Vol d’Egyptair : un crash toujours aussi mystérieux



crash-du-vol-ms804-degyptair-ce-que-lon-sait-18h_1

Un avion d’EgyptAir reliant Paris au Caire et transportant 66 personnes à son bord s’est abîmé en Méditerranée. Des débris ont été localisés au large de la Crète sans que l’on puisse affirmer s’il s’agit de ceux de l’appareil.Le vol EgyptAir MS804, un Airbus A320 (année modèle 2003) a disparu des écrans radar à 00:45 GMT. C’était son 5e trajet de la journée. Il s’est écrasé auprès de l’île grecque de Karpathos, selon une source citée par l’AFP. Plusieurs témoins grecs ont dit avoir vu une “boule de feu” dans le ciel au moment et au lieu où l’avion a disparu.

• Un avion d’Egyptair reliant Paris au Caire s’est abîmé en Méditerranée, le 19 mai, dans la nuit de mercredi à jeudi. Pour le moment, aucun élément d’enquête ne permet d’expliquer les causes de cette disparition.

• Les autorités grecques et égyptiennes ont annoncé avoir découvert des débris de l’appareil au large de la Crète avant de se rétracter. “Ce qui a été retrouvé, ce sont un morceau de bois, et des tissus qui n’appartiennent pas à un avion”, a expliqué le président du Comité grec de sécurité aérienne.

• Le parquet de Paris a ouvert une enquête, jeudi. Plusieurs pays, dont les États-Unis et la France, ont envoyé des moyens aériens et maritimes pour aider aux recherches.

• L’appareil transportait 66 passagers, dont 30 Égyptiens, 15 Français, un Britannique, un Canadien, un Belge, un Portugais, un Algérien, un Soudanais, un Tchadien, deux Irakiens, un Saoudien et un Koweïtien.

De plus en plus de personnes évoquent la piste terroriste. Le ministre égyptien de l’Aviation a déclaré que “la possibilité d’une attaque terroriste est plus probable que celle d’un échec technique.” Quant à Jean-Paul Troadec, l’ancien président du BEA, le Bureau d’Enquêtes et d’Analyses pour la sécurité de l’Aviation civile, a estimé que “l’on pouvait penser à un attentat.” François Hollande, quant à lui, a préféré n’écarter “aucune hypothèse.”

Il était parti de Paris-Charles de Gaulle à 23:09 (21:09 GMT) à destination du Caire en Egypte, où il devait atterrir vers 01:00 GMT.
Il a disparu 15 km à l’entrée de l’espace aérien égyptien, à une altitude de 37 000 pieds/11 000 mètres. A cette altitude, aucun équipement militaire employé par des terroristes ne peut atteindre l’appareil.

L’avion n’a envoyé aucun signal de détresse, rapporte l’AFP, tout contact ayant été perdu avec le pilote à 00:42 GMT, 3 minutes avant la disparition du vol.

21h30 : Le Comité grec de sécurité aérienne dément la découverte de débris de l’avion d’Egyptair

Le président du Comité grec de sécurité aérienne a assuré à l’AFP que les débris retrouvés cet après-midi dans la zone proche du point de chute présumé de l’avion Egyptair “ne proviennent pas d’un avion”, contredisant ainsi une annonce de la compagnie égyptienne.

19h15 : EgyptAir indique que des débris de son appareil ont été retrouvés

Le vice-président de la compagnie aérienne Egyptair a annoncé que des débris provenant probablement de l’A320 disparu, on été retrouvés. “Le ministère de l’Aviation civile a reçu une lettre du ministère des Affaires étrangères égyptien confirmant la découverte de débris du vol MS804”, indique EgyptAir, précisant que “des gilets de sauvetage et des morceaux de plastique” flottaient en mer.

18h40 : Des experts français dépêchés au Caire

Envoyés par le BEA (Bureau d’enquêtes et d’Analyses), trois enquêteurs et un conseiller technique d’Airbus se rendront au Caire dans la nuit de jeudi à vendredi, annonce le secrétaire d’État chargé des Transports Alain Vidalies. Cette équipe d’experts va participer à l’enquête de sécurité autour de la disparition de l’A320 d’EgyptAir.

17h35 : Des “objets en plastique et des cordes” ont été retrouvés

D’après le ministère grec de la Défense, des “objets en plastique et des cordes” auraient été découverts à 50 miles marins du point où le signal de l’avion a disparu, indique le journaliste du Figaro Alexia Kefalas, présente sur place.

16h10 : Le Sénat observe une minute de silence en hommage aux victimes

Les sénateurs ont observé en début d’après-midi une minute de silence en hommage aux victimes du crash de la compagnie EgyptAir

15h37 : Il n’y aurait PAS eu de signal de l’avion

Sherif Fathy, ministre de l’Aviation égyptien, a indiqué que les services égyptiens n’avaient pas reçu de signal de détresse ou d’autre signal de l’avion avant son crash. Un des employés des services égyptiens a fait une erreur, et l’idée d’un signal de détresse envoyé par l’avion a été communiqué, puis nié. Il confirme qu’il n’y a pas eu de signal.

15h33 : Barack Obama briefé par son conseiller anti-terrorisme

Barack Obama a reçu un briefing spécial sur le crash de l’avion, a annoncé la Maison blance. Il a donné instruction au gouvernement américain d’entrer en contact avec ses homologues et d’offir toute assistance. Ce briefing a été donné par Lisa Monaco, conseillère anti-terrorisme.

