Achats de médicaments Les folles élucubrations de l’Opposition…



Les prix de Hyperpharm sont moins chers entre 14% et 94% que les autres fournisseurs

Si le HALOPERIDOL TABLETS 5Mg est vendu 2200% plus cher par cette compagnie, il devrait alors coûter que 0.003 sous… ce qui est irréaliste…

PPE à Rs 140 pas aux normes médicales mais pour les boucheries et les supermarchés etc 

Il ne se passe pas un jour sans que l’Opposition parlementaire et extraparlementaire ne tentent des parades sur le dossier d’achat de médicaments pour justifier leurs existences. Bien souvent, ils le font aussi pour défendre leurs paroisses et leurs acolytes. On y trouve de tout et de n’importe quoi.

Bien souvent c’est juste l’occasion d’en rire un bon coup pour ne pas pleurer devant les bêtises qui sont débitées dans l’espace publique. Cette semaine on a appris la polémique autour de l’importation du Personal Protective Equipement (PPE) à Rs 1650 au lieu de Rs 140 que proposait une autre firme. La presse anti-gouvernementale a saisi la balle au bond pour poursuivre leurs démagogies.

Mais voici la vérité. Les combinaisons à Rs 140 sont ceux qu’on utilise dans les boucheries, les supermarchés et les commerces pour empêcher que l’uniforme ne se salisse pas. Ces PPE pèsent chacun entre 10 et 15 grammes et sont jetables. En revanche, les combinaisons que la firme Hyperpharm a fournies aux hôpitaux publics sont un dispositif médical pharmaceutiques connues comme GAMMA STERILISED PRODUCTS.  Ils pèsent entre 700 et 800 grammes ce qui expliquent leurs différences de prix surtout en tenant compte du coût élevés de prix surtout en tenant compte du coût élevé du fret. Ces équipements sont conçus spécialement pour le Covid et les pandémies. C’est l’Organisation Mondiale de la Santé qui recommande leurs utilisations.

Autre bêtise que l’opposition travailliste a débitée cette semaine : c’est que des médicaments de Hyperpharm coûteraient 2200% plus cher que les autres fournisseurs. En fait, il s’agit de HALOPERIDOL TABLETS 5Mg que Hyperpharm a fourni à Rs 6.93 l’unité au ministère de la santé. Ce qui est déjà à 14% moins cher que les autres fournisseurs qui le livrent à au moins Rs 8.10. Or si on suit le raisonnement des travaillistes, si le produit se vend à 2200 % plus cher, le HALOPERIDOL TABLETS 5Mg devrait coûter alors 0.003 sous.  Que peut-on acheter avec une telle somme. Si ce n’est que la mauvaise foi de l’Opposition. Pour l’édification de nos lecteurs voici un document de comparaison sur les prix de Hyperpharm Ltd et des autres fournisseurs.

Heureusement Hyperpharm Ltd a décidé d’entamer des actions contre ceux qui « portent préjudice à sa réputation. » La direction de Hyperpharm Ltd, dément fermement les allégations de favoritisme dans l’achat des médicaments, qui sont portées contre la firme pharmaceutique. L’administration de la compagnie, à travers un communiqué émis la semaine dernière, fait ressortir qu’elle « a fourni des médicaments de bonne qualité dans un court laps de temps pour le bien-être de la population. »

De plus, Hyperpharm se défend d’être la seule à avoir répondu positivement, pendant le confinement national, à l’approvisionnement des produits pharmaceutiques au service de santé publique à Maurice. La direction de Hyperpharm ajoute qu’elle est une compagnie enregistrée pour l’importation des médicaments et autres équipements médicaux.

Elle se dit sereine par rapport a l’enquête de la commission anticorruption car elle n’a rien à se reprocher.

***********************************************

Yogida Sawmynaden : « Aucun contrat n’a été alloué au beau-frère du directeur de la STC »

Le ministre du commerce, Yogida Sawmynaden a apporté des précisions au sujet des critiques de l’opposition autour de l’acquisition des équipements médicaux par la State Trading Corporation.  Intervenant lors d’un point presse ce lundi 13 juillet, le ministre Yogida Sawmynaden affirme que « la STC n’a pas offert de contrat au beau-frère de Jonathan Ramsamy pour l’achat des médicaments pendant le confinement ».

Le ministre du Commerce souligne qu’aucune négociation n’a été entamée en ce sens, « alors que cela aurait pu se faire facilement ». Il ajoute d’ailleurs, que la compagnie du beau-frère n’a agi que comme fournisseur de la STC dans cette histoire.

Yogida Sawmynaden ajoute que les produits importés sont aux normes. Face aux détracteurs, il précise que le gouvernement a procédé à l’Emergency Procurement dans l’intérêt de la population, car il fallait surtout la protéger face aux risques de contamination au Covid-19

Pour appuyer ses dires, le ministre affirme que l’une des compagnies qui a fourni les médicaments est proche de l’opposition. Mais, cela n’a pas empêché le gouvernement d’avoir recours à ses services. D’ailleurs, contacté par Wazaa FM, un préposé au ministère de la Santé confie qu’effectivement, il existe bien une firme proche de l’opposition.

Pour sa part, le ministre Kailesh Jagutpal invite Shakeel Mohamed d’aller se plaindre au CCID au lieu de parler à la radio ” si ses révélations sont fondées “. Le ministre Kailesh Jagutpal déplore le goût pour le sensationnel du Whip de l’opposition, ” alors que le pays traversait par une situation difficile”.

**************************************************

Confidentiel : la connexion d’un député de l’opposition avec la compagnie S.S. suscite des interrogations

Dans la conjoncture actuelle des questions se posent sur la connexion d’un député de l’opposition d’une circonscription de Port-Louis avec la compagnie S.S. et la famille B. par rapport au Procurement au ministère de la Santé. 

“Quel est l’intérêt de ce député dans le Procurement au ministère de la Santé et avec un proche de la famille B…, propriétaire de la compagnie S.S.?”, s’interroge-t-on dans les milieux gouvernementaux. Il n’est un secret pour personne que la compagnie S.S. est un fournisseur du ministère de la santé en termes d’équipements médicaux et des réactifs, destinés aux laboratoires.

A la santé, on tente de voir plus clair dans ce dossier. “N’est-il pas à cause que la compagnie S.S. soit dépourvue de contrat qui explique l’acharnement de ce parlementaire sur Hyperpharm?”, se demande-t-on à la Santé. Cela tout en sachant très bien qu’Hyperpharm est un fournisseur, opérant depuis 2006 et que c’est le gouvernement d’alors qui lui a donné un permis pour opérer plusieurs pharmacies à Maurice, ainsi qu’une licence de “wholesale” pour des produits pharmaceutiques, affirme-t-on.

“Au ministère de la Santé on peine à comprendre les raisons pour lesquelles ce député s’intéresse-t-il à l’octroi de ce contrat, cela d’autant plus que l’Emergency Procurement est un procédé bien établi lorsqu’il y a nécessité d’acheter des équipements en urgence. De ce fait, la connexion de ce député de l’opposition avec la compagnie S.S. est à suivre de près”, maintient-on dans les milieux gouvernementaux.

Posted by on Jul 21 2020. Filed under Featured, Santé. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.