Ensam tout possible



Améliorer constamment la qualité de vie et le bien-être de la population est le leitmotiv de l’Alliance Morisien. Nos engagements à cet effet ont un caractère sacré. Le Leader de l’Alliance Morisien et du MSM a donné la preuve qu’il est un homme de parole qui traduit dans la réalité ce qu’il promet.

Nos 15 mesures phares:

  1. Augmentation de la pension de vieillesse à Rs 9 000 à partir de décembre 2019 et à Rs 13 500 durant le prochain mandat.
  • Révision du salaire minimum dès janvier 2020.
  • Le prochain rapport du PRB prendra effet à partir de Janvier 2020 au lieu de Janvier 2021.
  • Création de 10 000 emplois dans le secteur public pour les jeunes et incitation fiscale aux entreprises du secteur privé pour favoriser l’embauche des jeunes gradués pour une période minimale de trois ans. Sera également mis en place un programme de formation / placement pour les jeunes âgés de moins de 25 ans qui ne peuvent trouver un emploi.
  • Manuels scolaires et e-books gratuits aux étudiants du secondaire public jusqu’au Grade 9.
  • Mise en place d’une assurance pour couvrir les policiers en fonction ; promotion automatique au grade de sergent après 20 ans de bonne conduite ; et paiement de ‘performance bonus’ aux policiers, pompiers et gardes-chiourmes.
  • Introduction d’un ‘grant’ de Rs 100 000 aux propriétaires de taxi lors du renouvellement de leur véhicule. Cette mesure s’appliquera aussi aux nouveaux détenteurs de patente de taxi.
  • Augmentation de la subvention pour les traitements médicaux à l’étranger de Rs 800 000 à Rs 1 million et billet d’avion gratuit pour un parent ou proche accompagnant le malade.
  • Abolition de la taxe immobilière revenant aux municipalités pour les propriétaires ayant une seule maison.
  1. Renforcement des moyens et logistiques pour combattre le trafic de la drogue.
  1. Application d’une politique de zéro tolérance contre la fraude et la corruption.
  1. Adoption du projet de loi déjà élaboré en vue de créer une ‘Land Division’ à la Cour Suprême et mise sur pied d’un ‘Hardship Fund’ pour soutenir ceux dont la résidence primaire pourrait faire l’objet du Sale by Levy.
  1. Création à travers l’île de dix parcs de 20 arpents chacun dans le même esprit que l’Ebène Leisure Park et création de trois nouvelles forêts endémiques.
  1. Adoption d’une politique de zéro plastique à échéance 2030.
  1. Création d’un ‘Youth Environment Council’, sous l’égide du PMO, pour que les jeunes de 18 à 35 ans aient leur voix sur le sujet de l’environnement.

L’Economie

Développement inclusif et durable, apport de technologies nouvelles, innovation et diversification seront les pierres angulaires de la politique économique d’un éventuel gouvernement de l’Alliance Morisien. La démocratisation de l’économie sera accélérée avec l’élargissement attendu du champ d’activités des Petites et Moyennes Entreprises dans les secteurs émergents. Nous viserons un taux de croissance d’au moins 5% et prenons le pari de réduire davantage le taux de chômage.

Agriculture

Nous allons transformer et réformer structurellement le secteur agricole y compris l’industrie cannière pour assurer sa viabilité à long terme et répondre aux besoins de la République de Maurice de demain.

Cette transformation se fera à travers :

Plus de production de produits organiques et niches.

Un soutien gouvernemental pour l’utilisation de techniques et nouvelles technologies appliquées à l’agriculture.

Une meilleure planification de l’utilisation des terres agricoles

Nos propositions :

Encourager la production de sucre bio et organique pour des revenus supérieurs.

Accorder des incitations financières pour l’utilisation des technologies de pointe afin d’améliorer la productivité.

Développer de nouvelles espèces de cannes à forte teneur en sucre et en bagasse.

Valoriser l’utilisation de la biomasse et le cane trash pour la production électrique.

Evaluer des projets de production du biodiesel offrant un revenu supérieur aux planteurs.

Valoriser la bagasse pour la production de bouteilles biodégradables, de la mousse pour la culture de champignons, entre autres, par les sociétés coopératives.

Améliorer la chaine de valeur de l’agriculture afin de favoriser la production, collecte et transformation des produits tels que l’avocat, l’ananas, la noix de coco, le fruit à pain pour la production d’huiles, de pâtes, de farines, de crèmes, entre autres.

