Pravind Jugnauth : «Je ne m’y attendais pas ; je compte faire appel»



Pravind Jugnauth a été reconnu coupable de conflits d’intérêts sous l’article 13 (2) de la PoCA par la magistrate Niroshni Ramsoondar. «C’est la décision d’allouer les fonds de Rs 144 millions qui est au centre de l’accusation et non le choix de la clinique», précise la magistrate. Le leader du MSM était poursuivi devant la cour intermédiaire pour conflit d’intérêts. La commission anticorruption lui reprochait d’avoir, en 2010, alors qu’il était ministre des Finances, donné son aval pour l’émission d’un chèque de Rs 144,7 millions qui représente le montant du rachat de la clinique MedPoint par l’État.

Il avait nié les faits qui lui étaient reprochés. Lors de sa plaidoirie, le 2 avril dernier, Me Ravind Chetty, Senior Counsel, avait indiqué que le leader du MSM n’a jamais été impliqué dans le processus de rachat. Il avait déclaré que la question a été soulevée en janvier 2010, alors que son client n’était pas au gouvernement.

Cette histoire a mené à la cassure du gouvernement PTr-PMSD-MSM, le parti soleil ayant décidé de quitter l’alliance gouvernementale suite à l’arrestation de Maya Hanoomanjee, alors ministre de la Santé, en 2011, sous une accusation de «public official using her office for gratification». Elle a par la suite été mise hors de cause.

Le 22 septembre 2011, l’ICAC allait procéder à l’arrestation de Pravind Jugnauth sous une accusation de conflit d’intérêts. Il est poursuivi en vertu de l’article 13 (2) de la Prevention of Corruption Act de 2002. Au fil de l’enquête, plusieurs fonctionnaires ont été arrêtés, dont Om Kumar Dabeedin, chef de cabinet au ministère de la Santé, et son adjoint Ajay Kumar Utchana.

Par ailleurs, suivant cette affaire, l’année dernière la commission anticorruption n’avait pas renouvelé l’ordre de gel des comptes bancaires du Dr Krishan Malhotra. Ce dernier, gendre de sir Anerood Jugnauth et beau-frère de Pravind Jugnauth, est le directeur de la clinique MedPoint. Compagnie dans laquelle son épouse Shalinee Jugnauth est aussi actionnaire.

La défense avait indiqué que la décision de faire l’acquisition de la clinique provenait du conseil des ministres. De nombreuses personnes se sont massées devant la cour, attendant la sortie de Pravind Jugnauth. Ce dernier dit être «extrêmement déçu de ce verdict, je ne m’y attendais pas. Je ne suis pas d’accord». Le ministre des Technologies et leader du MSM compte faire appel. «Je prendrais les décisions qui s’imposent après consultations avec mes conseils légaux.»

Posted by on Jun 30 2015. Filed under Actualités, Featured, Politique. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.