir la première femme juge de notre pays. Elle a également occupé avec succès le poste de Ombdusperson for Children et la vice-présidence du Sex discrimination tribunal. Pour beaucoup à la Cour suprême, elle est « brillante, intelligente et aime rester dans l’ombre ». Vidya Narayen est très modeste.

Dans une déclaration samedi, Vidya Narayen se décrivait comme « une social worker dans l’âme ». D’ailleurs, elle se disait émue de cette décision du chef du gouvernement. « C’est un poste que j’accepte avec beaucoup d’humilité. Je suis très émue. C’est sans doute la consécration de ma carrière », avait-elle déclaré.

En refusant le poste constitutionnel, elle donne avant tout une leçon d’humilité et de dignité à l’ensemble de la classe politique. On reconnaît en elle, une femme digne d’occuper la vice-Présidence. «Dans la conjoncture actuelle, je ne suis pas intéressée à être considérée pour le poste de Vice-président de la République de Maurice. Je veux rester au-dessus de toute controverse», dit Vidya Narayen dans un communiqué émis par le bureau du Premier ministre mardi.

Habitant Quatre-Bornes, l’ancienne juge est mère de quatre enfants. D’ailleurs, selon son entourage, elle est une femme qui accorde beaucoup d’importance à la famille et aime passer du temps avec ses proches.

Le poste de vice-président de la République continuera à être assumé par Monique Agnès Ohsan Bellepeau jusqu’à la nomination de son successeur l’année prochaine.

PMO NEWS
Le Bureau du Premier ministre a émis un communiqué mardi après-midi 8 décembre pour expliquer la décision de Vidya Narayen.

Ci-dessous le communiqué :
Le Bureau du Premier ministre a reçu une communication de Mme Rookmeenee Narainamah (Vidya) Narayen faisant état de ce qui suit :
« Dans la conjoncture actuelle, je ne suis pas intéressée à être considérée pour le poste de Vice-Président de la République de Maurice. Je veux rester au-dessus de toute controverse ».
En conséquence, le poste de Vice-Président de la République continuera d’être assumé par Mme Monique Agnes Ohsan Bellepeau jusqu’au moment de la nomination de son successeur l’année prochaine.
Bureau du Premier ministre
Ce 8 décembre 2015

Posted by on Dec 9 2015. Filed under Actualités, Politique. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.