Développer le secteur de la nutraceutique (les superfoods).

Encourager la production de produits à haute valeur ajoutée, tels des liqueurs pour l’exportation.

Mettre en place une appellation géographique protégée et valoriser des produits du terroir, tels que la venaison, les fruits exotiques conservées, etc.

Tourisme

Nous allons diversifier le produit touristique mauricien avec le développement d’un tourisme culturel, business, nature, médical et multi-destinations. Notre multi-culturalité est un atout de taille dont la valorisation a un potentiel économique certain.

Nos propositions :

Cibler et conquérir de nouvelles clientèles ; intensifier la diversification vers la Chine, l’Inde et le Moyen-Orient en s’adaptant aux évolutions des comportements de la clientèle et à la montée en puissance des supports de promotion en ligne.

•      Elaborer une stratégie pour une offre touristique abondante et diversifiée qui mettrait en exergue les sites naturels et culturels historiques, les traditions diverses, un littoral riche, protégé et diversifié ainsi que de nouvelles prestations (activités sportives et de loisirs multiples).

Développer des partenariats avec les pays voisins pour des actions communes comprenant une stratégie de marketing pour la région.

Favoriser l’émergence d’un secteur évènementiel fort, et suffisamment identifiant pour qu’il soit capable de générer à lui seul des flux touristiques.

Introduire un ‘Rebate Scheme’ pour encourager la tenue de grands événements artistiques (théâtre, symphonie, ballet, concert).

Renforcer les compétences par la formation et la professionnalisation pour un service d’excellence.

Soutenir et valoriser l’entrepreneuriat en accompagnant les entreprises.

Secteur Manufacturier

Nous allons donner un nouvel essor à l’industrie manufacturière par une utilisation accrue de la technologie et l’exploitation de nouveaux marchés niche ainsi que l’apport d’une nouvelle génération d’entrepreneurs.

Nos propositions :

Elaborer une nouvelle stratégie de développement industriel afin d’améliorer la compétitivité des entreprises et favoriser l’utilisation de technologies nouvelles comme la robotique et l’intelligence artificielle.

Attirer des investissements directs étrangers dans les secteurs manufacturiers ayant un potentiel d’exportations vers l’immense marché africain, notamment dans la fabrication des produits pharmaceutiques et l’agroalimentaire, équipements médicaux, équipements et accessoires de bureau, appareils électriques, produits en plastique, bijouterie et le cuir.

Renforcer les capacités d’exécution des institutions publiques chargées de promouvoir les PME.

Apporter un soutien financier sous forme de prêts et investissements à ceux ou celles qui ont des idées brillantes et qui veulent se lancer dans les affaires.

TIC

Nous souhaitons créer une économie d’excellence numérique, attrayante, ouverte et reconnue sur les marchés mondiaux pour son savoir, son écosystème et ses innovations.

Nos propositions :

Consolider notre position parmi les plus importants acteurs en TIC sur les marchés internationaux et comme terre d’accueil d’entreprises numériques innovantes dans des créneaux en forte croissance

Développer de nouvelles lignes de services, notamment dans les domaines médical, financier (Fintech et Blockchain), de la logistique et de nouvelles activités telles que la ‘business intelligence’, la cybersécurité et l’analyse de données.

Développer une main-d’œuvre hautement qualifiée et compétente dans le secteur des TIC capable d’alimenter tous les autres secteurs stratégiques de l’économie.

Développer une expertise en R&D dans des créneaux d’excellence et prisés internationalement (intelligence artificielle, robotique avancée, centre de données, etc.)

Assurer la présence d’incubateurs et d’accélérateurs spécialisés en TIC dans les écoles, ainsi que d’un solide réseau de soutien à l’entrepreneuriat.

Créer des centres de données écologiques et modifier notre code de partage de données afin de positionner Maurice en tant que centre de stockage, de gestion et de partage de données pour l’Afrique.

Créer un nouveau parc d’infrastructures TIC à Côte d’Or.

Améliorer la connectivité numérique avec des câbles maritimes supplémentaires et le déroulement de la 5G.

Accélérer la mise en place de services gouvernementaux numériques d’ici 2025.

