Lauréat de la cuvée 2020-2021…Jean Fabrice Elliotroppe fait la fierté de la Cité EDC de Plaine-Magnien



Sa vie n’a pas été de tout repos, et pourtant, aujourd’hui, tout lui sourit. Après avoir passé des nuits blanches à réviser dans sa petite maison à la Cité EDC à Plaine-Magnien, Fabrice Elliotroppe a fini par réaliser son rêve : devenir lauréat du collège Royal de Curepipe. Aujourd’hui, ce jeune homme fait la fierté de sa famille et de sa localité, soit la Cité EDC de Plaine-Magnien.

S.J

Encore un jeune lauréat qui vient briser les préjugés associés à des « cités ». Après Damone Duchène, Rony Busviah, Leckraj Hurbookun et Maryvonne IP, tous habitants de Roche-Bois ainsi que Luciano Azor de Cité Mère Theresa à Triolet, maintenant c’est au tour de Fabrice Elliotroppe, lauréat de la Cuvée 2020-2021 qui est venu faire taire ceux qui passent leur temps à critiquer les habitants des cités. Rencontre avec ce jeune homme brillant !

Un sourire sage éclaire son visage. Il affiche une maturité qui frappe  pour un jeune de son âge, lui qui respire surtout  la confiance et l’humilité. C’est ainsi qu’on pourrait décrire Fabrice Elliotroppe, ce jeune habitant de la Cité EDC de Plaine-Magnien qui a été proclamé lauréat de la cuvée 2020-2021, le vendredi 18 septembre dernier. Le jeune homme nous conte son parcours qui est plus ou moins surprenant.

La vie n’a pas toujours été facile pour notre lauréat. Issu d’un milieu modeste, Fabrice a dû travailler très dur pour réussir ses examens du Higher School Certificate (HSC) auxquels il a pris part cette année. En effet, contrairement à la plupart de ses camarades, Fabrice n’a pas pris de leçon particulière. L’importance était de se donner à fonds pour atteindre son objectif. « Je n’ai pas pris de leçon, car j’ai toujours pu me débrouiller seul. J’ai eu la chance d’avoir des professeurs qui étaient toujours là pour m’aider », affirme Fabrice Elliotroppe.

Il a subi une opération l’année dernière

Réaliser ce rêve de devenir lauréat, n’a pas été de tout repos pour Fabrice Elliotroppe. L’habitant de la Cité EDC de Plaine Magnien a dû faire face à divers obstacles. En effet, au cours de cette année chamboulée par la crise sanitaire, Fabrice a aussi connu des complications de santé. « J’ai subi une opération l’année dernière. J’ai été opéré d’un appendice. A mon retour au collège, j’ai du tout reprendre à zéro. C’était vraiment dur », affirme notre interlocuteur. Ce dernier affirme également que l’une de ses plus grandes craintes durant la pandémie, était un nouveau report des examens. Heureusement que ce cauchemar ne s’est pas réalisé.

Fabrice nous confie que lors de la proclamation des lauréats, il a entendu son nom à la radio. Et là, c’était un moment d’allégresse. Il confie que ses parents, Bruno et Sophie Eliottroppe, l’ont toujours encouragé dans ses études. « Je suis issu d’une famille modeste, mais je tiens à dire que mes parents m’ont toujours soutenu dans mes études et je les remercie pour cela », poursuit-il.

D’ailleurs, c’est en compagnie de ses parents et de sa sœur qu’il s’est rendu au collège, vendredi dernier. Vêtu d’un T-shirt bleu, les cheveux nattés et un chapelet au cou, Fabrice a été accueilli comme un héros au collège.

Il souhaite devenir avocat

Lauréat sous la filière « State of Mauritius Scholarship, Art Side », du Collège Royal de Curepipe, Fabrice envisage de faire des études de droit en Angleterre.

Quand on veut, on peut. C’est un peu l’adage qui guide Fabrice Elliotroppe. Le Xournal ne peut que souhaiter à ce jeune lauréat encore beaucoup de succès et de réussites. Et, qu’il retourne ensuite servir le pays après ses études car on aura besoin de ses compétences !

Posted by on Sep 19 2021. Filed under Economie, En Direct, Featured, Politique, Sci-Tech. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.