Congrès du MSM à Belle-Rose/Quatre-Bornes: Pravind Jugnauth promet que la pension de vieillesse atteindra Rs 9000 dès décembre



Les personnes âgées et leurs familles peuvent désormais aspirer à faire un meilleur réveillon. Pour cause, le Premier ministre sortant, Pravind Jugnauth a annoncé que la pension de vieillesse passera à Rs 9 000 dès décembre, en cas de victoire de l’Alliance Morisien aux élections. Pravind Jugnauth prenait la parole lors du congrès pour le lancement de sa campagne électorale, à La Source dans la circonscription No 18 Belle-Rose/Quatre-Bornes, le mardi 15 octobre
dernier. 

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a ainsi apporté plus de précisions à l’annonce qu’il avait faite lors de la Journée des personnes âgées au début du mois d’octobre, concernant une augmentation jusqu’à Rs 13 500 de la pension de vieillesse. Il a ainsi indiqué que la pension de vieillesse passera à Rs 9 000 en décembre, soit une augmentation de Rs 2 790, s’il est reconduit au pouvoir. Cette augmentation substantielle vise à aligner la pension de vieillesse sur le salaire minimum. 

Sous les applaudissements du public, il a aussi fait comprendre que cette pension va augmenter chaque année pour atteindre Rs 13 500 au bout de son mandat de cinq ans. Il a soutenu que comme en 2014, il n’est pas là pour faire
de la démagogie, mais va tenir ses engagements vis-à-vis de la population. « Nous ne vendons pas de faux rêves », a-t-il indiqué. D’autre part, il a cité l’économiste Eric Ng et Navin Ramgoolam, soulevant que ces derniers avaient
dit que “pa pou kav donn” la somme de Rs 13 500 comme pension de vieillesse.

Dans un autre registre, les sapeurs-pompiers, les policiers ainsi que les garde-chiourmes, ont aussi eu matière à se réjouir après ce congrès de l’Alliance Morisien. En effet, le leader du MSM a également annoncé que leur boni de
performance leur sera payé en décembre 2019. « Mo pren l’angazman pou pey bann performance bonus a tou bann polisie, ponpie ek gard prizon, sa desam- la. » De plus, Pravind Jugnauth a ajouté qu’en cas de second mandat à la tête du pays, il initiera la mise en place d’une assurance pour les policiers. Il aussi résumé le bilan de son mandat. «Municipalité, NDU pou dir ou zamé in trouv otan devlopman. Dan 20 sirkonskripsion éna devlopman ek péi inn vinn enn santier. » Il a énuméré ses grands projets comme Côte d’Or et le Métro Express et ses actions pour les travailleurs dont la Workers’ Rights Act, les 30 Remuneration Orders revus, 70 000 travailleurs payés par la MRA, Rs 1 000 aux fonctionnaires en attendant le rapport du PRB, prix du gaz passé de Rs 330 à Rs 210, gratuité pour les examens de SC et HSC et les institutions tertiaires.

S’attaquant à l’alliance adverse, il a traité Ramgoolam de «gorer» : «Linn dir li pou tir tou kaméra. Bandi pou res bandi. Tifi Soornack inn kozé. Zot ti pé viv an koup, zot ena enn zanfan, mo dir li félisitasion. Tifi-la inn osi dir ti pé bat so mama. Eski sa dimounn-la ki ou pou met o pouvwar?» a-t-il demandé à l’assistance. Et d’ajouter : « Li dir li pou fer zot vinn sergent dans 5ans. Reflesi a partir zordi tou gard tou caporal pou vinn sergent. Nepli pou ena caproral gard dans station. »

Le leader du MSM a aussi été très critique envers l’ancien ministre des Finances, Rama Sithanen, candidat de l’Alliance nationale (PTr/PMSD), qu’il a qualifié de vampire avec les mesures impopulaires qu’il a présentées. Il a
rappelé qu’il était à l’origine du retrait des subsides sur les frais d’examens du School Certificate (SC) et du Higher School Certificate (HSC), de la National Residential Property Tax et de la taxe sur l’épargne, entre autres. Il a estimé que

c’est ce même Rama Sithanen qui a « rass dipain dan labous nou zenfan », mais qui a trouvé les moyens de donner des « Stimulus Package » à certaines entreprises et a ainsi dilapidé l’argent du public. Pour Pravind Jugnauth, Rama Sithanen « se enn vanpir ki pa aret bwar disan. Eski zot anvi li kontinye bwar zot disan. »