Exploiter le numérique comme vecteur de valeur ajoutée dans les pratiques d’enseignement et d’apprentissage et créer un environnement propice au déploiement du numérique dans l’ensemble du système éducatif

Economie Océanique

Le développement de l’économie bleue retiendra toute notre attention. L’accent sera mis sur la valorisation de la recherche, des incitations fiscales pour attirer des investisseurs dans ce domaine et la mise en place d’un cadre propice pour encourager nos pêcheurs à être partie prenante de cette initiative océanique.

Nos propositions :

Evaluer les ressources marines disponibles dans nos eaux territoriales et assurer un développement océanique responsable, raisonné et durable.

Offrir des formations en pêche semi-industriel et industriel et consolider le support financier en termes d’acquisition d’équipements pour encourager les jeunes dans ce secteur.

Economie Océanique (suite)

Nos propositions (suite) :

Développer une pêche responsable et durable misant sur l’exportation de produits de qualité, notamment avec des palangriers frigorifiés et l’installation d’usines de transformation.

Développer un secteur aquacole visant des produits à revenus élevés, tels les algues alimentaires, le concombre de mer, des mollusques à potentiel biomédical, entre autres.

Encourager la mise en place d’entreprise de production de bio-carburant via des bioréacteurs d’algues.

Développer le secteur de l’exploitation d’hydrocarbure des fonds marins. Une étape importante a été franchie et des développements sont prévus après une étude exploratoire dans la zone de gestion commune Maurice-Seychelles.

Structurer une industrie de services de support pour les projets pétroliers et le gaz. Ce nouveau secteur viserait à mobiliser des ressources pointues mauriciennes et étrangères pour des activités offshore, notamment : la gestion des équipages, la fabrication de pièces de rechange, l’ingénierie maritime et des plateformes, la surveillance télémétrique et l’assistance, entre autres.

Mise en place de projets de production énergétique à partir des vagues.

Structurer un marché régional de vente aux enchères des produits de la mer et développer l’accès de ces produits vers des marchés internationaux.

Développement portuaire et aéroportuaire

Pour soutenir l’expansion des activités économiques, un nouveau terminal sera construit à l’aéroport ainsi que l’exécution d’un plan ambitieux de développement portuaire.

Port

Construction d’un Island Terminal et doublement de la capacité de transbordement à 2 millions de TEUs.

Accélérer la croissance du secteur du bunkering.

Structurer Maurice comme le centre de stockage, de redistribution, de marketing et de commerce du Gaz Naturel Liquéfié.

Positionner Maurice comme plateforme pour l’approvisionnement en produits pétroliers à faible concentration de souffre et de dioxyde d’azote.

Favoriser l’intégration des petites et moyennes entreprises dans le secteur portuaire, notamment comme pourvoyeur de services ancillaires.

Développement à Les Salines du méga projet comprenant le projet intégré de terminal de croisières avec une forte composante identitaire mauricienne favorisant l’intégration des PMEs.

Aéroport

La capacité d’accueil des présentes facilités aéroportuaires arrivant à saturation, la construction d’un nouveau terminal à l’aéroport au coût estimé à environ Rs 12 milliards sera à l’agenda des prochains cinq ans. Avec ce nouveau terminal, la capacité d’accueil passera de 4 millions à 8 millions de passagers.

D’autres secteurs innovants qui seront développés sont les suivants :

Santé et Sciences de Vie

Nous poursuivrons les efforts pour faire de Maurice une référence régionale dans le domaine de la santé et des services de bien-être. L’accent sera mis sur des créneaux comme le tourisme médical, le ‘Silver Economy’, la recherche et le développement pharmaceutique.

La biotechnologie agricole et marine

Des actions seront initiées pour accroître la croissance du secteur par une utilisation accrue des ressources biologiques propres à notre territoire.

Le Sports Economy

Nous allons capitaliser sur les infrastructures de premier plan disponibles au complexe sportif de Côte d’Or ainsi que les autres sites sportifs de standard international pour promouvoir Maurice comme un ‘Sports Venue’ d’excellence.

Stratégie Africaine / Diplomatie Economique

L’extension de notre base économique, la diversification de nos marchés avec accès préférentiel, notre positionnement comme centre par excellence pour les biens et services en Afrique ainsi que la ratification des accords de non double imposition et la protection des investisseurs seront à la base de notre diplomatie économique.

Le Social

Garantir une meilleure qualité de vie aux Mauriciens

Il est prépondérant que chaque Mauricien puisse trouver sa place au sein de notre société, en pleine mutation, et vivre décemment. Nous nous engageons ainsi à consolider nos actions pour assurer le bien-être et la qualité de vie de tous les Mauriciens, avec une attention particulière aux personnes vivant dans la précarité.

