Joe Lesjongard : « Le GM n’a aucunement l’intention de changer les lois…»



  • « Que les gros opérateurs touristiques revoient leur politique de rémunération », dixit le ministre du Tourisme

Le ministre du Tourisme, Joe Lesjongard est catégorique : « Le Covid-19 a tout chamboulé. La population a le droit de savoir que nous n’avions aucunement l’intention de changer des lois dans cette chambre. Ni les lois du travail et d’autres lois ». C’est ce qu’il a déclaré lors des débats sur le Covid-19 (Miscellaneous Provisions) Bill et le Quarantine Bill, à l’Assemblée nationale, le mercredi 13 mai dernier. Il faisait allusion aux critiques formulés par certains membres de l’Opposition sur ces deux projets de loi.

« Malheureusement certains veulent faire croire à la population et à la classe des travailleurs qu’on a complotés pour changer les lois du travail. Nous rejetons avec force et vigueur ces arguments de préméditations. Du reste, pourquoi avoir apporté des mesures telles que le salaire minimum, le “Portable Retirement gratuity fund”, le “négative income tax” et l’extension du congé de maternité, si nous-mêmes après nous allons changer toutes ces lois de travail ? Il n’y a pas de logique dedans. Il faut cesser avec ces théories du complot », dixit Joe Lesjongard.

Dans la même foulée, le ministre du Tourisme devait également fustiger le leader du PMSD, Xavier-Luc Luval pour ses propos tenus au parlement. « Les propos de Xavier Duval me choquent mais ne m’étonnent pas avec son agenda. Nous n’allons pas le juger mais, l’histoire le jugera », s’insurge Joe Lesjongard. Ce dernier confie « qu’aucun gouvernement dans le monde n’était préparé à une telle catastrophe » mais avec les différentes mesures prises depuis le début, le gouvernement a pu endiguer cette épidémie sur notre territoire. Il cite comme exemple, la fermeture à temps de nos frontières et le confinement national.

Poursuivant sur sa lancée, le ministre Lesjongard devait souligner que les deux projets de loi proposés permettront au gouvernement de redémarrer l’économie qui est actuellement au ralenti. « Il faut comprendre que l’immobilité de la population pendant 56 jours a été néfaste à l’économie du pays. C’est d’ailleurs le cas dans le monde entier. Ainsi, nous sommes dans l’obligation de faire ce que nous faisons afin de sauver des vies et sauvegarder des emplois », a-t-il souligné.

Concernant le projet de loi sur la quarantaine, le ministre du Tourisme souligne qu’il s’agit d’une loi qui remonte à longtemps, soit en 1954. Pour Joe Lesjongard, il fallait impérativement modifier cette loi afin de l’adapter aux temps modernes tout en prenant en compte le Covid-19. « Les amendements durcissent les peines. Nous avons fait cela avec pour objectif de protéger la population », a-t-il déclaré.

Workers right’s Act

L’élu de la majorité gouvernementale s’est également attardé sur les amendements à être apportés à la Workers’ Right Act. « Je voudrais ici souligner que le gouvernement n’a pas l’intention de priver les travailleurs de ce pays de leurs droits. Vu le contexte actuel, on a été dans l’obligation d’amender le Work From Home Act, les lois concernant les “overtimes” et la réduction les “annuals leaves” pendant une période de temps afin de garantir l’emploi de tous les Mauriciens. La priorité du gouvernement c’est de veiller à ce que le salaire de base des travailleurs soit assuré », insiste-t-il.

« Le tourisme durement touché par le Covid-19 »

Le secteur touristique, l’un des piliers de notre économie, souffre depuis la propagation du Covid-19, a souligné Joe Lesjongard. Ce dernier confie que provision a été faite dans le Covid bill par le gouvernement afin de soutenir les acteurs de ce secteur. En revanche, le ministre du Tourisme dit apprécier le fait que certains personnels de cette industrie ont volontairement demandé de réduire leur salaire en raison de cette pandémie. D’où son appel aux gros opérateurs touristiques pour qu’ils revoient leur politique de rémunération. Selon lui, « on ne peut pas demander aux employés au plus bas de la hiérarchie de faire des sacrifices alors que le management perçoit des salaires mirobolants ».

En guise de conclusion, le ministre du Tourisme a souligné qu’il est très important que les mesures nécessaires soient avancées pour assurer la sécurité et le bien-être de chaque citoyen ainsi que celui des touristes qui entreront dans le pays à l’avenir. Le bien-être du pays est et restera la principale priorité du gouvernement. « Il est donc absurde de dire que le gouvernement a un programme caché », a-t-il conclu.

Posted by on May 17 2020. Filed under Economie. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.