Municipales 2015 : Véritable symbiose de l’Alliance Lepep avec toute la nation arc-en-ciel



La victoire de 120-0 dans les cinq mairies donne courage et une confiance sans égale à Sir Anerood Jugnauth et son équipe. Ce n’était encore jamais arrivé. Les 120 candidats de l’alliance Lepep ont tous été élus conseillers municipaux après le décompte des voix, ce lundi 15 juin. Selon SAJ, plus qu’une mainmise sur les villes, cette victoire écrasante vient confirmer la «foi de l’électorat en l’alliance gouvernementale».

Le Premier ministre l’a bien compris: «C’est un double mandat que le peuple nous a donné», a-t-il déclaré lors de sa conférence de presse de remerciement. Sir Anerood Jugnauth a d’ailleurs souligné qu’une défaite de l’alliance Lepep aurait été un «mauvais signal» pour la politique gouvernementale.

Après l’éclatante victoire de l’Alliance Lepep, les noms des maires probables sont évoqués. Deux au MSM et au PMSD et Beau Bassin Rose-Hill en toute logique au Muvman Libérateur. Pravind Jugnauth accepte la victoire avec humilité tandis que Roshi Badhain le qualifie déjà de futur Premier ministre. Les dommages collatéraux à prévoir chez les perdants.

Comme l’a rappelé Paul Bérenger à de multiples reprises, il s’agissait d’élections extrêmement importantes pour le MMM, surtout après la cuisante défaite électorale du 10 décembre. Le Bureau Politique du MMM se réunit de toute urgence cet après-midi.

Un jour triste pour le MMM, Ivan Collendavelloo se dit prêt à reprendre le leadership des mauves. Tandis que la réunification de la famille militante également évoquée par Alan Ganoo. Le Mouvement Patriotique qui a reçu les félicitations de l’Alliance Lepep.

Xavier- Luc Duval et Ivan Collendavelloo ayant soutenu que le leader du MMM n’a d’autre choix que de se retirer après une telle défaite, sa réaction est très attendue. Pour rappel, Paul Bérenger avait remis son leadership en jeu au lendemain des élections de décembre 2014, avant d’être à nouveau sollicité par le Comité central.

Selon Arvin Boolell, il ne faut pas tirer des conclusions hâtives. Interrogé sur la déroute du MMM, l’ancien porte-parole du PTr affirme que les rouges ont connu pire en 1985. Mais le PTr, dit-il, a rebondi. « Il ne faut pas oublier que le PTr n’avait pas en 1985, si je ne me trompe pas, recueilli plus de 6 % des voix exprimées aux élections municipales. On avait même condamné le PTr dans la poubelle de l’histoire. Mais, le PTr a rebondi et est retourné au pouvoir. En ce qui ce concerne le MMM, tout comme le PTr, ces deux partis doivent se réinventer. Il faut tirer des leçons et ‘amene bann dimounes’ qui peuvent consolider davantage le parti », explique-t-il.

L’historien Jocelyn Chan Low a déclaré que la crise au MMM va perdurer, et que ce parti et son leader ne sont plus crédibles ». Pour lui, le MMM a besoin de se réinventer. Mais la tâche est ardue.

Pour sa part, battu par seulement 17 voix à Curepipe, Eric Guimbeau annonce qu’il va prendre un congé politique. Eric Guimbeau, le candidat du MMSD, a été battu par seulement 17 voix dans l’arrondissement No 4 de Curepipe. Il a récolté 1760 voix contre 1777 à la candidate Bibi Shenaz Hoota, du Muvman Libérateur et membre de l’Alliance Lepep. Il faudra donc compter sur le MMSD pour la ville lumière à l’avenir. Mais Eric Guimbeau songe à prendre un congé politique…

A noter que l’ancien maire de Vacoas Phoenix, Menon Yetty a récolté un score honorable, de 1995 voix et s’est classé en cinquième position. Il avait porté sa candidature en indépendant mais s’est permis le luxe de devancer les mauves dans l’arrondissement No 1 de Vacoas Phoenix.

Posted by on Jun 16 2015. Filed under Actualités, Featured, Politique. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.