Une Russe réclame Rs 25 M de dommages à Touria Prayag



Olesya Pydannah, aussi connu sous le nom d’Olesya Paradis, tarologue et voyante de profession a fait servir une mise en demeure à Touria Prayag, rédactrice en chef de l’hebdomadaire Weekly, publication du groupe La Sentinelle. Le document a été servi le mercredi 14 mars dernier. En effet, la voyante qui est née en  Russie et qui est mariée à un Mauricien n’aurait pas appréciée que son nom de même que sa photo soit publiée dans la publication en question. Elle a d’ailleurs retenu les services des hommes de loi Mes Neelkanth Dulloo, Anoop Goodary, Sanjeev Teeluckkdarry et l’avoué Luvirajen Mootoosamy  et réclame des dommages de Rs 25 millions à la rédactrice en chef de Weekly en guise de réparation.

Dans cette mise en demeure, Oleysia Paradis estime avoir subi d’énormes préjudices à la suite d’un article de presse, paru dans l’édition de l’hebdomadaire Weekly du vendredi 1er mars 2018 ayant pour titre “Fortune tellers- another famous one bites the dust”. Dans un premier temps, l’article en question aurait associé Oleysia Paradis à une certaine Christine Daguy qui selon ce journal prétend être une medium, communique avec des personnes décédées et semble avoir eu des contacts criminels avec les autorités en France.

Oleysia Paradis déplore dans le document que Touria Prayag aurait tout au long de son article fait des commentaires malveillants et diffamatoires envers elle et aurait aussi mis en cause sa profession. La jeune russe avance que l’éditorialiste de Weekly aurait délibérément, volontairement, malicieusement et dans la plus grande mauvaise foi déformé tous les faits pour la dépeindre comme un escroc qui exploite la vulnérabilité de ses clients.

La voyante indique dans le document qu’elle a consacré de nombreuses années à l’étude et à la recherche de toute la littérature sur les cartes de tarot et leur signification. Elle a d’ailleurs développé sa réputation de Maître Spirituel et de lectrice de  Tarot. Elle précise aussi qu’elle compte 21 années d’expérience dans le domaine de la lecture du tarot et qu’elle est très respectée dans ce domaine à la fois localement et internationalement.

Jugeant que cet article lui a causé un traumatisme moral de même qu’à son entourage, Oleysia Paradis réclame une indemnisation de Rs 25 millions comme dommages de la part de Touria Prayag et par extension, demande à cette dernière de présenter des excuses publiques dans l’hebdomadaire en question. Au cas où Touria Prayag ne se plierait pas aux conditions imposées dans cette mise en demeure, la voyante affirme qu’elle compte entamer des actions légales.

 

 

 

 

 

 

 

 

Posted by on Mar 19 2018. Filed under Economie, Featured, Politique. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.