Les chiens aboient et la caravane passe !



Jour après jour, le gouvernent annonce des mesures pour combattre le Covid-19, pour   maintenir la stabilité dans le pays et pour préserver l’emploi. Il faut reconnaître le fait que la grande majorité des Mauriciens approuve ses décisions car apparemment, il existe très peu d’alternatives au choix arrêté par le gouvernement.

Chaque jour qui passe, on s’aperçoit que les forces de l’opposition que ce soient les partis politiques ou leurs agents cachés dans la presse faussement indépendante ne cessent de dire ou d’écrire des textes pour essayer de ternir l’image du gouvernement du jour. La semaine dernière le PM a réussi à démasquer et confronter les leaders politiques avec des faits. Le PM a rappelé que le leader du PMSD avait lui-même  en tant que ministre des finances sous le gouvernement Ptr/PMSD transféré une large somme d’argent du Reserve Fund pour être utilisé par le gouvernement de l’époque.

« …ils ont baissé la tête et apparemment ils étaient très embarrassés »

En ce qui concerne M. Shakeel Mohamed, qui a pris l’habitude de s’amuser avec ses grandes envolées orales, le PM a fait savoir que ce monsieur était venu avec une promesse d’améliorer la loi du travail, le Workers’ Rights Act ou le Employment Rights Act. Il avait fait grand bruit avec sa proposition mais il n’a jamais pu trouver du temps pour proclamer sa promesse pour soulager les travailleurs du pays. Le PM a aussi donné l’exemple en ce qui concerne le leader de l’opposition du jour qui dit de belles choses aujourd’hui mais on connaît son bilan dans le gouvernement du Ptr.  

A la télévision on a eu l’occasion de voir la réaction de tous les trois représentants de l’opposition. On dirait qu’ils ont baissé la tête et apparemment, ils étaient très embarrassés par les faits rappelés et avancés par le chef du gouvernement contre eux.  Le PM a aussi fait savoir que certains amendements apportés dans la loi du travail sont de nature temporaire et il a promis de rétablir les droits des travailleurs à l’avenir. Tous les travailleurs du pays ont apprécié cette déclaration du chef du gouvernement.

Pour ce qui est des facilités financières mises à la disposition des entreprises du pays, on sait qu’elles sont absolument indispensables en cette période particulièrement difficile. En passant, il faut se rappeler surtout que la majeure partie des pays dans le monde adopte cette même stratégie pour faire face aux problèmes du jour. En ce qui concerne le leader du MMM, il faut dire qu’il a adopté une attitude plus souple lors des derniers débats malgré les critiques formulées ensuite sur sa page Facebook.

On ne comprend pas aussi ‘opposition quand elle vient dire que les autorités devraient les convoquer pour finaliser sa stratégie contre la Covid 19. Tous les leaders au sein de l’opposition ont formulé cette critique. Or, ils étaient libres de faire part de leurs propositions à travers la presse ou même au Parlement et pourtant ils n’ont rien dit à ce propos. Alors, on se rend compte qu’ils utilisent cet argument que pour épater la gallérie.

 « l’attitude dégoutante de l’opposition et  de ses agents dans la presse »

D’autre part, on remarque que certains dans la presse s’amusent à formuler des critiques totalement injustifiées contre le ministre des Finances M. Renganaden Padayachee. Ceux qui suivent les débats au Parlement auront remarqué que le ministre a répondu à toutes les questions de l’opposition avec tact et surtout en utilisant des faits et des chiffres économiques. Mais malgré cela on note que certains partisans invétérés et endurcis au sein de la presse n’hésitent pas à le qualifier d’apprenti. Cette malhonnêteté paraît sans bornes et évidemment ils continueront de cette manière pour le reste de ce mandant du gouvernement. On ne peut espérer mieux de cette bande de partisans qui prennent plaisir à formuler des critiques systématiques contre les gouvernements depuis des lustres.

En ce moment le gouvernement, il procède en ce moment même par   recevoir les partenaires sociaux pour écouter leurs propositions en marge du budget qui sera présenté le 4 du mois prochain. On sait que cette année la marge de manœuvre du gouvernement sera très étroite et limitée étant données les circonstances exceptionnelles   avec la pandémie qui prévaut dans le pays et dans le monde.   Tenant en considération l’attitude dégoutante de l’opposition et de ses agents dans la presse le peuple sauta tirer ses propres conclusions. En tout cas, il est de plus en plus clair qu’en analysant les faits du jour on déduit déjà que la caravane passe et on n’a qu’à laisser les chiens continuer à aboyer.

Jay Lallbahadoor.

Posted by on May 26 2020. Filed under Actualités, Politique. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.