Primaire républicaine aux Etats-Unis…Donald Trump remporte le New Hampshire mais Nikki Haley ne jette pas l’éponge…



Après l’abandon de Ron DeSantis, Nikki Haley a enfin le duel qu’elle réclamait dans le New Hampshire. Après son triomphe dans l’Iowa, une victoire de Trump par 15 points d’écart dans cet Etat modéré pourrait contraindre Haley à abandonner. Devant ses supporteurs, Donald Trump ironise sur Haley qui s’est «dépêchée de parler quand l’écart était de 7%, maintenant c’est 14» (en vrai, l’écart est à 10/11 points). Parlant « d’imposture », Trump continue: « Elle devait gagner mais elle s’est plantée », puis il laisse Vivek Ramaswamy attaquer Nikki Haley, symbole de « l’America last », alors que Trump est « America first »

«Une nomination de Donald Trump est une victoire de Joe Biden et une présidence de Kamala Harris», dit Nikki Haley. C’est son argument central: que Trump est celui qui a le moins de chance de battre Biden (surtout s’il est condamné au pénal et est lâché par les indépendants). Nikki Haley termine son discours: « Les électeurs ne veulent pas un couronnement mais une élection (…) Ce n’est que le début ». Elle a assez d’argent pour continuer jusqu’à la primaire en Caroline du Sud, chez elle, le 24 février. Mais à moins qu’elle ne remonte dans les sondages, elle pourrait faire comme DeSantis: continuer puis arrêter juste avant le vote pour éviter une humiliation.

Côté démocrate, le scrutin boycotté par Joe Biden et le parti démocrate compte pour du beurre mais il pourrait donner une indication de l’impopularité du président américain.

Posted by on Jan 24 2024. Filed under En Direct, Featured, Monde. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.