Nous mènerons un combat acharné contre toutes formes de violence dont la violence domestique.

Un comité, placé sous la tutelle du Bureau du Premier Ministre, aura pour responsabilité de dégager une approche holistique pour mieux gérer les cas de violence domestique. Un service de conseils et d’accompagnement par des professionnels, tels que des psychologues, sociologues et travailleurs sociaux pour les cas extrêmes ou encore la mise en place de nouveaux ‘shelters’ pour accueillir les victimes et leurs enfants seront au centre de cette initiative.

Extension des congés à la naissance d’un enfant.

En sus des 16 semaines de congé de maternité, nous allons introduire le congé parental d’un mois additionnel, qui pourra être pris soit par la mère ou le père ou encore être partagé entre les deux.

L’aide aux personnes âgées

Nos aînés constituent notre source d’inspiration et nos guides dans le cheminement de la nation.

Leur contribution est immense et ils méritent un soutien adéquat pour vivre décemment.

Le montant de la pension de vieillesse augmentera à Rs 9 000 en décembre 2019 et atteindra à Rs 13 500 durant notre prochain mandat.

Emplois

Les jeunes représentent l’avenir de notre pays. Nous reconnaissons leurs aspirations et leur droit légitime à un emploi décent.

Nous allons ainsi créer durant notre prochain mandat, 10 000 emplois dans le secteur public pour les jeunes, y compris pour ceux ayant complétés leurs études tertiaires.

Nous allons introduire des incitations fiscales pour favoriser l’embauche des gradués dans le secteur privé pour une période minimale de trois ans. Sera également mis en place un programme de formation / travail pour les jeunes âgés de moins de 25 ans qui ne peuvent trouver un emploi.

L’intégration des personnes autrement capables dans le monde du travail sera favorisée.

Drogue / Law & Order

Le combat contre le trafic de drogue restera une priorité. Nous serons sans pitié contre les marchands de la mort. De même, tous les efforts nécessaires en termes de logistiques et de ressources formées seront déployés pour maintenir l’ordre et la paix dans le pays.

Nous allouerons les moyens financiers et les ressources nécessaires au HIV and Drug Council, placé sous la tutelle du Bureau du Premier Ministre, pour assurer l’implémentation du Master Plan contre la Drogue.

Les capacités opérationnelles de l’ADSU et les moyens de dépistage de la drogue au port et l’aéroport seront renforcés davantage.

La mise sur pied d’une académie de formation pour les policiers et les gardes chiourmes ainsi que le projet Safe City donneront une nouvelle dimension aux ressources dont disposeront les forces de l’ordre pour assurer la sécurité dans le pays.

Environnement

Pour une Ile Maurice propre et durable

La protection de l’environnement restera l’une des priorités lors de notre prochain mandat. Les enjeux environnementaux mondiaux sont colossaux et c’est maintenant que nous devons accroître nos actions si nous voulons léguer un environnement propre et sain à nos enfants.

Nos propositions :

Offrir une plateforme nationale aux jeunes

Création d’un ‘Youth Environmental Council’, sous l’égide du PMO, pour donner la possibilité aux jeunes de 18 à 35 ans, d’être partie prenante des grandes décisions touchant l’environnement.

Campagne de nettoyage et de gestion de déchets

Implémentation de la politique de collecte et de tri en amont pour une meilleure gestion des déchets organiques, plastiques, textiles, papiers, électriques et électroniques, métaux et verres, entre autres.

Mise sur pied d’un mécanisme de gestion des déchets plastiques pour assurer la collecte, le tri et le recyclage dans une période transitoire précédent l’élimination complète de l’utilisation du plastique à échéance 2030.

L’implémentation du projet d’incinération de déchets médicaux pour assurer une meilleure gestion des produits toxiques et hasardeux.

Mise en place d’un plan d’aménagement urbain et paysager

Création d’une institution qui aura pour responsabilité de collecter et numériser les informations relatives à la gestion des terres.

Restaurer et rendre accessibles les forêts existantes pour des randonnées nature.

Création de trois nouvelles forêts endémiques de 200 à 300 hectares.

Protéger notre territoire océanique

Interdire toute nouvelle construction d’établissements hôteliers à 100 m de la plage.

Continuer à restaurer nos plages à travers un plan national de gestion intégrée.

