VRS 2: Le Premier ministre remet des titres de propriété aux bénéficiaires…



Le Premier ministre, M. Pravind Kumar Jugnauth, a symboliquement remis des titres de propriété à cinq ex-employés de l’ancienne compagnie sucrière de Mon Loisir, sous le Voluntary Retirement Scheme (VRS).  La cérémonie a eu lieu le 06 février 2021 au Farmers Service Centre de Rivière du Rempart.  Au total, 60 ex-employés de cette ancienne compagnie sucrière ont reçu ces titres de propriété dont des terrains qui leurs ont été attribués selon le VRS.

L’Attorney général, ministre de l’Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire, M. Maneesh Gobin, la ministre de l’Egalité des Genres et du Bien-être de la Famille, Mme Kalpana Devi Koonjoo-Shah, le ministre des Arts et du Patrimoine culturel, M. Avinash Teeluck, le Chief Executive Officer d’Alteo Agri Ltd, M. André Bonieux, et d’autres personnalités étaient présents.

L’événement était organisé par Alteo Agri Ltd, en collaboration avec la Mauritius Cane Industry Authority.  Le VRS est mis en œuvre par Alteo Agri Ltd depuis 2007 dans le cadre de la réforme de l’industrie sucrière.  Deux éléments clés sous le VRS comprennent: le paiement d’une compensation à tous les bénéficiaires et l’octroi d’un terrain résidentiel avec accès à l’eau, à l’électricité, à la route et aux égouts.

Lors de son discours, le Premier ministre a souligné que la philosophie du gouvernement est de s’assurer que tous les partenaires de l’industrie sucrière évoluent dans un environnement rentable.  Selon lui, les autorités travaillent avec tous les acteurs pour rendre le secteur viable et de ce fait des mesures à long terme seront introduites.  Il a rappelé que le VRS a permis à de nombreux employés de bénéficier d’une indemnisation et de devenir propriétaires d’un terrain avec les aménagements appropriés.  Il a par ailleurs salué les bénéficiaires pour leur travail et leurs sacrifices durant toutes ces années.

M. Jugnauth a également parlé de l’impact négatif de la Covid-19 sur divers secteurs de l’économie.  Il aussi rappelé que la concurrence dans l’industrie sucrière est féroce, avec le Brésil et la Thaïlande ainsi que les pays africains produisant plus à moindre coûts.  Il est donc important d’examiner le rôle de l’industrie non seulement pour l’économie mais aussi pour l’environnement, a-t-il dit.  Les recommandations d’un rapport de la Banque mondiale sont actuellement examinées par le gouvernement pour favoriser davantage le développement de l’industrie sucrière, a-t-il ajouté.

Le ministre Gobin a tenu à rassurer tous les acteurs de l’industrie que la réforme du secteur sucrier est pour bientôt et elle aura lieu dans le dialogue avec tous les partenaires.  Il a également déclaré que l’agriculture prend de l’ampleur et contribuera à renforcer l’économie mauricienne grâce à une production locale accrue.

Posted by on Feb 10 2021. Filed under Actualités, Featured. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.