Le Ebène Recreational Park une réalité au mois d’août…



Le projet d’Ébène Recreational Park nécessite des investissements de 100 millions de roupies.Il sera prêt en août prochain. Ce parc vient remplacer la promenade Roland Armand a Rose-Hill, qui a cédé la place au tracé du Métro Express.

Pour le Premier ministre qui a effectué une visite des lieux cet après-midi, ce projet allie développement et environnement.  D’autres projets similaires sont prévus sur le tracé du Métro Express, soutient Pravind Jugnauth. 

Présent à cet évènement, le nouveau Deputy-Prime Minister, Steven Obeegadoo, son prédécesseur et député de la circonscription no 19, Ivan Collendavelloo, le maire de Beau Bassin/Rose-Hill et le ministre Alan Ganoo entre autres.

Affaire BWSC : Pravind Jugnauth déplore un cinéma deux poids deux mesures de l’Opposition 

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth a réagi face aux propos de Shakeel Mohamed à l’effet que le document de l’office of Integrity and Anti-corruption de la Banque Africaine de Développement n’était pas authentique. 

A une question de la presse ce mercredi 1er juillet à Ébène, le chef du gouvernement, se dit très remonté, a déclaré qu’il n’aurait jamais produit un faux document à l’Assemblée nationale. Le Whip de l’opposition a, selon lui, agi dans un esprit machiavélique, en essayant de faire croire que le PM n’a pas reçu le document de la BAD. 

«Mo pas pé deman narien par rapport à Paul Bérenger… Paul Bérenger habitie dir mo lame prop mo latet haute, li bizin kone ki li ena pou fer. Bizin deman li ki li pe pans pou fer dan enn sitiasion parey. Lezot dimoune li met pankart demission. Mais enfin !», a-t-il déclaré. 

Par ailleurs, Pravind Jugnauth est revenu sur le ‘walk-out’ de l’opposition à l’Assemblée nationale mardi.  Le Premier ministre déplore le fait que l’opposition n’a pas réagi, et ce en dépit du fait que le nom de Paul Bérenger est cité dans l’affaire BWSC. 

«Enn dimoune kouma Paul Bérenger si mo pas ti mentionne so nom, eski se sa ki mo ti bizin fer ? Garde li secret. (…) Fodre pa rod noye bann zafer ki differan. Nou ena politiciens, se enn zafer. Me a ban lezot se a l’Icac de fer lanket», a affirmé le chef du gouvernement.

Selon le Premier ministre, «c’est l’Opposition qui essaie de faire un cover-up sur Paul Bérenger».

De quoi reproche-t-on au leader du MMM dans ce rapport ? «Vous posez une belle question ! Vous devez l’adresser à Paul Bérenger. Car j’ai entendu Arvin Boolell dire à l’Assemblée ‘ena tan million tan million sipoze inn gagne. Personne pann koz tan million. Ni Ivan Collendavelloo, ni mwa. Mo kapave doute petet kot linn appran inn gagne tan million», a répond Pravind Jugnauth.

Le chef du gouvernement se défend de n’avoir pas divulgué les détails du document de la BAD. Il souligne qu’il n’avait pas le droit de garder le silence sur Paul Bérenger, qui est a-t-il rappelé, un politicien et de surcroît, un ancien PM.

Abus sexuels sur mineurs : « Choquant et terrible », martèle Pravind Jugnauth

« Choquant et terrible. » Ce sont les mots employés par le Premier ministre, Pravind Jugnauth concernant les récents cas d’attouchements sexuelles sur des mineurs, à Cité Anouska. 

Le chef du gouvernement se dit révolté contre les auteurs de ces crimes, qu’il qualifie d’« animaux ». Il dit laisser l’enquête policière suivre son cours, pour déterminer les vrais coupables. 

Au sujet de la réintroduction de la peine capitale, Pravind Jugnauth affirme que le débat n’est pas d’actualité.

Posted by on Jul 2 2020. Filed under Actualités, Société. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.