Restauration de la faune et de la flore sous-marines dans nos lagons à travers la plantation de coraux sur des lieux spécifiques et la culture des algues. Cette activité va générer de nouveaux emplois.

1 million Km2 de l’océan sera décrétée zone de conservation, autorisant uniquement les activités durables comme la permaculture marine, pour mieux restaurer et protéger nos ressources marines.

Combattre la pollution et des dégâts causés par le plastique dans notre océan.

Protection de nos ressources naturelles

Création d’une ‘River and Lake Authority’, ayant pour responsabilité de :

Restaurer la santé de nos lacs et rivières.

Développer des espaces verts autour de nos réservoirs et lacs pour accueillir des pistes de joggings ou encore des « walking trails ».

Favoriser l’agriculture raisonnée et bio à travers :

La mise sur pied d’une institution de Gestion des Terres pour encourager l’agriculture raisonnée et bio, et définir les lieux adaptés pour ce type d’agriculture.

Le compostage à travers des subsides de l’Etat pour diminuer l’utilisation de fertilisants synthétiques.

Investir davantage dans la formation des planteurs sur l’agriculture raisonnée et bio.

Réduire la pollution créée par les moyens de transport

Nous nous dirigeons vers un système de transport propre avec :

Le déploiement graduel du Metro Express dans les différentes régions.

L’acquisition d’autobus électriques.

La mise en place du cadre nécessaire pour encourager l’achat et l’utilisation de véhicules électriques.

Les propriétaires de taxi bénéficieront d’un ‘grant’ de Rs 100 000 lors du renouvellement de leur véhicule. Cette mesure s’appliquera aussi aux nouveaux détenteurs de patente de taxi.

Autorisation discrétionnaire aux propriétaires d’autobus individuels pour acquerir des autobus high-floor.

Education et formation

Nous voulons aussi faire de Maurice un pays du savoir, de talents et de l’innovation.

Nos propositions :

Manuels scolaires et e-books seront octroyés gratuitement aux étudiants du secondaire public jusqu’au Grade 9.

Nous introduirons le ‘Outdoor and Adventure Activities’ dans le cursus scolaire pour encourager un style de vie sain en symbiose avec la nature.

Le programme ‘Afterschool’, qui touche les jeunes de 8 à 14 ans, sera étoffé avec des activités telles que la danse, la gymnastique, l’art et la musique et étendu sur toute la semaine y compris durant les vacances scolaires.

Les infrastructures des écoles primaires seront améliorées pour accueillir des classes additionnelles pour l’art, des aires de jeux et un coin vert pour conscientiser les jeunes sur l’importance de préserver notre environnement.

Toutes les institutions secondaires seront dotées d’un ‘service club’ rattaché au ‘Volunteer Mauritius’ et au ‘Youth Council’.

Formation vocationnelle

Nous allons investir dans des facilités d’apprentissage et d’alternance, afin de donner toutes les chances à nos jeunes dans les domaines non-académiques.

Education tertiaire

Nous allons continuer à attirer des universités de renom à venir s’installer à Maurice.

Nous allons encourager nos jeunes à poursuivre des études en sciences et technologies.

Santé publique

Nous moderniserons nos établissements de santé publique tout en donnant une attention particulière à la qualité du service. Nous allons aussi œuvrer pour positionner Maurice comme une référence régionale dans le domaine de la santé.

Nos propositions :

Nous introduirons une politique nationale pour lutter contre le diabète.

Nous introduirons, dans nos hôpitaux, une culture orientée vers le service clientèle.

Nous investirons dans la construction de nouveaux hôpitaux pour des soins spécialisés (gériatries et palliatifs, entre autres).

Nous prônerons un service de proximité et pour cela nous investirons davantage dans la construction de centres médicaux (Mediclinics) à travers l’île. Nous introduirons également le concept de médecin de famille.

Nous investirons dans la médecine alternative.

Nous allons favoriser l’implantation de centres universitaires hospitaliers dans des domaines de pointe afin de favoriser la recherche médicale à Maurice.

Nous travaillerons sur les moyens pour rendre les hôpitaux auto-suffisants en énergie.

Nous développerons davantage les services offerts aux patients rénaux au sein même du milieu hospitalier.

Gouvernance / Démocratie

Egalite des chances

Nous veillerons à ce que la parité entre les genres soit respectée dans tous les domaines et surtout sur les lieux de travail.

