Violence domestique : contrairement à d’autres pays, pas d’augmentation de cas durant le confinement…



Depuis le début du confinement, les violences conjugales ont augmenté de plus de 30 % dans certains pays, tels que la France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis entre autres. Il semble que la cohabitation forcée entre homme et femme dans la même pièce nuit et jour est une source de dispute. Plus de victimes, quel soit enfant ou épouse ont été déplorées ce mois-ci comparé au mois précédent à l’étranger toutefois à Maurice le nombre de cas est resté stable.

158 cas de violence domestique ont été rapportés en cette période de couvre-feu sanitaire, soit du 30 mars au 30 avril, dont 29 agresseurs ont été arrêtés. Ainsi par rapport aux mois précédents, il n’y a pas eu d’augmentation du nombre de cas recensés. Avec le couvre feu sanitaire et la limitation des déplacements, la Family Protection Unit de la police avait même mis plusieurs mesures en place pour que les victimes de violence domestique arrivent quand même à joindre les départements concernés facilement. De plus, les bureaux de plainte sont restés ouverts.

Selon l’ASP François Varlet de la Family Protection Unit, l’assistance aux victimes a aussi été assurée par téléphone même en cette période de confinement. Quant aux Centres SOS Femmes, confinement oblige, ils ne peuvent accueillir de nouvelles résidantes en ce moment. Ambal Jeanne, Directrice de SOS Femmes précise néanmoins qu’un travail est fait en concert avec la police pour que les victimes ne soient pas prisonnières de leur bourreau.

Posted by on May 4 2020. Filed under Actualités, Santé, Société. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.