Coût de la vie et soutien à la population…révision à la hausse de la subvention sur sept produits essentiels



  • Les prix de 300 marques de produits alimentaires vont chuter

 

  • Le GM débourse Rs 150 millions additionnelles pour ces subventions en sus des Rs 1, 2 milliards déjà alloués…

 

  • Prix des pains réglementés : pas d’augmentation prévu selon le ministre du Commerce

Comme promis par le Premier ministre au parlement mardi dernier, le gouvernement n’est pas resté insensible à la cherté de la vie qui affecte la population. Les subsides sur sept produits de base seront révisés à compter du 30 avril 2022.  Décision prise par le gouvernement ce vendredi. Ces sept produits sont les boîtes de conserve (pilchard et sardines), les tomates en conserve, le fromage, l’huile comestible, la margarine, le lait en poudre et les grains sec. Le gouvernement déboursera Rs 150 millions additionnelles pour ces subventions. Cette mesure sera valable jusqu’au 30 juin 2022.

L’objectif est de soulager les consommateurs face à la hausse de prix de certains produits dans le pays. C’est ce qu’a affirmé le ministre Soodesh Callichurn qui intervenait sur la chaine de la MBC, le vendredi 29 avril. En sus d’une somme de Rs 1.2 milliard en termes de subventions l’an dernier, le gouvernement déboursera Rs 150 millions additionnelles pour les nouvelles subventions. Cette mesure sera valable jusqu’au 30 juin 2022. Ces sept produits devront être vendus au même prix comme stipulés dans le Consumer protection (Maximum Price of essential Goods) Regulations 2021 (GN 162 of 2021) and the Rodrigues Consumer Protection (Maximum Price of Essential Goods) Regulations 2021. Des actions seront prises contre les importateurs et revendeurs non conformes.

Le ministre a expliqué que depuis l’année dernière les coûts d’importations ont augmenté et que cela va perdurer dans le futur. L’État a décidé de bloquer les prix à travers des subventions pour 18 mois. Quelque 300 marques de produits sont concernées, notamment les tomates et poissons en conserve, l’huile comestible, le fromage, le lait et les grains secs entre autres.

Ainsi une marque de lait qui coûte Rs 249.50 sans subvention alors que le prix subventionné est à Rs 208.50. Idem une marque d’huile de tournesol coûte Rs 100.22 sans subvention, alors qu’avec subvention, elle est actuellement à Rs 56.19. « Ces prix seront maintenus jusqu’au mois de juin », conclut le ministre.

Les subsides sur les poissons en boites passent de Rs 2 à Rs 3 sur l’unité, les pommes d’amour en boites de Rs 6 à Rs 10 sur l’unité, les fromages de Rs 5 à Rs 8 sur les 250 grammes, sur les huiles comestibles, Rs 10 de plus, soit de Rs 28 à Rs 38 sur le litre, idem sur la margarine, les subsides passent de Rs 10 à Rs 20 sur les 500 grammes. Les subsides sur le lait en poudre augmentent de Rs 11 soit de Rs 30 à Rs 41 sur le kilo et sur es grains secs Rs 3 d’augmentations, soit de rs 5 à Rs 8 sur les 500 grammes. Cette partie concerne les lentilles noires, les lentilles rouges, les gros pois, le dholl gramme et le dholl petit pois.

Le cabinet a accepté d’accorder une subvention supplémentaire aux boulangeries qui achètent de la farine en sacs de 25 kg directement auprès de la State Trading Corporation, afin de répondre au double objectif de maintenir le prix du pain maison à 2,60 roupies et de ne pas pénaliser les boulangeries pour l’augmentation de leurs coûts de production. En conséquence, les boulangeries achèteraient un sac de farine de 25 kg à Rs108,85 au lieu de Rs155,50.

Posted by on May 1 2022. Filed under Actualités, Economie, En Direct, Featured, Politique, Santé. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.