Le leader du MSM a ainsi fait ressortir que c’est le gouvernement sortant qui a corrigé tout cela en offrant à tous les élèves, sans aucune distinction, qui passent les examens du SC et HSC pour la première fois des subsides pour les frais d’examens. Il a aussi instauré l’éducation tertiaire gratuite dans toutes les institutions publiques. 

Pravind Jugnauth a aussi été très critique envers l’autre candidat de l’Alliance nationale, Xavier-Luc Duval. Il s’est demandé comment après toutes les critiques qu’il a formulées à l’encontre de Navin Ramgoolam sur les Rs 220
millions trouvées dans son coffre-fort à sa résidence, il a pu contracter une alliance avec le PTr. 

Kavi Ramano : « Xavier Duval ine ariv l’heure pou li ale reget so conscience» Lors de son intervention au congrès de l’Alliance Morisien en cette soirée du 15 octobre, Kavi Ramano a tenu à féliciter tous les militants qui sont venus
l’encourager. Ce dernier a aussi critiqué les attaques de l’opposition à son égard. « Zot pe vine dire mo pe rod lavantage, mais non mone kit MMM parski enn parti ki ena 50 ans ki pas kapav met enn reform et nepli ena vision. Mo nepli kapav suivre li. » Et d’ajouter qu’il a choisi de suivre le MSM car c’est une équipe qui a une vision non seulement pour la population mais aussi pour le pays.

Kavi Ramano s’est aussi attardé sur le marché de Quatre-Bornes, revenant sur les fausses promesses de Xavier Duval en ce qu’il s’agit d’un Tourist Market dans cette localité. « Xavier Duval ine ariv lheure pou li ale reget so conscience mo dir li mo enn politicien, mo enn professionnel, mo enn dimoune droite, misier Xavier Duval bizin kone pez so la langue. kavi Ramano enn bon garçon mais pas gratte so ledos. » Il demande aux partisans de la circonscription de
voter avec conviction et honnêteté. De faire confiance à Pravind Jugnauth pour les cinq ans à venir.

Tania Diolle : « Xavier… dans 14 ans ki tone fer ? » Tania Diolle a aussi pris la parole en tant que candidate dans la circonscription No 18. « Mo combat politique fine komens en 2012 ek zordi mo joine le Premier ministre so lekip pou amene plis pou la population ». Cette dernière a évoqué les femmes Cleaners et leurs conditions de travail. De faire ressortir que grâce au salaire minimum, ces femmes ont désormais de meilleurs revenus et une meilleure vie. Elle n’a pas épargné ses adversaires, surtout Xavier Duval : « To dir mo enn zeness mo pou vine enn simple député toi to pou vine VPM. Abbey twa dans 14 ans ki tone fer ? » Elle a invité les partisans à voter et soutenir le Premier ministre, Pravind Jugnauth lors des prochaines législatives. « Développement bizin continué… »

Vikash Peerun : « Bandit nou palé… Nou lé nou Pravind » Le troisième candidat au No 18, a aussi fait son baptême du feu. Ce professionnel de la lutte anti-fraude a expliqué qu’il a toujours voulu faire de la politique et c’est grâce au Premier ministre, Pravind Jugnauth, qu’il a eu l’occasion de faire ses débuts dans l’arène. « Premier ministre pe fer moi confians ainsi so lekip jeune la. Mo pou faire mo mieux pou dimoune Quatre Bornes surtout ki mo konn le terrain ek mo pas pou abandonne zot, » a-t-il avancé. Selon Vikash Peerun, les Mauriciens vivent mieux en 2019 qu’il y a dix ans de cela. Il a demandé aux partisans présents de bien réfléchir le jour du vote. « Bandit nou palé… Nou lé nou Pravind, » a-t-il dit avant de terminer son discours.

Posted by on Oct 20 2019. Filed under Politique. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.