L’Express et ses approximations et manipulations…



Une fois n’est pas coutume, le journal L’Express poursuit sa campagne de manipulation à travers des approximations et des insinuations malicieuses à l’encontre des dirigeants du pays. Cette semaine il n’y a pas un jour ou ce journal n’a pas versé dans des accusations tendancieuses à l’encontre des ministres et des responsables du gouvernement. C’est dans l’habitude de ce journal et nous savons que ce n’est pas demain la veille que les éditorialistes et journalistes du groupe La Sentinelle agiront d’une manière plus responsable.

Pour notre part nous avons archi dit que nous ne sommes pas contre une presse vraiment libre et indépendante qui fait son travail correctement sans arrière-pensée politique. Nous sommes également partisans d’une Opposition digne de ce nom qui agit en tant que chien de garde de l’action gouvernementale et qui vient de l’avant avec des propositions sérieuses et concrètes pour le bien de la population et l’avancement du pays.

Cependant il est clair qu’en ce qu’il s’agit de certains acteurs de notre démocratie, nous sommes vraiment mal tombés et la situation ne va pas s’améliorer car ceux concernés ont un agenda caché. A plusieurs reprises nous sommes montés au créneau pour dénoncer les agissements d’une section de la presse qui après chaque élection veut faire tomber le gouvernement en inventant des histoires à dormir debout juste pour faire les gros titres et du sensationnalisme.

Jeudi dernier L’Express a pondu un article sur la démarche de l’Union Européenne de placer notre pays sur la liste noire des centres financiers. Pour ne pas changer dans leurs mauvaises habitudes, les grands cerveaux de La Sentinelle sont venus de l’avant avec un titre qui se termine avec un point d’interrogation qui consiste à avouer qu’eux-mêmes n’ont pu avoir confirmation sur l’inclusion de Maurice sur cette liste ou non.

Cette question de liste noire des centres financiers de l’Union Européenne est vital pour l’économie du pays et venir de l’avant avec des approximations uniquement dans le but de nuire au Premier ministre ou au ministre responsable du dossier sans se soucier des intérêts de la nation est vraiment condamnable dans la conjoncture actuelle.

Toujours dans l’article en question L’Express accorde la parole aux anciens ministres des Finances Xavier-Luc Duval et Rama Sithanen et le journal fait état d’une conversation téléphonique entre le président du Conseil européen Claude Michel et le Premier ministre, Pravind Jugnauth. Le journal avoue n’être pas au courant de la teneur ni de l’issue de cette conversation mais à aucun moment il ne révèle si un contact a été établi avec le Premier ministre ou son service de presse pour essayer d’avoir une réponse à ces interrogations.

Poursuivant son analyse le journaliste donne l’avis d’un autre spécialiste de l’affaire mais une fois de plus nous constatons qu’à aucun moment mention n’est faite d’une sollicitation qui aurait été envoyée au ministre des Services Financiers ou autres autorités compétentes pour obtenir leurs points de vues sur toute la question.

Donc tout porte à croire que l’objectif ultime de l’article en question n’était nullement d’informer les lecteurs de l’Express ou le public en général sur toute la question. Le but de L’Express c’était de créer encore plus de confusion et de faire croire que le gouvernement est complètement dépassé et n’a rien fait jusqu’à présent pour régler cette affaire.

Voilà où nous en sommes avec les publications du groupe La Sentinelle et L’Express en particulier. A chaque fois c’est la même rengaine et quand on n’a pas les réponses à ses questions et qu’ils n’arrivent pas à obtenir une version officielle, ils préfèrent se laisser aller à des supputations approximatives avec intention de nuire aux responsables politiques.

L’Express et d’autres médias qui se prétendent indépendant mais qui en fait sont les esclaves de leurs du gros capital croient détenir le monopole de l’information et du droit d’informer le public. Si jamais un ministre, un conseiller ou un directeur d’un organisme public refuse de répondre aux interrogations de ce journal il est vite descendu en flammes et on tente de le faire passer pour un incompétent.

C’est ce qui se passe actuellement avec le dossier des services financiers ou plusieurs initiatives sont prises par L’Express pour dépeindre le ministre Mahen Seeruttun comme un parfait incompétent qui ne connait rien en la matière. Cette stratégie a toujours été privilégiée par les le groupe La Sentinelle et depuis les dernières élections générales ou ceux sur qui ils ont misé ont mordu la poussière la campagne de dénigrement à l’encontre des membres du gouvernement et du Premier ministre est monté crescendo.

On se rappellera qu’en mars dernier quand la pandémie du coronavirus à commencer à pointer son nez chez nous le même journal n’a raté aucune occasion pour dénoncer les décisions du gouvernement pour justement essayer de faire croire que le Premier ministre et ses collègues n’arrivaient pas à faire face à la situation.

Malheureusement pour ses oiseaux de malheur et heureusement pour le pays, les initiatives prises par le gouvernement ont porté leurs fruits et aujourd’hui le pays ne compte aucun cas local de Covid-19.

Toutefois les énergumènes de L’Express ne veulent pas lâcher prise et c’est sur le terrain économique qu’ils tentent de miner l’action gouvernementale. Chaque jour qui passe des articles, des reportages et des interviews sont mis en avant pour tenter de démontrer que telle ou telle mesure budgétaire ne tient pas la route et n’est pas appropriée pour notre pays ou notre économie.

Il faut également souligner que quand tout va bien malgré leurs campagnes malsaines, L’Express ne dira jamais qu’elle s’est trompé pour féliciter le gouvernement. Non cela jamais. Ils préfèrent poursuivre leurs démarches démagogiques et malsaines pour trouver un autre sujet qui fâche pour tenter d’entrainer le gouvernement vers la débâcle.

Heureusement que nous avons à la tête du pays un Premier ministre digne de ce nom qui prend des décisions audacieuses et courageuses dans l’intérêt du pays. Pravind Jugnauth sait où il va et nous savons tous qu’il n’a pas besoin de L’Express pour lui dicter sa conduite ou lui montrer le chemin.

Posted by on Jun 12 2020. Filed under Opinion. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.