Le fonctionnement de la Public Service Commission, de la Disciplined Forces Service Commision et du Local Government Service Commission sera revu.

La Bonne Gouvernance

Le nouveau code d’éthique pour les élus imposera une conduite exemplaire.

La gouvernance institutionnelle paraétatique sera renforcée en assurant plus de représentativité sur les Conseils d’administration.

Des compétences spécialisées seront recherchées et développées afin de rendre nos institutions plus efficaces.

Les parlementaires seront tenus d’informer l’Assemblée Nationale de toute nomination d’un parent proche à des postes à haute responsabilité, notamment aux niveaux de CEO et président de Conseil d’administration.

Des critères de sélection bien définis seront introduits pour les nominations aux Conseils d’administration.

Les institutions paraétatiques bénéficieront d’une plus grande indépendance dans la réalisation de leur mission respective.

La réforme sur le financement des partis politiques sera réintroduite à l’Assemblée Nationale.

Démocratie

Une réforme électorale qui assurera la stabilité politique et sociale dans le pays sera à l’agenda de l’Alliance Morisien.

Des amendements appropriés seront introduits afin de clairement déterminer les échéances pour les élections municipales et villageoises.

Jeunesse & Sports

Les valeurs prônées dans le sport et l’activité physique rejoignent les valeurs universelles qui guident nos actions dans la société. Elles contribuent à façonner des citoyens exemplaires et en bonne santé. Des mesures fortes sont énoncées dans le National Sports and Physical Activity Policy que nous avons lancé en 2018. Nous poursuivrons avec l’étape de l’implémentation.

Jeunesse & Sports

Sport de haut niveau

Nous nous engageons à augmenter le budget de préparation de nos athlètes de haut niveau pour favoriser, entre autres, les échanges internationaux.

Nous introduirons un ‘Athlete Career Programme’ pour adresser le problème de chômage chez les athlètes de haut niveau, durant et après leur carrière.

Nous ferons de Côte d’Or un point d’encrage pour les athlètes de haut niveau à travers la mise sur pied d’un ‘High Performance Centre’ avec facilités d’hébergement pour les athlètes.

Nous allons introduire un ‘Rebate Scheme ‘ pour encourager la tenue des événements internationaux à Maurice.

Nous accorderons des abattements fiscaux aux entreprises qui sponsorisent des athlètes.

Inculquer une culture de la pratique d’une activité physique régulière

Nous allons investir davantage dans la promotion de la pratique d’une activité physique et augmenter le taux de participation nationale de 13 % à 35 %.

National Youth and Environment Council

Un ‘National Youth and Environment Council’ sera mis en place sous l’égide du Bureau du Premier ministre, pour engager et accompagner plus de jeunes dans notre mission commune pour protéger notre environnement.

Arts / Culture

L’art et la culture sont des éléments fondamentaux dans la construction d’une nation et de son identité. Nous allons consolider nos actions pour promouvoir la culture mauricienne, accompagner nos artistes et développer les infrastructures adaptées pour accueillir les événements artistiques. Notre ultime objectif sera de développer tout un segment économique autour de notre riche patrimoine culturel.

Nos propositions :

Construction d’un stade dédié exclusivement à l’organisation de concerts et autres activités artistiques.

Villes et villages accueilleront leur propre carrefour d’artistes.

Revoir à la hausse les droits d’auteurs d’artistes mauriciens et refonte en profondeur de la MASA.

Les entreprises qui sponsorisent des artistes pourront déduire de la taxe les dépenses encourues sous cet item.

Introduire un ‘Rebate Scheme’ pour encourager la tenue de grands événements artistiques et culturels.

Création d’un parcours du patrimoine tangible et intangible pour faire découvrir nos bâtiments et sites historiques.

Mise sur pied d’un orchestre symphonique national et d’une troupe culturelle nationale.

Religions

Les efforts consentis par l’Etat pour soutenir toutes les religions et traditions pratiquées dans le pays seront maintenus et consolidés.

Les privilèges pour effectuer des pèlerinages organisés à l’étranger seront étendus à toutes les confessions religieuses.

Utilités publiques

Eau

La distribution d’eau sera encore une fois notre priorité. Nous continuerons à œuvrer pour un service de distribution 24/7 et de qualité à toute la population dans toutes les régions, à travers les actions suivantes :

Moderniser la gestion de toutes les infrastructures de l’eau afin de réduire au maximum le temps d’intervention.

