Gooljaury se défend d’avoir bénéficié de faveurs de l’ex-CEO de la MPCB



«Fashion Style Ltd et Rakesh Gooljaury n’ont bénéficié d’aucune faveur de l’ancien CEO de la MPCB ni de l’ancien gouvernement.» C’est, en substance, l’essentiel d’un communiqué publié, le samedi 9 mai, par la direction de Fashion Style, la compagnie de l’homme d’affaires Rakesh Gooljaury. Dans lequel il menace toute personne qui répandrait des «informations mensongères» sur sa personne ou sa société.

Le nom de l’ancien l’homme proche de Navin Ramgoolam et partenaire en affaires de Nandanee Soornack a été cité en marge de l’affaire MPCB. On lui reproche d’avoir bénéficié de prêts de la MPCB à hauteur de Rs 800 millions, ce dont il se défend. «Ni Fashion Style ni Rakesh Gooljaury, encore moins les sociétés de Rakesh Gooljaury n’ont contracté un emprunt de plus de Rs 800 millions auprès de la MPCB», indique le communiqué.

Effectivement, Rakesh Gooljaury n’a bénéficié que d’un emprunt de Rs 504 millions, tandis qu’un autre d’un montant de Rs 330 millions a été accordé à son frère, Prameshwar.

Le financement de Nandanee Soornack
L’homme d’affaires nie également que Nandanee Soornack ait été «actionnaire, partenaire ou sociétaire de quelconque société au sein de Fashion Style». Il est cependant celui qui a mis le pied à l’étrier de la femme en rouge, et fut son partenaire au sein d’Airway Coffee avant que les choses ne se gâtent entre eux.

De plus, l’express a reçu des copies de documents prouvant que l’amie de l’ancien PM a bénéficié de plusieurs millions de roupies sorties des comptes de Fashion Style. Dans un cas, l’une des sociétés de Rakesh Gooljaury a contracté un prêt de Rs 15 millions pour financer l’achat d’une résidence pour Nandanee Soornack.

Posted by on May 10 2015. Filed under Economie, Featured, Opinion. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.