Cannabis médical… Le comité technique, nouvellement institué, a commencé à éplucher le dossier de la CND



La deuxième réunion prévue en janvier de l’année prochaine

Ce mardi 15 décembre, le comité technique mandaté pour voir l’aspect médical du cannabis, a eu sa première réunion. Lors de cette rencontre, présidé par le Professeur Theeshan Bahorun, directeur exécutif du Mauritius Research and Innovation Council (MRIC), elle s’est appesantie sur le vote de la Commission des stupéfiants des Nations Unies (CND) et va approfondir ses travaux dans l’avenir. L’objectif est d’analyser toutes les phases à savoir la loi et les pharmacies entre autres dans le cas d’une éventuelle introduction du cannabis thérapeutique. À la fin des travaux, un rapport sera présenté au ministère de tutelle, qui prendra la décision de l’apporter au conseil des ministre pour une validation.

C’est à l’issue de la recommandation de l’Organisation mondiale de la Santé sur l’usage du cannabis médical que ce comité technique a été institué.  L’OMS a voté en faveur du changement de statut du cannabis, en classifiant la plante de dérivé dans la fabrication de médicaments. Ainsi, la Commission on Narcotic Drugs (CND) a décidé d’enlever le cannabis du tableau IV de la Convention unique sur les stupéfiants de 1961 (qui regroupe les produits qui n’ont pas de vertus thérapeutiques, comme l’héroïne). Il a été reclassé au tableau I qui signifie que davantage de recherches peuvent être effectuées pour trouver les propriétés médicinales du cannabis. Le cannabis demeure, sous le tableau I, un produit contrôlé.

Le ministre de la santé, Kailash Jugatpal avait affirmer qu’il a pris note de ces résolutions. Ainsi son ministère a immédiatement mis en place, ce board composé d’une quinzaine de membres : pharmaciens, psychiatre et représentant du Forensic Science Laboratory, de la Mauritius Revenue Authority et du ministère de l’Éducation, entre autres. Ils devront étudier tous les tenants et aboutissants sur une possible introduction du cannabis médical à Maurice. « Nous verrons dans quelle direction nous devons aller. Nous avons déjà commencé le travail. Nous ne pouvons prendre de décision du jour au lendemain, il faut d’abord écouter les experts » a avancé Kailesh Jagutpal.

Posted by on Dec 21 2020. Filed under Actualités, Edito, En Direct, Santé. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.