Poursuivre le programme de remplacement des tuyaux de distribution d’eau ; construction de réservoirs de stockage et l’installation des stations de traitement.

Moderniser la gestion des ressources en eau par le biais de nouvelles technologies.

Augmenter la capacité de stockage de l’eau avec la construction ou l’agrandissement des barrages.

Elaborer un plan d’action à moyen et long terme pour faire face aux effets du changement climatique sur les ressources en eau.

Introduction d’un cadre législatif pour une meilleure protection de nos ressources en eau.

Création d’un observatoire de l’eau qui sera un portail d’information sur l’état des ressources en eau, tant sur le plan quantitatif que qualitatif.

Assainissement

Nous poursuivrons avec notre programme d’installation des systèmes d’assainissement dans des régions vulnérables aux débordements, notamment les anciennes cités de la CHA ; étendre le réseau d’assainissement à Grand Baie et Pailles et moderniser les stations de traitement.

Electricité

Nous continuerons à répondre aux besoins du pays en matière d’énergie électrique et promouvoir une production énergétique sans carbone. Des actions seront initiées en vue de :

Développer une capacité de production d’électricité adéquate et propre et moderniser notre réseau électrique pour assurer un approvisionnement en électricité fiable, sécurisé et sûr.

Mettre en place un cadre régulateur afin de protéger l’intérêt des consommateurs.

Energie Verte : les objectifs sont les suivants :

Accélérer le programme de mise en place de panneaux photovoltaiques pour les ménages, PME, coopératives des petits planteurs et éleveurs.

Accélérer le développement des énergies renouvelables pour atteindre 35 % en 2025 et 40 % en 2030.

Développer une politique de biomasse et accroître la production d’énergie à partir de la bagasse à travers des incitations aux petits planteurs.

Élaborer un plan d’action pour réduire, dans le temps, notre dépendance sur les ‘fossil fuels’.

Mettre en place un programme pour l’usage du gaz naturel liquiéfié dans divers secteurs.

Continuer avec le programme de démocratisation de la production d’électricité à travers des incitations pour l’installation généralisée d’infrastructures solaires.

Etudier les nouvelles technologies en matière d’énergies renouvelables.

Rodrigues et les Iles

Rodigues

Nous allons soutenir davantage le développement économique de Rodrigues à travers une série de mesures phares tout en accordant une attention particulière au bien-être des rodriguais.

Nous allons capitaliser sur les nouvelles facilités aéroportuaires incluant la nouvelle piste d’atterrissage à venir pour développer des activités économiques annexes dont la gestion cargo et les facilités de chambre froide pour préserver les produits frais de Rodrigues pouvant être exportés vers des marchés internationaux.

Les ATR d’Air Mauritius seront remplacés par de gros porteurs.

Nous allons soutenir la stratégie de développement touristique dans l’île avec des partenariats pour développer le tourisme culturel et le tourisme nature.

Nous allons étendre le ‘Rebate Scheme’ que nous proposons pour Maurice pour l’organisation des événements internationaux à Rodrigues.

Le programme de régénération de coraux et du lagon dans l’île sera soutenu.

Une meilleure distribution d’eau sera assurée en tirant profit de technologies nouvelles en matière de dessalement et de stockage.

Le secteur de la pêche sera consolidé en introduisant de nouvelles mesures durables comme la culture des algues ou encore la culture de produits océaniques destinés à un marché haut de gamme.

Nous allons favoriser la mise en place d’un plan pour lutter contre le diabète, introduire le concept de médecin de famille et construire des ‘Medicare Centres’.

St-Brandon

En ligne avec notre stratégie de développement océanique, nous allons soutenir les activités de pêche dans l’île et l’exploitation responsable des autres ressources marines à St Brandon.

Agaléga

Avec la mise en place d’infrastructures portuaires et aéroportuaires à Agaléga, nous allons développer l’île et optimiser son potentiel économique.

Chagos

Suivant les victoires historiques que la République de Maurice a enregistrées aux Nations Unies et à la Cour Internationale de Justice concernant la souveraineté mauricienne sur l’Archipel des Chagos, nous allons poursuivre nos efforts afin de pouvoir enfin exercer nos droits sur cette partie de notre territoire et assurer le relogement dans les meilleures conditions des Chagossiens qui souhaiteraient retourner vivre sur les terres de leurs ancêtres.

Posted by on Oct 30 2019. Filed under Actualités, Economie. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.