Affaire Betamax: l’ex-directeur de la STC arrêté et libéré sous caution



Après deux jours passés en détention policière, Ranjit Singh Soomarooah a recouvré la liberté, ce vendredi 10 avril. L’ancien directeur de la State Trading Corporation (STC) avait été arrêté mercredi dans le cadre de l’enquête sur l’octroi du contrat pour le transport de carburant à Betamax.

Ranjit Singh Soomarooah devra s’acquitter de deux cautions pour chacune des charges retenues contre lui. Pour la charge provisoire de complot, il devra payer Rs 30 000 et signer une reconnaissance de dette de Rs 300 000. Pour celle de «breach of procedure in procurement tender board», il devra fournir une caution de Rs 20 000 et signer une reconnaissance de dette de Rs 200 000.

Le magistrat Joypaul lui a aussi imposé plusieurs autres conditions. Il ne devra notamment pas interférer avec l’enquête policière et les témoins.

Pour rappel, Il a été interrogé dans le cadre de l’enquête sur l’octroi du contrat pour le transport de produits pétroliers à Betamax. Et Ranjit Soomaroah, qui était le directeur de la State Trading Corporation (STC) à l’époque, a été arrêté ce mercredi 8 avril. Il passera la nuit en cellule.

Selon son avocat Me Rama Valayden, une charge provisoire de complot pourrait être retenue contre lui lors de sa comparution en cour le jeudi 9 avril. Mais, dit-il, «que ce soit dans le fond ou dans la forme, il n’y a rien contre mon client».

Outre Ranjit Soomaroah, Soopramanien Kandasamy Pather,ancien Permanent Secretaryau ministère des Infrastructures publiques, a été interrogé dans le cadre de cette enquête. Les enquêteurs de laCyber Crime Unitdu Central Criminal Investigation Department veulent savoir qui est le responsable de l’allocation du contrat pour le financement et l’opération du pétrolierRed Eagle. Aucune charge n’a été retenue contre Soopramanien Kandasamy Pather. Nirmala Devi Nababsing, ancienne PS à ce ministère, a aussi été appelée, le 30 mars, à titre de témoin pour faire l’historique de ce contrat.

Et deux fonctionnaires du ministère des Infrastructures publiques devaient être convoqués. L’un d’eux se serait chargé personnellement de remettre en main propre à qui de droit la lettre d’agreement in principlesignée par Soopramanien Pather.

L’enquête confiée aux limiers de la Cyber Crime Unit du Central CID sur le contrat-jackpot de Rs 10 milliards de Betamax devra connaître un emballement au cours de cette semaine.

Ainsi, alors que la convocation de l’ancien vice-Premier ministre et ministre de l’Infrastructure publique, Anil Bachoo, pour interrogatoire Under Warning, est donnée comme une certitude, tout semble indiquer que le Central CID a pris la décision de faire durer le suspense.

Cet ancien ministre du gouvernement de Navin Ramgoolam devra attendre avant d’être confronté aux graves allégations portées contre lui dans le cadre de cette enquête sur un des nombreux scandales secouant le précédent gouvernement.

Posted by on Apr 8 2015. Filed under Actualités, Economie, En Direct, Featured. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.