Ce n’est pas encore le divorce, mais on s’en approche… la députée Selvon songe à la démission



Danielle Selvon va-t-elle claquer la porte du MSM et offrir au parti sa première crise à gérer après ses éclatantes victoires aux élections générales et municipales ? Le ver est dans le fruit. Danielle Selvon réfléchit sérieusement à la question.

«Je réfléchis à mon avenir politique», indique la députée orange. Répondant à des questions, elle explique que «l’expulsion est de rigueur au sein de certains partis, contre ceux qui expriment une opinion contraire de celle de la direction». Selon elle, plusieurs options s’offre à un «expulsé»: «Créer un nouveau parti qui balaierait tout sur son passage ou se joindre à un parti existant ou encore siéger en indépendant…»

Surtout qu’elle dit aimer Paul Bérenger ou songe même a créer un parti. Voici comment, en une journée, on en est arrivé là.

Samedi matin, la députée MSM explique ses craintes face au Good Governance and Integrity Reporting Bill que propose Roshi Bhadain. Pour elle, pas question de voter pour cette loi telle quelle. « J’ai décidé de m’abstenir si le projet n’est pas amendé en vertu du principe de la séparation des pouvoirs et de la doctrine des checks and balances inhérente à tout système politique démocratique. Je ne peux pas cautionner une violation du principe sacro-saint de la séparation des pouvoirs, » explique-t-elle.

Hasard du calendrier, le Bureau Politique du MSM se réunit le même jour à 13 heures pour justement discuter du projet de loi et prendre note des débats provoqués dans le public. Mais coup de théâtre, Danielle Selvon boude l’exercice. A la fin de l’exercice, Pravind Jugnauth fait part de son agacement aux journalistes.

Danielle Selvon n’est pas en reste. Elle réplique à Pravind Jugnauth et dit songer à son avenir politique. Ce n’est pas encore le divorce, mais on s’en approche. Pravind Jugnauth, qui repart pour Londres pour ses démarches légales dans l’affaire MedPoint n’a pas l’air de se soucier des états d’âme de Danielle Selvon, et celle-ci remue le couteau dans la plaie.

Commentant les derniers développements survenus après le «désaveu» de Danielle Selvon, le leader du parti soleil, Pravind Jugnauth, a affirmé qu’il ne «contrôlait pas» cette dernière. Et d’ajouter: «Nous nous attendions à ce qu’elle vienne au moins expliquer sa position, si elle est sincère.» Est-ce qu’il existe un malaise à l’intérieur du parti? «Pas pour moi en tout cas.»

Le début de la semaine prochaine sera chaudement politique. Même si le MSM et Danielle Selvon s’évitent, les membres du parti et la députée devraient retrouver au plus tard mardi à l’Assemblée nationale.

Posted by on Nov 8 2015. Filed under Actualités, Faits Divers, Featured, Politique. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.