15h27 : Confirmé : il s’agit de débris du crash

La télévision publique grecque confirme que les débris retrouvés sont ceux de l’avion. Les responsables grecs sont “alarmés” et “surpris” que des débris puissent avoir été trouvés à plus de 100 milles nautiques du site du crash présumé. Les vents à cet endroit n’auraient pas pu expliquer un tel mouvement. Selon certains médias grecs, parmi les débris, il y aurait des gilets de sauvetage.

15h21 : Des débris retrouvés

Un avion de l’armée égyptienne a trouvé des objets flottants au large de la Crète. Il pourrait s’agir de débris du vol mais ce n’est pas confirmé. Selon une journaliste du Guardian, les responsables grecs sont “choqués” que des débris se trouveraient aussi loin du site du crash.

15h07 : La piste terroriste “plus probable”

Le ministre égyptien de l’Aviation aurait déclaré que “la possibilité d’une attaque terroriste est plus probable que celle d’un échec technique”, rapporte l’agence Associated Press.

13h34 : Le Président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a réuni le Conseil national de sécurité de son pays

Le Conseil national de sécurité a décidé de poursuivre les recherches, en collaboration avec des pays dont la France et la Grèce . Le Conseil a également ordonné au gouvernement de fournir toute l’assistance possible aux familles des passagers et de l’équipage. Il dirige aussi le centre de crise EgyptAir pour informer en direct de l’évolution de la situation.

13h15 : L’avion a chuté de 22 000 pieds (6 700 mètres) après deux virages brutaux

“L’image que nous avons est qu’à 00h37 GMT, l’avion, qui se trouvait à peu près de 10-15 miles dans l’espace aérien égyptien a effectué un virage de 90 degrés à gauche puis de 360 degrés à droite en chutant de 37.000 à 15.000 pieds où son image a été perdue, environ à 10 000 pieds d’altitude”, a expliqué le ministre Panos Kammenos lors d’une conférence de presse, après s’être entretenu avec son homologue égyptien.

12h50 : “Aucune hypothèse n’est écartée, aucune n’est privilégiée” selon François Hollande

“Aucune hypothèse n’est écartée, aucune n’est privilégiée” pour expliquer la disparition de l’avion, a déclaré François Hollande. Le chef de l’Etat a également évoqué la possibilité d’un acte “terroriste”, avant d’ajouter : “lorsque nous aurons la vérité, nous devrons en tirer toutes les conséquences, que ce soit un accident ou une autre hypothèse”.

12h43 : Les services de sécurité égyptiens “désorganisés”

D’après une source diplomatique qui travaille avec la cellule de crise du Quai d’Orsay, et citée par Valeurs Actuelles, les services de sécurité égyptiens sont “très désorganisés”. Selon ce haut fonctionnaire, “il est très difficile d’avoir des informations pour le moment. Quand nous en avons, il faut tout vérifier”.

12h35 : “Aucun problème” signalé lors du dernier contact avec le pilote

Le pilote de l’avion d’Egyptair n’a signalé “aucun problème” lors de sa dernière conversation avec les contrôleurs aériens grecs, selon l’Aviation civile (Ypa). “Les contrôleurs aériens ont communiqué avec le pilote quand l’avion se trouvait au-dessus de l’île de Kea (sud-est de l’Attique) à 37.000 pieds. Il n’a signalé aucun problème”, a affirmé le chef de l’Ypa, Constantin Litzerakos. “Le pilote était de bonne humeur et a remercié en grec”, a-t-il ajouté.

11h54 : Le directeur de l’aviation civile de la Grèce, Konstantinos Lintzerakos, a indiqué les contrôleurs aériens grecs ont essayé de prendre contact avec le pilote jusqu’à 12:39 GMT, en traversant l’espace aérien de la Grèce, mais ce dernier n’a pas répondu, rapporte l’agence AP. L’avion se trouvait dans l’espace aérien grec au moment de sa disparition, a ajouté M. Lintzerakos.

10h38 : Le consultant aéronautique de BFMTV Gérard Feldzer a assuré que la thèse de la bombe à bord était privilégiée.

“Si un réacteur avait explosé, il aurait eu le temps de passer un message de détresse, et il ne l’a pas fait”, a-t-il expliqué. Gérard Feldzer a également pointé du doigt le manque d’évolution dans le suivi des avions depuis le crash du Rio-Paris en juin 2009. “On n’a toujours pas mis en place des informations, même partielles, sur la position de l’avion seconde par seconde. C’est horripilant pour tout le monde”, a-t-il estimé.

Sur Europe 1 ce matin, Jean-Paul Troadec, l’ancien président du BEA, le Bureau d’Enquêtes et d’Analyses pour la sécurité de l’Aviation civile, a estimé que l’on “pouvait penser à un attentat”. Selon lui, “si l’équipage n’a pas envoyé de message d’alerte, c’est que l’événement a été très brutal. Un accident de moteur ou un problème technique ne produit pas d’accident instantanément. Là, l’équipage n’a pas réagi donc on peut penser à un attentat”, a-t-il affirmé jeudi sur les ondes d’Europe 1.

10h26 : Quentin Sommerville, journaliste à la BBC : “Un membre de ma famille, qui a 4 proches dans le vol EgyptAir MS804, dit qu’il n’a toujours pas eu de communication officielle.”

10h15

Un vaisseau de la marine marchande grecque aurait vu “une explosion qui a éclairé le ciel”, rapporte le Wall Street Journal…

Posted by on May 20 2016. Filed under Featured, Monde. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.