Affaire L’Amicale : après 19 ans en prison, les quatre condamnés libérés



La nouvelle est tombée le jeudi 23 août. Les quatre condamnés à perpétuité dans l’affaire l’Amicale ont été libérés.  Naseeb Keeramuth, Muhamad  Shafiq Nawoor et  les frères Sumodhee, Khaleeloudeen et Sheik, sont désormais des hommes libres. Ils avaient été reconnus coupable de l’incendie criminel qui a ravagé la maison de jeu, le 23 mai 1999. Sept personnes avaient péri dans cet incendie.

Sheik Imran Sumodhee, Khaleeloudeen Sumodhee, Abdool Naseeb Keeramuth et Muhammad Shafiq Nawoor ont retrouvé la liberté après avoir passés 19 ans en cellule policière. Ils auraient dû être libérés en mars 2019, mais leurs avocats ont réussi à prouver qu’il y a eu une erreur de calcul de l’administration pénitentiaire.

La décision été prise à la suite d’une pétition soumise par Me Shameer Hussenbocus et Me Rama Valayden. C’est l’une des affaires qui a connu le plus de rebondissements devant la justice. Après la condamnation, les appels ont été rejetés, même devant le Privy Council.

Cependant, Sheik Imram Sumodhee, Khaleeloudeen Sumodhee, Abdool Naseeb Keeramuth et Muhammad Shafiq Nawoor ont toujours clamé leur innocence dans cette affaire. En octobre 2015, leur condamnation à la prison à vie avait été commuée en une peine de 18 ans de prison par la Commission de pourvoi en grâce. Leur libération était prévue pour le 17 mars 2019.

En janvier 2018, leurs avocats, dont Me Rama Valayden, avaient adressé une correspondance au Premier ministre, Pravind Jugnauth, pour lui faire part d’une «erreur de calcul de l’administration pénitentiaire». Les autorités ont ainsi accédé à leur requête.

Des personnes proches des suspects, se sont rendues en grand nombre pour les accueillir après que la nouvelle est tombée. «Imran et Khaleel Sumodhee. La famille vous souhaite la bienvenue» pouvait-on lire sur une banderole déployée à l’extérieur de la prison de Richelieu.

« Nous attendions que la porte s’ouvre pour voir nos proches après 19 ans. C’est une grande émotion. Nous savons tous déjà qu’ils étaient innocents. C’est une victoire inoubliable », a confié Mamode Ally Junggee, le cousin de Shaffick Nawoor.

Les frères Sheik Imran et Khaleeloudeen Sumodhee, ainsi qu’Abdool Naseeb Keeramuth et Shafique Nawoor, avaient écopé d’une peine de prison à vie, représentant l’équivalent de 45 ans d’emprisonnement. Ils avaient été reconnus coupables devant les Assises d’avoir mis le feu à la maison de jeu L’Amicale de Port-Louis le 23 mai 1999.

En 2015, la présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim, avait rendu sa décision concernant le sort des quatre condamnés de l’affaire de L’Amicale. Ils ont bénéficié d’une remise de peine d’un tiers, qui fait que la peine de 30 ans a ainsi été commuée en 20 ans de prison.

La Commission de pourvoi en grâce, considérant le temps que les quatre condamnés ont passé en détention avant d’être jugés devant une instance judiciaire, avait recommandé à la Présidente de la République de réduire la peine de 2 ans, soit à 18 ans de prison.

Posted by on Aug 24 2018. Filed under Actualités, En Direct, Faits Divers, Featured. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.